Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

23 août 2012

Le triomphe de la nuit

Recueil de nouvelles d’Edith Wharton. La cloche de la femme de chambre – Miss Hartley devient la femme de chambre de Mrs Brympton, une jeune femme à la santé fragile, dans une lugubre demeure de l’Hudson. Mais ses attributions sont bien floues. « Voilà qui était bien étrange : une femme de chambre que la bonne devait aller chercher chaque fois que sa maîtresse avait besoin d’elle ! » (p. 22) En effet, la cloche de Miss Hartley ne sonne jamais et il plane sur la maison le spectre de l’ancienne femme de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2012

Libre et légère, suivi de Expiation

Textes d'Edith Wharton. Libre et légère – La jeune et très jolie Georgie est une demoiselle capricieuse parfaitement au fait de ses défauts. « Moi, Georgie Rivers, une petite pauvresse et dépravée… une coquette lascive et paresseuse. » (p. 29) Amoureuse de Guy Hastings, son cousin, elle rompt pourtant leurs fiançailles et accorde sa main au vieux et riche Lord Benton. La raison financière l’emporte sur celle du cœur et Georgie  sait imposer ses désirs. « J’ai tellement l’habitude d’agir à ma guise qu’il serait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2012

Watership Down

Roman de Richard Adams. Hazel et Fiver sont deux frères lapins dont la seule préoccupation est de chercher à manger en compagnie de leurs amis. Leur vie aurait pu se poursuivre sur ce mode idyllique, mais Fiver est doté d’un don de prémonition : « If I start feeling there’s anything dangerous, I’ll tell you. » (p. 18) Le jeune lapin est en quelque sorte les yeux et les oreilles de la garenne, et son frère Hazel a toute confiance en ses capacités. « He can often tell when there’s anything bad about, and I’ve found... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 août 2012

Fille noire, fille blanche

Roman de Joyce Carol Oates. « Minette n’a pas eu une mort naturelle, et elle n’a pas eu une mort facile. » (p. 9) Ainsi s’ouvre le récit de Genna Meade qui raconte sa relation avec Minette Swift, sa camarade de chambre en 1974 au Schuyler College. Tout opposait les deux jeunes filles. Genna est blanche, Minette est noire. Genna est riche, Minette est boursière. Genna est timide et effacée, Minette est déterminée et vigoureuse : « Si des branches tombées lui barraient le passage, elle les écartait d’un coup de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
16 août 2012

La crique du Français

Roman de Daphné du Maurier. Dona St. Columb s’est réfugiée dans son manoir sur les bords de la Manche pour fuir la futilité et l’effervescence de Londres au sein de laquelle elle n’est qu’une marionnette frivole et superficielle. Loin de son époux, le trop placide Harry, et de l’odieux Rockingham, un flirt sans intérêt, Dona goûte la joie d’être libérée des regards londoniens et du scandale de son ancienne conduite. Alors que rien ne semble pouvoir troubler sa retraite, elle apprend qu’un pirate français pille les demeures de la côte... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
15 août 2012

Le retour à la terre, intégrale 1

Bande dessinée de Manu Larcenet (dessins) et Jean-Yves Ferri (scénario). Ce volume intégral rassemble les albums La vraie vie, Les projets et Le vaste monde. « Un jour, Mariette et moi on en a eu marre de la ville. Alors on a loué un camion pour mettre nos cartons et on est partis vivre aux Ravenelles… Les Ravenelles, c’est chouette, c’est la campagne et il y a des arbres, des fleurs, et des oiseaux… À l’arrivée, nous attendait Monsieur Henri. Il nous a gentiment tendu les clés… » Changer d’air et d’horizon, c’est une bonne... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 août 2012

L'auberge du bout du monde, l'intégrale

Bande dessinée de Patrick Prugne (dessins) et Tiburge Ogier (scénario) Première partie : La fille sur la falaise L’écrivain Edgar Saint-Preux cherche un lieu calme pour retrouver l’inspiration. L’auberge du bout du monde lui semble parfaitement propice à la reprise de ses travaux d’écriture. « N’est-ce pas un lieu à faire froid dans le dos, une véritable source d’inspiration ? » (p. 10) Et l’aubergiste lui offre le récit d’une vieille histoire de la région. Soixante ans plus tôt, en 1822, la femme de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 août 2012

Moi qui n'ai pas connu les hommes

Roman de Jacqueline Harpman. Dans une cave, quarante femmes sont emprisonnées et leur quotidien est rythmé par le passage des gardes et par les repas. « Nous étions toutes mêmement enfermées sans savoir pourquoi, gardées par des geôliers qui, soit par mépris, soit par ordre, n’adressaient la parole à aucune d’entre nous. » (p. 21) Parmi ces femmes, la plus jeune se rebelle. « Ma mémoire commence avec ma colère. » (p. 12) Elle n’a pas connu le monde d’avant et elle écoute les récits des autres femmes avec curiosité... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 août 2012

L'empreinte à Crusoé

Roman de Patrick Chamoiseau. Lu dans le cadre du Prix Océans. Depuis vingt ans déjà, Robinson habite son île déserte. Il se présente comme un homme au-delà des peurs et de la solitude, un être apaisé et en harmonie avec lui-même et son univers : « l’idée de mourir là ne m’effrayait plus ; » (p. 21) Le naufragé s’est créé une civilisation pour lui seul : « j’étais de fait la seule survivance capable d’assumer le nom d’homme ; » (p. 25) Mais voilà qu’un jour, à l’occasion d’une... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 août 2012

Rêves oubliés

Roman de Léonor de Récondo. Lu dans le cadre du Prix Océans. Aïta, son épouse Ama, leurs fils Otzan, Zantzu et Iduri, ainsi que les grands-parents et les oncles, ont fui Irún pour Hendaye pour échapper aux soldats franquistes. Quitter l’Espagne est douloureux, mais Aïta n’a qu’une obsession : « Être ensemble, c’est tout ce qui compte. » Pendant plusieurs années, la famille vit dans la maison de Mademoiselle Églantine, une femme généreuse qui leur a ouvert ses portes. Mais la menace de la Seconde Guerre mondiale gronde... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,