Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

26 octobre 2013

Petites scènes capitales

Roman de Sylvie Germain. Barbara, dite Liliane, dite Lili est une enfant sans mère. Celle-ci a disparu en mer après avoir disparu de la vie de sa fille. « Et si l’erreur, c’était elle, tout simplement ? Du seul fait d’être née, a-t-elle donc commis une faute, une gaffe ? Est-elle responsable de la fuite de sa mère ? » (p. 29) Cette absence douloureuse à plus d’un titre, Lili la porte en silence, désespérant que son père l’aime pour deux, qu’il l’aime plus fort et davantage que les enfants de sa seconde... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

25 octobre 2013

Un endroit où se cacher

Roman de Joyce Carol Oates. Épreuves non corrigées. Jenna a 15 ans. Elle se réveille à l’hôpital après un terrible accident de voiture qui a vu périr sa mère. En conflit ouvert avec son père, elle refuse de s’installer chez lui et préfère suivre sa tante Caroline. Le drame a rendu Jenna méfiante et dure. « Après l’accident, pas question de me remettre à aimer quelqu’un. Pourquoi ? Parce qu’ils s’éloignent à tire-d’aile, vous laissant seule. Trop risqué. » (p. 34) Au-delà de la douleur physique, il y a la colère et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 octobre 2013

Pietra viva

Roman de Léonor de Récondo. Michelangelo Buonarroti est bouleversé par la mort du moine Andrea, jeune homme d’une grande beauté. « Andrea, tu es la beauté à l’état pur. La perfection des traits, l’harmonie des muscles et des os. » (p. 15) Il quitte Rome pour Carrare où il doit choisir les plus beaux blocs de marbre afin de construire le tombeau du pape Jules II. « Il faudra trouver les blocs justes et les déshabiller afin qu’apparaissent, dans leur nudité première, les esclaves de la pietra viva. »... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2013

Colette à 20 ans - Une apprentie pas sage

Biographie de Marie Céline Lachaud. En 1893, Colette est encore Gabrielle. Elle a 20 ans et elle vient de se marier. Elle a passé son enfance dans une maison de Bourgogne, entourée de l’amour, voire de l’adoration de sa mère. Passionnée par la lecture et la nature, elle grandit comme un petit faune sauvage, libre et heureuse, nourrissant des espoirs un peu fous. « Gabrielle rêve d’un prince charmant qui l’enlèvera à cet ennui qui lui colle à la peau. » (p. 49) Car, bien qu’heureuse et choyée, Gabrielle étouffe en... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 octobre 2013

Bord cadre

Roman de Jean Teulé. Sainte-Rose, peintre de son état, présente Léone, courtière en assurances, à Marc, écrivain. Il en est convaincu, ces deux-là sont faits pour s’aimer. « Elle allait vers l’écrivain comme la limaille à l’aimant. Elle avait aimé son roman. »  (p. 15) Et ça ne manque pas, ils s’aiment tout de suite et très fort, et peu importe que Léone ne soit plus toute jeune. Hélas, en les faisant se rencontrer, Sainte-Rose a une idée machiavélique derrière la tête : il veut qu’ils se séparent et faire de leur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 octobre 2013

L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet

Roman de Reif Larson. T. S. Spivet a 13 ans et une passion pour la cartographie, à tel point que les dimensions de sa chambre semblent bien insuffisantes. Il cartographie tout et n’importe quoi : l’épluchage du maïs, les romans, les insectes et toutes les manifestations du quotidien. Cette volonté encyclopédique de tout réduire à un système logique le rassure, lui qui est si souvent affolé par la complexité du monde. « Je devais constamment lutter contre l’étrange poids de l’entropie pour éviter d’étouffer dans ma chambre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2013

Vent d'Est, vent d'Ouest

Roman de Pearl Buck. Kwei-Lan a été élevée dans le respect des traditions chinoises. Fiancée depuis toujours à un homme qu’elle n’a jamais vu, elle se prépare vertueusement au mariage. Hélas, son futur époux a fait des études de médecine en Occident et il rejette les superstitions et les coutumes ancestrales. Dans les premiers temps du mariage, Kwei-Lan tente de séduire son époux en déployant l’éventail de ses charmes et de ses vertus, dans la pure tradition chinoise, mais c’est peine perdue. « Mon mari ne désire rien de moi. Il... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
18 octobre 2013

Le lapin exterminateur

Roman de Henri-Frédéric Blanc. C’est le réveillon de Noël. Radock, ancien marin et pochard notoire, est expulsé de son domicile. Tout au long de la journée, il va errer dans Paris, chercher quelqu’un pour lui payer un verre, écouter des histoires étonnantes et rencontrer des personnages hauts en couleur. Ce résumé vous paraît anormalement court par rapport à ce que j’ai l’habitude de produire ? C’est normal : ce roman est très difficilement racontable. C’est une suite de rencontres et de monologues aux allures de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2013

La case de l'oncle Tom

Roman de Harriet Beecher-Stowe. Tom est un esclave travailleur, intelligent et honnête. « Mon âme ne vous appartient pas. Vous ne pourriez pas vous la payer. » (p. 134) Il est bien traité chez Mr Shelby, mais ce dernier, affrontant des revers financiers, est contraint de le vendre pour éponger ses dettes. Tom est séparé de sa femme et de ses enfants. Rapidement acheté par Mr Sainte-Clare, Tom n’est pas malheureux, même si sa famille lui manque. Il se prend d’affection pour la jeune Eva Sainte-Clare, une enfant douce et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 octobre 2013

Le portrait

Roman de Jean de Palacio. Maurice Ghuilon poursuit un objectif obsédant : sauver de la disparition et de l’oubli les langues menacées. « Il était devenu chasseur de langage, idiomes singuliers, langues perdues ou en voie de disparition. Les langues l’intéressaient plus que les espèces. » (p. 21) Sa quête s’accompagne de la recherche incessante d’Élisabeth Wehland, une femme insaisissable dont il veut faire le personnage principal de son roman. Aidé par Françoise Grandterre, Maurice constate que le langage courant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]