Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

28 novembre 2012

Jézabel

Roman d’Irène Némirovsky. Tout commence par le procès d’une femme. Elle est belle, mais ses traits sont fatigués. On accuse sans détour et sans ménagement Gladys Eysenach d’avoir assassiné Bernard Martin, son amant âgé de 20 ans. « Parlez-nous du crime, à présent… Allons ? C’est moins difficile à dire qu’à faire, pourtant. » (p. 13) Le procès est un long dialogue sans temps mort. Le président enchaîne les questions et les appels à la barre. Les témoins chargent ou déchargent l’accusée et la foule se délecte... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 novembre 2012

Aymard de Foucauld (1824-1863)

Biographie d’Emmanuel Dufour. Sous-titre : De Saint-Cyr et Saumur à la campagne du Mexique, itinéraires d'un officier de cavalerie du Second Empire. Aymard de Foucauld voit le jour en 1824 dans une famille où les hommes sont militaires de père en fils. « Faire d’Aymard un officier de l’armée française et qu’il devienne ainsi le digne successeur de son père, de ses oncles, des Foucauld d’antan… Voilà bien une idée qui mériterait de faire son chemin. » (p. 67) Il entre à Saint-Cyr en 1843 et en ressort sous-lieutenant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2012

Suite française

Roman d’Irène Nemirovsky. Juin 1940 : les Parisiens fuient en masse la capitale bombardée par les Allemands. Il y a la famille Péricand, l’écrivain Gabriel Corte et sa maîtresse Florence, Jeanne et Maurice Michaud et bien d’autres qui s’élancent vers les provinces. « Ainsi, pendant un naufrage, toutes les classes se retrouvent sur le pont. » (p. 40) Quitter Paris, quitter sa vie, c’est éreintant : que faut-il prendre ? Les objets de première nécessité ou plutôt les souvenirs ? Ou plutôt les valeurs et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2012

Le boulevard périphérique

Roman d’Henry Bauchau. Le narrateur visite quotidiennement sa belle-fille, Paule, atteinte d’un cancer qui semble impossible à vaincre. Il emprunte chaque jour le boulevard périphérique en voiture ou enchaîne les correspondances de RER, de métro et de bus. « Je vois une longue suite de jours où j’emprunterai le boulevard périphérique ou le métro et toutes les stations qui vont jusqu’au Fort d’Aubervilliers. » (p. 68) Ce voyage sans cesse recommencé constitue une boucle infernale dont le narrateur ne peut et ne veut... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2012

Pages intérieures

Roman graphique de Jacky Beneteaud et Stéphane Courvoisier. Un jour de pluie, une jeune fille se réfugie à la bibliothèque. Elle y remarque un homme qui est présent à chaque fois qu’elle revient, et qui écrit. Elle interroge l’inconnu qui lui dit que « tout pouvait être le début d’une histoire. » (p. 13) Au détour des rayonnages de la bibliothèque, elle observe à la dérobée cet homme solitaire. La jeune fille cherche un livre qui n’est jamais disponible. Son titre ? Pages intérieures. Il paraît que c’est un livre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
19 novembre 2012

Entre ciel et terre

Roman de Jon Kalman Stefansson. Précision : l’orthographe des noms et des lieux n’est pas celle du livre, mais je n’ai pas les caractères nécessaires pour les transcrire exactement. Pour s’être mis en tête de retenir quelques vers du Paradis perdu de Milton, le pêcheur Bardur a oublié sa vareuse. En pleine mer, par un matin de tempête glaciale, cet oubli est fatal et Bardur meurt de froid sous le banc de la barque de pêche. « Un homme sans vareuse se retrouve ruisselant en un temps infime, le froid s’empare de lui comme un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

16 novembre 2012

Pot-Bouille

Roman d'Émile Zola. Octave Mouret arrive de Plassans avec la furieuse envie de conquérir Paris en passant par les femmes. Commis en tissus, il est embauché au Bonheur des Dames et rêve de séduire la patronne, Mme Hédouin. Octave loge dans l’immeuble de M. Vabre. Chaque étage accueille un parent du propriétaire et chaque ménage se veut honnête et bien arrangé. Lors des soirées bourgeoises où les voisins sont toujours invités, on discute des affaires de la famille. Mais, surtout, on essaie de marier les filles. C’est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2012

Figures et formes de la décadence

Essai de Jean de Palacio. La Décadence, également appelée esthétique de fin de siècle, s’illustre dans des motifs comme la décollation ou la femme dévorante. Le recours au merveilleux païen et la convocation d’antiques dieux déchus sont également des caractéristiques fortes de ce courant artistique qui mêle de nombreuses influences. « Cette loi de mosaïque et d’amalgame qui est une des caractéristiques de l’écriture décadente » (p. 81) compose des tableaux et des romans foisonnants, parfois inquiétants, souvent... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 novembre 2012

Une page d'amour

Roman d’Émile Zola. Hélène est veuve depuis quelques années et n’est occupée que du bonheur de sa fille Jeanne, une enfant à la santé et aux nerfs fragiles. « Veillez surtout à ce qu’elle mène une vie égale, heureuse, sans secousses. » (p. 22) Dans leur appartement de Passy, la mère et la fille vivent bienheureuses, sortant rarement et rencontrant peu de monde. Un soir de fièvre, Hélène fait appel à son voisin, le jeune docteur Henri Deberle. Le trouble qui s’empare d’eux est d’abord timide et chaste, mais bien vite,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2012

Jojo Lapin et la carotte magique

Recueil de textes d’Alain Royer et Emmanuel Baudry. Illustrations de Jeanne Bazin. S’il y a une chose qui ne change pas dans la forêt, c’est que Maître Renard, Compère Loup et Frère Ours veulent sans cesse attraper Jojo Lapin pour le manger. « Maître Renard ne pouvait pas supporter l’idée de laisser passer l’occasion de manger Jojo. » (p. 69) Qu’il s’agisse de le transformer en pâté ou de le faire cuire dans une montgolfière, les trois gredins ne manquent pas d’idées, mais Jojo Lapin est plus rusé qu’eux. « Ces... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :