Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

06 février 2015

Le chevalier inexistant

Roman d’Italo Calvino. Dans la glorieuse troupe qui accompagne Charlemagne en campagne, il y a un chevalier tout  à fait singulier. Agilulfe Edme Bertrandinet des Guildivernes et autres de Carprentas et Syra, chevalier de Sélimpie Citérieure et de Fez est un chevalier inexistant : dans son armure blanche, il n’y a rien, si ce n’est une voix, un esprit et une morale. « Alors, dans l’armée de Charlemagne, on peut être chevalier, couvert de titres et de gloire, et de plus guerrier valeureux, officier irréprochable, sans... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 février 2015

Tous les démons sont ici

Roman de Craig Johnson. Le shérif Walt Longmire est chargé du convoi qui transfère Raynaud Shade, terrifiant sociopathe, dans une autre juridiction. « J’avais côtoyé des fous dans ma vie, mais aucun n’était doué de la malveillance pure dont cet homme paraissait pétri. » (p.24) À l’approche des Bighorn Mountains, dans le Wyoming, Shade révèle qu’il a enterré une de ses victimes dans les environs. Alors que le blizzard se met à souffler dans les montagnes, Shade s’évade. Walt Longmire se lance à sa poursuite dans la tempête.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
02 février 2015

Un parfum d'herbe coupée

Roman de Nicolas Delesalle. « Tout passe, tout casse, tout lasse. » C’est le dernier conseil laissé par Papito à son petit-fils, Kolia. À la mort de son grand-père, ce dernier commence l’écriture d’une longue lettre adressée à son arrière-petite-fille, vie qui n’existe pas encore. D’une génération qui disparaît à une génération qui n’a pas encore poussé son premier cri, Kolia est un lien vivant qui entreprend de se souvenir pour ne pas disparaître. « J’ai compris que je vais mourir toute ma vie, comme tout le monde, je... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2015

Petit dictionnaire amoureux des chats

Ouvrage de Frédéric Vitoux. Illustrations d’Alain Bouldouyre. Le chat. On lui prête des pouvoirs, des pensées, de la sagesse. On le dit indépendant, méprisant, hautain, opportuniste. On le sait élégant, mystérieux, facétieux, majestueux. Cet animal n’en finit pas d’inspirer les artistes, d’intriguer les curieux et d’enflammer l’imaginaire populaire. Le chat fait couler de l’encre et s’agiter les plumes. Il est le meilleur compagnon des écrivains : Marcel Aymé, Georges Pérec, Louis-Ferdinand Céline, Ernest Hemingway,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 janvier 2015

Découpé en tranches

Bande dessinée de Zep. Pour une génération d’enfants, Zep est avant tout le papa de Titeuf, ce gamin à la longue mèche jaune, version moderne du Petit Nicolas, les gros mots et les jeux vidéo en plus. Mais Zep, avant d’être un auteur, est un homme, un humain, un individu qui s’interroge sur le monde et sur la place qu’il occupe au sein de celui-ci. « C’était donc possible de vivre sur cette planète sans en être le centre. » Sa place, Zep la trouve peu à peu en dessinant ce qui l’entoure, en mettant en images son monde, ses... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 janvier 2015

Encore un mot

Recueil de textes d’Étienne de Montety. L’auteur est directeur du Figaro littéraire depuis 2006. Dans ce journal, il propose une courte rubrique où, au gré de l’actualité, il choisit un mot et en propose une définition qui, si elle n’est jamais très éloignée de la définition officielle, n’est pas tout à fait conventionnelle pour autant. Jeux de mots, mots d’esprit, références littéraires ou historiques, tout est bon pour travestir un vocable et le rendre plus intelligible tout en soulignant son incroyable complexité. Le miracle de la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 janvier 2015

Le coup du lapin - Les lapins suicidaires les plus drôles du Royaume-Uni sont de retour !

Bande dessinée d’Andy Riley.   Adieu monde cruel a bien expliqué le concept : d’adorables petits lapins cherchent sans cesse le meilleur moyen d’en finir. Ils sont patients, déterminés, solidaires et inventifs. Faisant feu de tout bois, montant des machines compliquées ou tirant profit de leur environnement, ces lapins ne manquent pas de ressources ! « Autodestruction enclenchée. Pour annuler, il vous reste cinq minutes. / L’art du jonglage en six minutes. » Le lecteur prend une bonne dose d’absurde dans la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2015

L'honnête tricheuse

Roman de Tove Jansson. Katri Kling ne vit que pour son frère Mats, de dix ans son cadet. Elle a de grands projets pour lui et, grâce à sa grande intelligence et sa parfaite maîtrise des chiffres, elle est convaincue de pouvoir tout obtenir. « On disait de Katri Kling qu’elle ne se préoccupait de rien d’autre que des chiffres et de son frère. » (p. 10) Si tout le village vient prendre conseil auprès d’elle, tout le monde se méfie d’elle. On la dit un peu sorcière, vraiment étrange, totalement différente. « En tout... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
13 janvier 2015

Qui dira la souffrance d'Aragon ?

Roman de Gérard Guégan. En 1952, Louis Aragon, poète reconnu et admiré, a 55 ans. Étienne Mahé, émissaire du Kominform, en 28. « Aragon est un égoïste. Mahé déteste les égoïstes. Ce sont des planches pourries. Sas doute, mais Mahé ne peut qu’aimer Aragon et être malheureux. » (p. 243) Ils se croisent alors qu’un procès d’importance se prépare au sein du parti du communiste : Tillon et Marty seraient des traîtres et Jeannette Thorez, la femme de Maurice, malade et retenu en Russie, n’est pas la dernière à le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 janvier 2015

Soumission

Roman de Michel Houellebecq. François est un professeur d’université spécialiste de Joris-Karl Huysmans. Sa carrière semble toute tracée, comme sa vie personnelle : rien de palpitant à l’horizon, quelques vagues exaltations qui se feront de plus en plus rares. « Tout ce que je voyais c’est qu’une fois de plus je me retrouvais seul, avec un désir de vivre qui s’amenuisait, et de nombreux tracas en perspective. » (p. 196) À l’instar de Des Esseintes, le protagoniste du roman À rebours, François souffre de taedium... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]