Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

29 avril 2012

Un meeting

Roman de Sophie Adriansen. Année d’élections présidentielles : le candidat du parti d’extrême droite, Jacques-André De Beer, est au second tour. Le pays s’émeut, proteste, manifeste. « On dit entre-deux tours comme on dirait entre-deux-guerres » Ariane et et Nicolas sont étudiants. Avant le premier tour, ils ont assisté aux meetings de tous les partis. Ou presque. Pas à celui du candidat outsider qui fait désormais si peur. « De l’automne au printemps, ils se sont approchés de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 avril 2012

Atar Gull, ou le destin d'un esclave modèle

Bande dessinée d’après le roman d’Eugène Sue. Scénario de Fabien Nury. Dessin de Brüno. En Afrique, le conflit entre les petits et les grands Namaquas a pris un nouveau visage avec la traite des noirs. Désormais, la tribu victorieuse livre les vaincus aux blancs qui les embarquent dans des vaisseaux qui partent vers les colonies américaines. Voilà qui fait bien l’affaire des négriers pour qui l’homme noir n’est qu’une marchandise : ils se pensent tellement supérieurs et mieux éduqués, ces avides commerçants : « Ils ont... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 avril 2012

L'intranquille - Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou

Autobiographie de Gérard Garouste, avec l'aide de Judith Perrignon. Le texte s’ouvre sur la mort du père de Gérard Garouste. Immédiatement, les émotions sont dissonantes. « Il était mort et j’étais soulagé. » (p. 11) Le fils qui ne s’émeut pas de la mort de père, on voit ça depuis Œdipe. Mais jamais la disparition de l’homme qui fut le père n’a su calmer les angoisses du fils, même devenu homme. « Sa mort ne change pas grand-chose. Elle ne résorbe rien. Je vis depuis toujours dans la faille qui existe entre lui et moi.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 avril 2012

Les expressions idiomatiques

Ouvrage grammatical de Marie-Dominique Porée-Rongier. Ce petit ouvrage recense de nombreuses expressions idiomatiques françaises et leurs pendants étrangers. Mais de quoi s’agit-il ? « Ainsi donc, une expression idiomatique est une locution dont le sens ne peut se lire ou de déduire de la seule et simple addition des mots qui la constituent. Elle est tellement propre à une langue, à un parler, qu’il sera dès lors très difficile, sinon impossible, de la traduire telle quelle, à l’identique. Tant mieux d’ailleurs. »... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
20 avril 2012

American tragedy - L'histoire de Sacco & Vanzetti

Bande dessinée de Florent Calvez. Sur un banc d’un parc new-yorkais, un vieil homme et son petit-fils disputent une partie de dames. Et l’aïeul raconte l’histoire de Bartolo Vanzetti et Nicola Sacco, « des anarchistes italiens qu’on a condamnés à la chaise électrique. Une erreur judiciaire. » (P. 4) Leur procès a marqué les années 1920 et n’en finit pas d’interroger la légitimité de la peine de mort. Dans une Amérique qui attire de nombreux immigrés qui cherchent à faire fortune, les injustices sociales se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 17:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2012

A Midsummer Night's Dream

Pièce de théâtre de William Shakespeare. À Athènes, Thésée s’apprête à épouser Hippolyte, reine des Amazones. Toute la ville est en fête. De leur côté, Hermia et Lysander aimeraient se marier, mais le père de la jeune fille l’a promise à Demetrius, dont Helena est éperdument amoureuse. Lysander a beau plaider sa cause, tout semble vain : « You have her fathers’love, Demetrius : Let me have Hermia’s. Do you marry him. » (p. 48) Résolus à échapper à la tyrannie paternelle, Hermia et Lysander s’enfuient. Dans la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

18 avril 2012

Les Thibault #6

Cycle romanesque de Roger Martin du Gard.         Les Thibault #1, Les Thibault #2, Les Thibault #3, Les Thibault #4 et Les Thibault #5. Dans la famille Thibault, que l’on demande le père, le fils aîné, le cadet ou la fille quasi adoptive, on obtient toujours des personnages doués d’une volonté extraordinaire et pénétré de l’importance de leur nom et de leur famille. « Nous autres, les Thibault, nous ne sommes pas comme tout le monde. Je crois même que nous avons quelque chose de plus que les autres à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 avril 2012

Les Thibault #5

Roman de Roger Martin du Gard. L’été 1914 (suite et fin) La guerre a commencé. Jacques poursuit la lutte et participe à une mission pour distribuer des tracts. Mais l’avion qui le transporte s’écrase et Jacques est très grièvement blessé. Pris pour un espion par les gendarmes français, il est abattu dans un champ. Ainsi finit le cadet des Thibault et ainsi s’achève la très longue partie intitulée L’été 1914. Toute la tension créée par les discours politiques et idéologiques explose enfin. On savait qu’elle ne pouvait faire que... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2012

Le Parrain, l'album officiel

Ouvrage de Jenny M. Jones. Pour le quarantième anniversaire de la sortie de ce chef-d’œuvre du cinéma qu’est Le Parrain, Marlon Brando/Vito Corleone nous accueille dès la première page de ce très bel ouvrage. Nous découvrons comment le roman à succès de Mario Puzo est devenu un des films les plus célèbres et les plus appréciés du septième art. « Mais pourquoi, aujourd’hui encore, ce film interpelle toujours autant ? Sans doute à cause du frisson que l’on éprouve à regarder à l’intérieur de cette étrange sous-culture... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
17 avril 2012

Les Thibault #4

Roman du Roger Martin du Gard. L’été 1914 (suite) Ce volume fait suite immédiate au tome précédent. Une heure à peine s’est écoulée. Les discussions vont bon train. Chacun redoute la guerre. On s’interroge sur la capacité des socialistes à empêcher la guerre. Jaurès tient tribune et promet la paix. « D’où venait la vertu ensorcelante de Jaurès ? » (p. 142) Tandis que les socialistes de tous pays mènent des marches pacifiques et glorieuses, l’espoir vibre encore. Mais la menace du conflit se précise. Et Jacques... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]