Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

07 novembre 2016

Le charme discret de l’intestin – Tout sur un organe mal aimé…

Essai de Giulia Enders. Illustrations de Jill Enders. « Il y a des gens sympas qui avalent des substances fluorescentes et se font radiographier pendant qu’ils font caca, tout ça pour servir la science. » (p. 24) Cette phrase annonce le ton général de ce texte au succès inattendu dans lequel l’auteure nous invite à nous réconcilier avec notre ventre, mettant en évidence le rapport entre le cerveau et l’intestin, le second n’étant pas moins intelligent, ni moins performant que le premier. Cet intérêt pour le système... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

02 novembre 2016

Possédées

Roman de Frédéric Gros. C’est l’émoi dans la cité de Loudun : Scévole de Sainte-Marthe, poète et notable, est mort. Sous son bienveillant patronage, catholiques et protestants vivaient en harmonie. Son jeune ami, Urbain Grandier, tente de maintenir cette concorde, mais c’est moins facile qu’il n’y paraît. Grandier est le curé de Loudun : habile orateur et bel homme, il aime les femmes qui le lui rendent bien. Un écart de trop le condamne à la vindicte des notables et du peuple de Loudun. Désormais, on veut la tête du beau... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
31 octobre 2016

Par un matin d'automne

Roman de Robert Goddard. Quatrième de couverture : Fin des années 1990. Leonora Galloway entreprend un voyage en France avec sa fille Penelope. Toutes deux ont décidé de se rendre à Thiepval, près d’Amiens, au mémorial franco-britannique des soldats décédés durant la bataille de la Somme. Le père de Leonora est tombé au combat durant la Première Guerre mondiale, mais la date de sa mort gravée sur les murs du mémorial, le 30 avril 1916, pose problème. Leonora est en effet née près d’un an plus tard. Ce qu’on pourrait prendre pour... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 octobre 2016

L'ours est un écrivain comme les autres

Roman de William Kotzwinkle. Dans une forêt du Maine, Arthur Bramhall vient de terminer son roman, son chef d’œuvre. Manque de bol, un ours vole la mallette dans laquelle se trouve le manuscrit et décide de le faire éditer sous son nom, Dan Flakes. Le roman est un succès et l’ours est demandé partout, dans les librairies, sur les plateaux des talkshows, par les publicitaires. « Personne ne vous a jamais dit à quel point vous ressemblez à Hemingway ? / Qui ? / Qui, en effet ! Il se peut fort bien que vous soyez... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 octobre 2016

Les disparus de Saint-Agil

Roman de Pierre Véry. Mathieu Sorgues, élève de l’institut Saint-Agil, disparaît un soir après être passé devant le préfet de discipline. Pour ses deux compères, Philippe Macroy et André Baume, c’est une fugue vers l’Amérique, ce continent qui les fascine et justifie l’existence de leur société secrète des Chiche-Capon. Mais tout de même, Mathieu n’était pas le plus aventureux des trois garçons : son départ est étrange, pour ne pas dire inquiétant. « L’imagination, […] voilà, à la fois, la plus grande et le plus grand... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
26 octobre 2016

Phare 23

Roman d’Hugh Howey. Le narrateur est aiguilleur de l’espace. Dans la balise 23, il surveille les passages de vaisseaux à proximité d’une ceinture d’astéroïdes. Vétéran de la guerre spatiale qui fait rage depuis des décennies, il apprécie de vivre seul, loin des hommes, tout en se sentant glisser vers la folie du fait de tant de silence et de solitude. « C’est une soif égoïste que de désirer un compagnon d’infortune. » (p. 33) D’autant plus que sa balise perd en performance et les dysfonctionnements se multiplient.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 octobre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit

Pièce de théâtre de John Tiffany et Jack Thorne, d’après une histoire originale de J. K. Rowling. Dix-neuf ans après la bataille de Poudlard, Harry et Ginny sont les heureux parents de James, Albus et Lily. Et c’est au tour d’Albus d’entrer à Poudlard. Contre toute attente, le Choixpeau l’envoie à Serpentard. Albus se lie d’amitié avec Scorpius, le fils de Draco Malfoy. « Albus Potter. Une aberration. Même les portraits lui tournent le dos quand il monte l’escalier. » (p. 25) Harry voit d’un mauvais œil cette amitié et ne... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2016

La grande nageuse

Roman d'Olivier Frébourg. Le narrateur raconte son enfance sur une presqu'île, entre la mer, la voile et les amis. En grandissant, il est devenu officier de marine et s'est découvert une passion pour la peinture. Son enfance, il l'a vécu sur les mêmes plages et le même terrain de tennis que Marion. Mais ce n'est qu'adultes qu'ils se rencontrent vraiment. « Je sus alors que j'allais épouser cette femme, qu'il me faudrait la peindre. Peindre le silence. » (p. 46) Affecté en Martinique, le narrateur craint de perdre Marion, mais elle le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 octobre 2016

Zombi

Roman de Joyce Carol Oates. Q. P. a trente et un ans. Chaque semaine, il a rendez-vous avec son contrôleur judiciaire et deux thérapeutes. Il doit aussi suivre un traitement. Ses parents, bien que mortifiés par ce qu’a fait leur fils, veulent lui faire confiance et lui confient la garde de la maison familiale transformée en logements pour étudiants. « Mon père R. P. m’a confié cette responsabilité et je suis content d’avoir une chance de me racheter à ses yeux et à ceux de Maman. » (p. 14) Mais quelle est la faute de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 octobre 2016

L'heure de plomb

Roman de Bruce Holbert. En novembre 1918, l’état de Washington est balayé par une terrible tempête. La famille Lawson y perd un père et un fils. Matt, privé de son jumeau, s’occupe désormais seul du ranch familial, après être devenu un homme en une nuit. « J’allais nulle part sans lui. / C’est le fait d’être des jumeaux qui rend les choses difficiles ? […] / J’ai jamais été autre chose, dit Matt. Je suis toujours jumeau. Mon frère est parti, c’est tout. » (p. 32 & 33) Matt se rapproche de Wendy qui l’aide... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]