Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

17 décembre 2012

Au bonheur des dames

Roman d’Émile Zola. Denise Bandu arrive à Paris après la mort de ses parents. Elle est accompagnée de ses jeunes frères, Jean et Pépé. La jeune fille croit trouver de l’aide auprès d’un vieil oncle, marchant de tissu. Mais la boutique du commerçant fait lentement faillite sous la poussée vorace du Bonheur des Dames, immense magasin de nouveautés qui s’installe peu à peu et étouffe les petits commerces du quartier. Denise trouve une place de vendeuse dans cette immense machine commerciale. Mais sa gaucherie et sa douceur la desservent... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2012

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Roman de Julie Otsuka. Au début du 20e siècle, des Japonaises quittent leur pays pour rejoindre leurs fiancés en Amérique. Elles ne connaissent de ces hommes que des photos et quelques lettres. Toutes espèrent trouver une vie meilleure auprès d’époux qui ont réussi sur le nouveau continent. « Sur le bateau, nous étions dans l’ensemble des jeunes filles accomplies, persuadées que nous ferions de bonnes épouses. »(p. 14) Après une éprouvante traversée, les fiancées découvrent leur promis. Au terme de la première... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2012

Un écrivain, un vrai

Roman de Pia Petersen. À paraître en 2013. Un grand merci à l'auteure pour m'avoir envoyé son roman. Gary Montaigu est un auteur à succès. Il est en lice pour recevoir un prestigieux prix littéraire : « S’il avait son prix, il pourrait tout faire, il serait enfin libre d’écrire tous les livres qu’il voulait. » (p. 12) Oui, ce prix serait la consécration de son talent et son billet vers les hautes aspirations littéraires de sa jeunesse. Voilà, Gary peut tout faire. Sur les conseils de Ruth, sa femme, et de son... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2012

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Roman de Jonas Jonasson. Le jour de ses 100 ans, Allan Karlsson décide de ne pas assister à la fête d’anniversaire organisée par la maison de retraite. Chaussé de ses pantoufles, il enjambe la fenêtre de sa chambre et prend la tangente. « Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s’autoriser quelques caprices. » (p. 18) Commence alors un improbable voyage à travers la Suède. Le centenaire sera poursuivi par les autorités locales, la police et un gang de voyous pas vraiment malins. Allan a aussi le don de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
07 décembre 2012

Descendre en marche

Roman de Jeff Noon. Quatre personnes voyagent à travers l’Angleterre dans une voiture mourante. Marlene, Henderson, Peacock et Tupelo ne se connaissaient pas, mais ils fuient l’infection et n’oublient pas de prendre leur médicament à heure fixe. Ce remède, c’est la Lucidité, aussi dite Lucy. Mais attention, l’overdose est vite arrivée et l’effet du médicament est exactement l’inverse de ce qu’il doit produire. Et Marlene, traumatisée par la mort de son enfant, rêve parfois de lâcher prise. « Mais je n’aspirais qu’à descendre en... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2012

J'ai passé l'âge de la colo !

Roman jeunesse de Sophie Adriansen. Sybille à 14 ans et elle est déjà au lycée. Alors, oui, forcément, elle estime qu’elle a passé l’âge de la colo. Mais ses parents l’ont inscrite pour une semaine de ski. Sybille monte dans le bus en traînant les pieds, mais il lui sera bien difficile de déchausser ses patins au terme d’une semaine qui se révèle finalement très plaisante. Au début, Sybille se pose en retrait et en observatrice. Tous les autres colons sont plus jeunes et ne connaissent rien à sa vie. « C’est ce que je voudrais... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2012

Jézabel

Roman d’Irène Némirovsky. Tout commence par le procès d’une femme. Elle est belle, mais ses traits sont fatigués. On accuse sans détour et sans ménagement Gladys Eysenach d’avoir assassiné Bernard Martin, son amant âgé de 20 ans. « Parlez-nous du crime, à présent… Allons ? C’est moins difficile à dire qu’à faire, pourtant. » (p. 13) Le procès est un long dialogue sans temps mort. Le président enchaîne les questions et les appels à la barre. Les témoins chargent ou déchargent l’accusée et la foule se délecte... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 novembre 2012

Aymard de Foucauld (1824-1863)

Biographie d’Emmanuel Dufour. Sous-titre : De Saint-Cyr et Saumur à la campagne du Mexique, itinéraires d'un officier de cavalerie du Second Empire. Aymard de Foucauld voit le jour en 1824 dans une famille où les hommes sont militaires de père en fils. « Faire d’Aymard un officier de l’armée française et qu’il devienne ainsi le digne successeur de son père, de ses oncles, des Foucauld d’antan… Voilà bien une idée qui mériterait de faire son chemin. » (p. 67) Il entre à Saint-Cyr en 1843 et en ressort sous-lieutenant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2012

Suite française

Roman d’Irène Nemirovsky. Juin 1940 : les Parisiens fuient en masse la capitale bombardée par les Allemands. Il y a la famille Péricand, l’écrivain Gabriel Corte et sa maîtresse Florence, Jeanne et Maurice Michaud et bien d’autres qui s’élancent vers les provinces. « Ainsi, pendant un naufrage, toutes les classes se retrouvent sur le pont. » (p. 40) Quitter Paris, quitter sa vie, c’est éreintant : que faut-il prendre ? Les objets de première nécessité ou plutôt les souvenirs ? Ou plutôt les valeurs et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2012

Le boulevard périphérique

Roman d’Henry Bauchau. Le narrateur visite quotidiennement sa belle-fille, Paule, atteinte d’un cancer qui semble impossible à vaincre. Il emprunte chaque jour le boulevard périphérique en voiture ou enchaîne les correspondances de RER, de métro et de bus. « Je vois une longue suite de jours où j’emprunterai le boulevard périphérique ou le métro et toutes les stations qui vont jusqu’au Fort d’Aubervilliers. » (p. 68) Ce voyage sans cesse recommencé constitue une boucle infernale dont le narrateur ne peut et ne veut... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,