Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

20 août 2014

Notre Dame de Paris

Roman de Victor Hugo. Édition illustrée par Benjamin Lacombe. Il est bien inutile de détailler la sublime histoire inventée par ce génie que fut Victor Hugo. Sur le parvis de la cathédrale Notre Dame de Paris, les passions s’affrontent : la belle Esmeralda rêve du fringant capitaine Phébus, tandis que dans l’ombre, le difforme Quasimodo et le sombre Claude Frollo brûlent d’amour pour la gitane aux pieds légers. La vénérable cathédrale est plus qu’un lieu ou un décor : membre à part entière du roman et de l’intrigue, cette... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

18 août 2014

Le roi disait que j'étais diable

Roman de Clara Dupont-Monod. À paraître le 20 août. Aliénor d’Aquitaine a treize ans quand elle épouse Louis VII, roi de France. Immédiatement, elle sait que cet homme ne lui convient pas. « Je connais deux moments où les rois sont ridicules. Lorsqu’ils sont en colère et lorsqu’on les épouse. Ils découvrent combien ils sont petits. » (p. 14) Arraché du séminaire où il se destinait à la prêtrise, Louis est un homme au caractère pacifique, plus amateur de prières et de paroles que d’actions. Au contraire, en Aliénor... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
15 août 2014

M. Noël / Mme Noël

Albums de Roger Hargreaves. M. Noël M. Noël vit au pôle Sud. Il est le neveu du Père Noël. Et justement, cette année, son oncle a besoin de lui pour livrer tous les cadeaux aux Monsieurs et Madames du monde entier. Il lui faut un traîneau pour transporter tous les cadeaux : il va voir le grand Sorcier des Neiges qui lui fabrique un véhicule épatant. « Je te présente la première théière volante ! Elle fonctionne avec des sachets de thé. Il suffit de la ravitailler tous les mille kilomètres et tu pourras aller jusqu’à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2014

Selon Vincent

Roman de Christian Garcin. À paraître le 20 août. Dans ce roman, vous trouverez un poisson rouge nommé Mao Zedong, le carnet d’un soldat napoléonien prisonnier des Russes, un chaman, un homme qui se croit possédé par un renard, un franco-chinois, un franco-argentin, une médaille qui montre Vénus et Napoléon, une expédition astrologique en Terre de Feu, et le propriétaire de la Lune. Tout cela se conjugue pour mener à la révélation d’un drame qui n’est pas plus terrible qu’un autre, mais qui est insurmontable pour ses protagonistes.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 août 2014

Les mots qu'on ne me dit pas

Témoignage de Véronique Poulain. À paraître le 20 août. Véronique est la fille de deux sourds-muets. Elle a grandi avec deux langues maternelles, la langue française et la langue des signes. « Si je ne suis pas entendue, qu’est-ce que je suis regardée ! Il ne peut rien m’arriver, mes parents ont toujours un œil sur moi. » (p. 14) Dans ce texte, elle raconte son enfance et son adolescence auprès de ses parents si différents de ceux de ses amis. Oscillant sans cesse entre fierté et colère, admiration et embarras,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 août 2014

Constellation

Texte d’Adrien Bosc. À paraître le 20 août. Le 27 octobre 1949, l’avion F-BAZN d’Air France, aussi appelé Constellation, disparaît des radars, pour la catastrophe que l’on sait : les trente-sept passagers et les onze membres d’équipage de ce vol en direction de New York sont retrouvés morts dans l’épave carbonisée de l’appareil, sur une île des Açores. « Un concours infini de causes détermine le plus improbable des résultats. Quarante-huit personnes, autant d’agents d’incertitudes englobés dans une série... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

06 août 2014

La décision

Roman de Britta Böhler. À paraître le 20 août. Réfugié en Suisse avec sa famille, Thomas Mann se languit de l’Allemagne, patrie qu’il aime et pour laquelle il souffre alors qu’elle sombre dans l’horreur nazie. Tout son entourage le presse de prendre la plume, de dénoncer ce qui se passe à Berlin. Un écrivain de sa trempe et de sa renommée ne peut pas se permettre le silence. On pourrait croire qu’il cautionne, qu’il est lâche. Thomas Mann rédige alors une lettre qui doit paraître dans un grand journal allemand. « Il a laissé... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 août 2014

Le diable tout le temps

Roman de Donald Ray Pollock. De son père, Arvin garde le souvenir d’un homme rendu fou de chagrin par la maladie incurable de son épouse. Il ne peut pas non plus oublier les interminables heures passées sous le tronc de prières, macabre totem élevé à la gloire d’un Dieu sourd et absent. « Aussi loin qu’il pût se souvenir, son père lui semblait avoir passé sa vie à combattre le Diable, tout le temps. » (p. 10) À Knockemstiff, la dévotion est fanatique et la monstruosité à tous les visages. Elle a celui de cet avocat... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
01 août 2014

Toute la noirceur du monde

Roman de Pierre Mérot. « Au fond, jusque-là, ce qui m’avait manqué, c’était de n’avoir pas pris conscience que j’étais une saine pourriture ou, plus banalement, comme beaucoup d’autres, une personne activement immorale, opportuniste, avide, terrestre, se foutant pas mal de ses semblables, douée d’indifférence ou de mépris à leur égard, prête à les écraser pour jouir, faire de l’argent, obtenir des distinctions ou une position dominante quelle qu’elle soit. » (p. 13) Jean Valmore est un enseignant cynique et un écrivain... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 juillet 2014

Le choix de Sophie

Roman de William Styron. Stingo, auteur en mal d’écriture, a vingt-deux ans quand il rencontre Sophie, Polonaise catholique rescapée des camps nazis qui parle peu de son passé. Mais pour Stingo, elle va lever le voile qui recouvre l’horreur. « Il y a beaucoup d’antisémitisme en Pologne, ce qui fait que moi, j’ai affreusement honte et de multiples façons, comme toi, Stingo, quand tu éprouves cette misère en pensant aux gens de couleur du Sud. » (p. 151) Sophie essaie de réapprendre à vivre à New York, mais le passé refuse de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]