Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

05 janvier 2018

Potins #0

Je vous l'ai annoncé la semaine passée : j'arrête les billevesées. (Rangez vos mouchoirs, ça n'en vaut pas la peine. Sauf si vous êtes enrhumés. Dans ce cas-là, mouchez-vous. Mais ne chouinez pas.) Ce n'est pas peut-être pas définitif. J'ai encore tant de choses inutiles à vous raconter. Mais j'ai envie d'autre chose pour le moment. Et réjouissez-vous, dans un sens, les potins auront quelque chose de la billevesée. Chaque dimanche, je vous raconterai un fait plus ou moins insolite sur un auteur. (Oui, on va parler de littérature... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

31 décembre 2017

Billevesée #314

Là encore, je prends de l'avance, mais c'est moi qui décide. BONNE ANNÉE 2018 ! Ou Hoppy New Year, comme disent les lapinous ! Et je glisse en vitesse comme ça, l'air de rien, que ceci est ma dernière billevesée... Il se peut que je vous propose autre chose dimanche prochain... Alors, billevesée ?    
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
24 décembre 2017

Billevesée #313

Cette billevesée est facile facile facile ! Pas besoin de réfléchir ! (Oui, je sais, c'est demain, mais bon, ça tombe bien et pis c'est les vacances et j'ai des gâteaux à faire cuire, alors je prends de l'avance...) JOYEUX NOËL ! Bon, OK, pour la forme... Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
17 décembre 2017

Billevesée #312

Un matricule est un numéro attribué dans différentes situations. Ce qui nous intéresse ici, c'est son étymologie. Je sais, c'est surprenant de ma part... Le mot vient de "matricula" qui signifie "registre" en latin, dérivé métaphorique de "mater". Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
10 décembre 2017

Billevesée #311

Par déformation, dire d'une chose qu'elle ne semble pas très catholique, cela signifie qu'elle manque de religion ou de morale. Mais en grec, le sens premier de l'adjectif "katholicos" est "général" ou "universel". L'Église s'est ensuite employée à associer l'idée d'universalité et l'idée de religion, à son avantage évidemment. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2017

Billevesée #310

Il y a des expressions qui me font toujours sourire. L'une d'elles est "noyer le poisson". C'est drôle, non ? Allez, un petit effort : on sollicite ses zygomatiques et on se marre ! Alors, billevesée ?  
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2017

1er décembre 2017

Je ne me foule pas sur le titre et le contenu du billet. C'est juste un message d'amour à la meilleure partie de moi, j'ai nommé mon frère jumeau !
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
26 novembre 2017

Billevesée #309

D'après l'ami Wikipedia, le mâchefer est le résidu solide de la combustion du charbon ou du coke dans les fours industriels ou bien encore de celle des déchets urbains dans les usines d'incinération. Quand j'étais môme, je pensais que le mâchefer était une créature qui mangeait du fer. J'ai pensé ça très longtemps. Et un jour, j'ai lu Germinal... Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2017

Billevesée #308

Je suis dingue de fromage, mais j'essaie parfois de varier mon apport en calcium. Et comme je ne digère pas bien (mais alors pas bien du tout) le lait, je me rabats sur les yaourts. Ma préférence va au yaourt grec : plus onctueux et plus "gourmand". Et ça se justifie ! Le yaourt grec contient presque deux fois plus de protéines et de graisses saturées que le yaourt normal. En revanche, il contient deux fois moins de sodium. Il est idéal pour préparer le tzatziki, mon péché mignon de l'été ! Alors, billevesée ?  
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2017

Billevesée #307

En français, la lettre "q" est toujours suivie d'un "u" quand elle est placée au milieu d'un mot. Ne venez pas me dire qu'il n'y a pas de "u" à la fin de "cinq" ou de "coq" : le "q" n'est pas placé en milieu de mot ! En linguistique, l'association du "q" et du "u" est un digramme ou un digraphe. Ça remonte au latin qui ne différenciait pas le "u" et le "v". Et je m'arrête là pour les explications lingusitiques ! Je finis sur un mot que j'ai longtemps écrit avec une erreur : "piqûre". J'avais tendance à mettre 2 "u" : un pour aller... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :