Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

26 juin 2015

Roadmaster

Roman de Stephen King. Le jeune Ned Wilcox est bouleversé par la mort de son père, policier fauché par un ivrogne sur le bord de la route. Il passe beaucoup de temps dans les bureaux de la Compagnie D., auprès des anciens collègues de son père. Un soir, les membres de la Compagnie D. racontent à Ned l’histoire de la Buick Roadmaster garée dans le Hangar B. Pour Sandy, Shirley, Eddie et les autres, cet engin n’est pas une voiture, mais un vaisseau convoyeur, un portail intelligent, vivant et malveillant ouvert sur un univers... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 juin 2015

Le théorème du perroquet

Roman de Denis Guedj. Pierre Ruche, vieux libraire en fauteuil roulant, reçoit une imposante cargaison de livres de la part d'Elgar Grosrouve, vieil ami qu’il croyait perdu depuis des années. Entouré de Perrette Liard et de ses trois enfants, Max et les jumeaux Jonathan et Léa, ainsi que d’un perroquet fort bavard et amnésique, il tente de percer le mystère de cette bibliothèque. Pourquoi Elgar lui a-t-il envoyé ses précieux ouvrages de mathématiques ? Quelle menace pesait sur lui en Amazonie ? A-t-il vraiment résolu deux... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 juin 2015

Hernani

Tragédie de Victor Hugo. La jeune Dona Sol est fiancée à son vieil oncle, Don Ruy Gomez, mais son cœur est attaché à Hernani, proscrit et bandit qui dissimule son identité dans l’attente de venger son père, tué par le père de Don Carlos, lui-même épris de Dona Sol et prétendant au trône d’Espagne. Voici donc le triangle masculin dont chaque angle pointe vers la belle Dona Sol. Sans cesse Hernani doute de sa belle et sans cesse elle doit donner des preuves de son attachement. « Or du duc ou de moi souffrez qu’on vous délivre. /... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 juin 2015

Danse macabre

Recueil de nouvelles de Stephen King. Lecteur qui ouvre ce livre, abandonne tout espoir. Ici, tu trouveras : Une maison hantée, Des rats, beaucoup de rats, trop de rats, Des bruits dans les murs, Des maladies dévastatrices, Des extraterrestres, Des machines possédées, Un croque-mitaine et des vampires, Des jouets maléfiques, Des démons et des fantômes, Un brouillard et un tueur en série, De la folie, de la peur et des cauchemars. La danse macabre est un motif médiéval qui représente les morts et les vivants pris... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 juin 2015

Jojo Lapin se rebiffe

Histoires d’Enid Blyton. Illustrations de Jeanne Bazin. Jojo Lapin en a vraiment assez que Maître Renard, Compère Loup et Frère Ours lui courent après pour le faire cuire. À la longue, c’est usant ! « Le pauvre Jojo avait fort à faire s’il ne voulait pas finir à la casserole ! » (p. 6) Un rien le fait sursauter. Alors, il court, il court, il court et à force de courir, il inquiète tout le monde. Mais oui, pourquoi court-il ainsi à perdre haleine ? Et quand Maître Renard, Compère Loup et Frère Ours se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2015

La vie sexuelle de Catherine M.

Texte autobiographique de Catherine Millet. Sans tabou ni fausse pudeur, l’auteure raconte sa sexualité, ses expériences, ses plaisirs et ses fantasmes. Elle réfléchit également aux notions d’espace, d’intimité, de temps. Voilà un texte qui ne se résume pas et qu’il ne faut pas chercher à analyser. Ce n’est pas une compilation de scènes de sexe, pas non plus un tableau de chasse, encore moins un texte érotique même si certains passages sont plutôt émoustillants. C’est le récit d’une femme libre, qui connaît son désir et sa féminité... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

13 juin 2015

Salem

Roman de Stephen King. Au début du roman, un homme et un enfant ont fui Salem, devenue ville fantôme. « Pas un seul enfant, rien que des boutiques obscures, des maisons désertes, des pelouses en friche et des routes défoncées. » (p. 15) Que s’est-il passé là-bas et pourquoi l’homme veut-il y retourner ? Retour en arrière. Ben Mears, écrivain au succès déjà bien établi, revient à Salem pour exorciser de vieux souvenirs liés à Marsten House, cette vieille demeure en ruine qui surplombe la ville. Voilà qu’un enfant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 juin 2015

Le germe

Roman de Tarjei Vesaas. Il est une île dans les eaux norvégiennes, un morceau de terre isolée où l’été inonde la nature de sa générosité. La journée est belle, entre deux périodes de moisson. Tout le monde vit un peu plus lentement, se repose et profite de la beauté de l’île. Il suffit qu’un bateau débarque un passager pour que l’image s’étoile et se fissure. « Un étranger arrivait ici, Andreas Vest, dans sa quête éperdue d’un coin de terre qui puisse le guérir. » (p. 16) Mais qu’importe son nom et qu’importe les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 juin 2015

Abraham de Brooklyn

Roman de Didier Decoin. Simon a quitté la France pour New York. Peu de temps après avoir accepté de travailler sur le pénible chantier de construction du pont qui doit relier New York et Brooklyn, il épouse Gelsomina, dite Mina. « Travailler sous la mer, pourquoi pas ? Aux aurores, dans le froid, presque à jeun, le cri des mouettes était propre, il y avait tant de blancheur dans cet ouvrage qu’on vous proposait – dans ces précautions que l’on prenait avec vous. » (p. 16) Simon espère gagner de l’argent très vite... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 juin 2015

Madame Boute-en-Train

Album de Roger Hargeaves. Madame Boute-en-Train est toujours toujours toujours de bonne humeur. Et elle veut partager ça avec tout le monde. « Madame Boute-en-Train avait toujours quatre idées en tête : S’amuser. Danser. Faire la fête. Et inviter beaucoup de monde à ses fêtes. » Tant pis si Monsieur lui marche sur les pieds en dansant. Tant pis si Monsieur Endormi s’endort au milieu d’une rumba. Tant pis si Monsieur Grand casse une vitre. Madame Boute-en-Train est encore et toujours en forme pour s’amuser. Mais elle... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]