Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

04 avril 2014

L'accompagnatrice

Roman de Nina Berberova. Sonetchka porte sa bâtardise comme un fardeau, comme une malédiction. « Je compris que maman était ma honte, de même que j’étais la sienne. Et que toute notre vie était une irréparable honte. »  (p. 13) Au début du vingtième siècle, les deux femmes vivent chichement dans un petit appartement, donnant quelques leçons de piano qui ne leur rapportent que de maigres émoluments. Tout change pour Sonetchka quand Maria Nikolaevna Travina, cantatrice au succès grandissant, l’engage pour être son... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

02 avril 2014

Rue des voleurs

Roman de Mathias Énard. Lakhdar est un adolescent tangérois qui aime traîner avec son copain Bassam, reluquer sa belle cousine Meryem et lire des romans policiers. Avec cette littérature sans prétention, il apprend le français et un peu d’espagnol. Le jour où ses parents le surprennent nu avec Meryem, sa vie éclate. « C’est une drôle de chose que la vie, un mystérieux arrangement, une logique sans merci pour un destin futile. » (p. 219)  Désormais sans famille et écrasé du poids d’une honte dont il ne mesure pas encore... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
31 mars 2014

Tobie des marais

Roman de Sylvie Germain. Dans la région du marais poitevin, la vie du petit Tobie bascule le jour où sa mère est décapitée et où son père en devient fou de douleur. Élevé par Deborah, son arrière-grand-mère qui a traversé l’Europe, il est convaincu que sa famille est maudite. En effet, l’histoire de sa famille est marquée de disparitions extraordinaires : les morts sont des évanouissements et les corps ne reposent que dans les mémoires. « Mais comment se battre avec le vide, avec l’absence, avec l’absolu du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 mars 2014

Le chant de Salomon

Roman de Toni Morrison. Macon Mort, dit Laitier, est le fils de Macon et Ruth Mort, petit-frère de Magdalene et de Corinthiens Un, neveu de Pilate. Dans la famille Mort, on choisit les prénoms des nouveau-nés en ouvrant la Bible. Laitier fait ses premières armes amoureuses auprès de sa belle cousine Agar qui est folle de lui. Le garçon travaille pour son père et l’aide à encaisser les loyers de ses différentes propriétés. Macon Mort Père est un investisseur immobilier ambitieux. Il est aussi noir, ce qui lui vaut de nombreuses... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 mars 2014

La Malvenue

Roman de Claude Seignolle. Jeanne a des désirs de feu. Celle que l’on surnomme la Malvenue en raison d’une marque étrange sur le front couve des passions et des besoins dont elle ne comprend pas l’origine. Tout a commencé quand elle ramassé une certaine pierre dans un roncier. « Il faut que vous sachiez que vous avez chez vous une fille qui aime faire le mal… Son front porte la marque de l’enfer… Un jour proche elle sera punie comme elle le mérite… » (p. 22) La Malvenue subit-elle la malédiction transmise par son père, lui... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2014

Trois filles et leurs mères - Duras, Colette, Beauvoir

Biographie de Sophie Carquain. À paraître en avril 2014. Sans Marie Donadieu, pas de Marguerite Duras. Sans Sido, pas de Colette. Sans Françoise de Beauvoir, pas de Simone de Beauvoir. L’évidence biologique saute aux yeux, mais il ne faut pas résumer la naissance au seul moment de la délivrance de la parturiente. En accouchant, puis en les élevant, ces trois mères ne savaient pas qu’elles façonnaient des écrivaines. « Si Marie Donadieu, Sido, Françoise de Beauvoir savaient… Si elles savaient tout ce que leurs filles leur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2014

Ballade d'un amour inachevé

Roman de Louis-Philippe Dalembert. Azaka et Mariagrazia forment un couple mixte dans une petite ville des Abruzzes. Avec le temps, les habitants ont fini par ne plus voir la couleur de peau d’Azaka et ce dernier se sent enfin chez lui auprès de la femme qu’il aime, dans l’attente imminente de leur premier enfant. Mais voilà que la terre tremble sous le petit village italien. « On vit avec depuis la nuit des temps. Les sautes d’humeur de la terre font partie de nous, c’est nous. » (p. 235) Ces secousses remuent les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2014

L'invention de nos vies

Roman de Karine Tuil. Samir Tahar, fils d’immigrés tunisiens, a quitté la France pour satisfaire ses ambitions aux États-Unis. À New York, il a tout : une brillante carrière d’avocat, une épouse influente et de beaux enfants, une vie riche et parfaite. Mais son succès repose sur une mystification. « Personne ne me connaît. Si un jour, quelqu’un prétend le contraire, ne le crois pas. » (p. 216) Son identité de juif français expatrié, il l’a composée en l’empruntant à Samuel, son ami de la faculté, désormais... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2014

Le bataillon créole (Guerre de 1914-1918)

Roman de Raphaël Confiant. La guerre de 14-18 a décimé la France. Ses tranchées ont ravagé le ventre de la Somme. Ses batailles ont défiguré les soldats et constitué de tristes escadrons de gueules cassées. Oui, les Français ont souffert au plus profond de cet affrontement contre l’ennemi allemand. Mais pour certains Français, la Première Guerre mondiale était bien lointaine. Ce fut le cas des Martiniquais enrôlés dans le bataillon créole. Ces Antillais qui n’avaient jamais eu froid ont connu Verdun et les trous d’obus sous la neige.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2014

Éloge du chat

Texte de Stéphanie Hochet. À paraître le 2 avril 2014. Le chat est entré dans nos maisons depuis des siècles, mais il n’est pas vraiment domestiqué. « Le chat n’a pas peur des paradoxes. Il est un paradoxe, il n’y qu’à regarder son corps. » (p. 25) Attention, vous qui logez un chat, vous hébergez un fauve à demi-sauvage qui ne tolère votre présence et ne vous laisse la peau sauve que parce que vous le nourrissez. Si possible à heures fixes. « Quelque chose chez le chat fait de lui un être naturellement... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :