Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

22 mars 2013

L'été slovène

Premier roman de Clément Bénech. (Un grand merci pour la dédicace gazouillante !) À paraître le 27 mars. Il y a l’été indien où la nature donne tout ce qu’elle peut pour créer l’illusion que le froid n’est pas à la porte. Et il y a l’été slovène : c’est la même chose, mais pour l’amour. Le narrateur et son amante, Elena, ont décidé de passer des vacances en Slovénie. À la clé, il y a la survie de leur jeune couple. Pleins de bonne volonté, les deux amoureux, ou presque amoureux, essaient de retrouver la flamme, de vivifier... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2013

Nuit-d'Ambre

Roman de Sylvie Germain. Après Le Livre des nuits, nous retrouvons Nuit-d’Or-Gueule-de-Loup et sa descendance. La Deuxième Guerre mondiale est finie et les pertes ont été terribles pour Nuit-d’Or. Hélas, la mort n’a pas fini de frapper Terre-Noire : le premier disparu est Petit-Tambour, celui qui annonçait la fin du conflit et le retour des hommes. Abattu par la balle perdue d’un chasseur, le petit garçon emporte dans la tombe la raison de sa mère et de son père. Reste alors Charles-Victor, son petit-frère en qui naissent... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 mars 2013

Gatsby le magnifique

Roman graphique de Melchior-Durand et Bachelier, adapté du roman éponyme de Francis Scott Fitzgerald. L’histoire est la même. Nick Carraway a pour voisin le mystérieux Jay Gatsby qui donne des fêtes somptueuses dans sa villa. Nick est le cousin de Daisy Buchanan, jeune femme très sensible dont le mari, Tom, dissimule à peine sa liaison avec une autre. Tout est là : les voitures, la vitesse, la chaleur, le drame. La seule différence, c’est le temps et le lieu de l’action. Nous ne sommes plus dans la riche périphérie new-yorkaise... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2013

Le lièvre chez Maurice Rollinat

Poèmes de Maurice Rollinat Le lièvre (in Dans les brandes, poèmes et rondels) Le lièvre et blessé et il boîte. Avant que le narrateur n’ait le temps de le rejoindre et de le soigner, l’animal est déjà mort. « Et quand j’arrivai le front moite, / Hélas ! il avait trépassé, / Le lièvre, le long du fossé. » En 13 vers, Maurice Rollinat ne laisse aucune chance à l’animal. Mais le processus naturel de la vie et de la mort n’est pas présenté comme funeste et cruel. Il est logique, peut-être triste, mais ne dois susciter... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2013

Haut les filles !

Recueil de nouvelles. Elles s’appellent Marguerite, Blanche, Gloria, Aurore, Pia, Cassiopée, Kenza, Lilas, Madison, Oriane, Lisa ou Claire. Certaines sont anonymes. Elles cherchent l’amour, le plaisir, le désir. Tiercé gagnant, même dans le désordre. Surtout dans le désordre. Elles se cherchent elles-mêmes, se retrouvent, se découvrent. Chacune a son truc pour séduire les hommes, mais qu’elles soient sexy, cordon bleu ou naturelles, elles sont avant tout femmes, puissamment femmes. Parce qu’il y a mille façon d’être une... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 mars 2013

L'île des beaux lendemains

Roman de Caroline Vermalle. Jacqueline Le Gall est une vieille dame qui porte en elle le regret de sa jeunesse dans une petite vie étriquée. « À cette heure de la soirée, Jacqueline ressemblait encore à toutes ces épouses bourgeoises que le confort d’un mariage sans amour a transformées en papillons épinglés. » (p. 16) Mais voilà, à 73 ans, Jacqueline en a assez de son Marcel de mari et de sa vie manquée. Un train, un bateau et quelques centaines de kilomètres plus tard, elle débarque sur l’île d’Yeu pour retrouver... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2013

La tour sombre - Tome 6 : Le chant de Susannah

Roman de Stephen King. Illustrations de Darrel Anderson. Ce sixième volume s’ouvre immédiatement après la victoire des pistoleros sur les Loups. La Calla a retrouvé sa sérénité sans perdre ses enfants. Mais Susannah/Mia a disparu pour mettre au monde le monstre qu’elle porte depuis des mois. En traversant la porte, elle a emporté la Treizième Noire. Alors que ce qui reste du ka-tet se prépare à partir à sa poursuite, un des Rayons qui soutient la Tour sombre lâche sous l’effet du sinistre travail des Briseurs. Si l’urgence est de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mars 2013

Automne – 2 histoires d’arrière-saison

Roman graphique de Jon McNaught. Prix Révélation du festival d'Angoulême 2013. (Et c'est parfaitement mérité !) Nous sommes à Dockwood, petite ville américaine parmi d’autres. Et c’est une journée comme les autres. À la maison de retraite Elmview, le commis de cuisine prépare et distribue les repas des pensionnaires. À la sortie du collège, un jeune garçon effectue sa tournée de distribution de journaux avant de rentrer chez lui pour s’asseoir devant un jeu vidéo. C’est une journée d’automne parfaitement ordinaire et le quotidien... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
08 mars 2013

Claude Gueux

Essai de Victor Hugo. Pour avoir volé du pain pour nourrir sa famille, Claude Gueux est emprisonné. Homme doux, intelligent et d’âme noble, il s’attire le respect et l’amitié des autres prisonniers, mais ne récolte que l’inimitié des geôliers, notamment celle du directeur de l’atelier pénitentiaire, Monsieur D. « Il avait au fond du cœur une haine secrète, envieuse, implacable, contre Claude, une haine de souverain de droit à souverain de fait, de pouvoir temporel à pouvoir spirituel. » (p. 14) Pour se venger de ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 mars 2013

La tour sombre - Tome 5 : Les loups de la Calla

Roman de Stephen King. Illustrations de Bernie Wrightson. Depuis plusieurs générations, les loups descendent de Tonnefoudre et enlèvent les enfants de la Calla. Quand les enfants reviennent, ils sont crânés et toute étincelle d’intelligence et d’âme a disparu : ils ne sont plus qu’« un corps énorme sous une tête vide. » (p. 31) Dans ce pays où ne naissent presque que des jumeaux, les loups n’enlèvent qu’un enfant par paire et nul ne sait pourquoi, ni ce qu’il advient des enfants à Tonnefoudre. Pendant ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]