Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

09 mars 2013

Automne – 2 histoires d’arrière-saison

Roman graphique de Jon McNaught. Prix Révélation du festival d'Angoulême 2013. (Et c'est parfaitement mérité !) Nous sommes à Dockwood, petite ville américaine parmi d’autres. Et c’est une journée comme les autres. À la maison de retraite Elmview, le commis de cuisine prépare et distribue les repas des pensionnaires. À la sortie du collège, un jeune garçon effectue sa tournée de distribution de journaux avant de rentrer chez lui pour s’asseoir devant un jeu vidéo. C’est une journée d’automne parfaitement ordinaire et le quotidien... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2013

Claude Gueux

Essai de Victor Hugo. Pour avoir volé du pain pour nourrir sa famille, Claude Gueux est emprisonné. Homme doux, intelligent et d’âme noble, il s’attire le respect et l’amitié des autres prisonniers, mais ne récolte que l’inimitié des geôliers, notamment celle du directeur de l’atelier pénitentiaire, Monsieur D. « Il avait au fond du cœur une haine secrète, envieuse, implacable, contre Claude, une haine de souverain de droit à souverain de fait, de pouvoir temporel à pouvoir spirituel. » (p. 14) Pour se venger de ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 mars 2013

La tour sombre - Tome 5 : Les loups de la Calla

Roman de Stephen King. Illustrations de Bernie Wrightson. Depuis plusieurs générations, les loups descendent de Tonnefoudre et enlèvent les enfants de la Calla. Quand les enfants reviennent, ils sont crânés et toute étincelle d’intelligence et d’âme a disparu : ils ne sont plus qu’« un corps énorme sous une tête vide. » (p. 31) Dans ce pays où ne naissent presque que des jumeaux, les loups n’enlèvent qu’un enfant par paire et nul ne sait pourquoi, ni ce qu’il advient des enfants à Tonnefoudre. Pendant ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 février 2013

Les blagues Carambar

Anthologie d’histoires drôles. Est-il besoin de faire un résumé ? Les blagues Carambar sont aussi célèbres que le bonbon lui-même ! Que ne ferais-je pas pour un Carambar ? Mélange de caramel et de cacao, ce long bonbon fait plaisir à déguster : on peut le mâchouiller, le tordre, l’étirer… Mais le plus drôle, ce sont bien les blagues imprimées à l’intérieur du papier. D’aucuns ricanent niaisement et haussent les épaules, mais qui n’a jamais ri franchement devant une de ces blagues ? Les pitres de cours de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 février 2013

Le condamné à mort et autres poème, suivi de Le funambule

Recueil de poèmes de Jean Genet. Le condamné à mort  est dédié « à Maurice Pilorge, assassin de vingt ans ». C’est un long poème qu’un amant adresse à son aimé, séparé de lui dans une autre cellule. Cette élégie carcérale, ce sont les dernières amours d’un condamné. « Tristesse dans ma bouche ! Amertume gonflant / Gonflant mon pauvre cœur ! Mes amours parfumées / Adieu vont s’en aller ! / Adieu couilles aimées ! / Ô sur ma voix coupée adieu chibre insolent ! » (p. 13) Aucun remords ou... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 février 2013

La tour sombre - Tome 4 : Magie et cristal

Roman de Stephen King. Illustrations de Dave McKean. Roland, Eddie, Susannah, Jake et Ote sont lancés à pleine vitesse dans un train suicidaire. Leur seule chance de survie est de se livrer à un petit jeu fatal de devinettes. Au terminus, le ka-tet aura changé de monde, une fois encore. « Nous voilà tout près de la fin de l’Entre-Deux-Mondes et tout près du commencement du Monde Ultime. La première grande étape de notre quête est terminée. » (p. 97) Momentanément détourné du Sentier du Rayon, le groupe doit prendre le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 février 2013

Earl & Mooch – L'amour donne des ailes

Bande dessinée de Patrick McDonnell. Mooch est amoureux ! L’élue de son cœur s’appelle Chnelly et c’est une chatte d’appartement. Le matou va tout faire pour attirer l’attention de sa belle : sa sérénade sera-t-elle entendue ? Pendant ce temps, les oiseaux pondent et Earl est toujours aussi dingue de son maître. Mais le cabot a un doute : est-ce que son ami Mooch n’aurait pas d’autres fréquentations ? Oui, Earl se sent un peu abandonné. Pas de panique : entre Earl et Mooch, c’est du solide ! Voilà... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
13 février 2013

Des milliards de tapis de cheveux

Roman d’Andreas Eschbach. À Yahannochia, ville perdue sur une planète isolée de la galaxie, les habitants vivent d’une tradition unique et millénaire : des tisseurs créent des tapis de cheveux destinés à orner le palais de l’Empereur. Pour faire un tapis, le tisseur passe sa vie courbé sur son chevalet et assemble les cheveux de ses femmes et de ses filles. Une fois son tapis achevé, il le donne à son fils qui le vend et commence alors à tisser son propre tapis. « Chaque génération a une dette envers la génération... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
12 février 2013

Victor Dojlida, une vie dans l'ombre

Texte de Michèle Lesbre. L’auteure rend hommage à Victor Dojdila, fils d’immigrés polonais qui a passé quarante ans dans les prisons françaises pour un geste malheureux qui hurlait sa colère. Tout ce que voulait Victor, c’était obtenir réparation pour les années passées à Dachau. « Nous avons été bouleversés par cette hargne qui te poussait à vouloir régler tes comptes, jusqu’au bout, jusque dans tes derniers jours. » (p. 12) Victor n’était pas un saint et ce n’est certainement pas ainsi que Michèle Lesbre veut le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 février 2013

La tour sombre - Tome 3 : Terres perdues

Roman de Stephen King. Roland de Gilead, Eddie et Susannah errent dans l’Entre-Deux-Mondes. Roland forme ses compagnons à devenir des pistoleros : ce n’est qu’ainsi qu’ils pourront se défendre et survivre dans ce monde étrange et hostile. « Un pistolero n’était-il pas un faucon humain entraîné à mordre sur commande ? » (p. 21) Mais dans deux mondes différents, Roland et Jake souffrent du même mal. Jake, c’est le garçon que le pistolero a dû sacrifier à la fin du premier tome pour rejoindre l’homme en noir.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]