Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

14 septembre 2018

La femme aux lucioles

Recueil de nouvelles de Jim Harrison. Quatrième de couverture – Trois nouvelles. Des personnages qui n'ont rien de commun. Des copains de campus devenus sages volant au secours d'un des leurs dont l'enragement terroriste ne s'est pas élimé. Une femme mûre qui ne veut simplement que s'évader de sa vie pour en retrouver la source. Un grand diable d'homme des bois qui a retrouvé un chef indien en plongée et veut l'enterrer dans le cimetière caché de ses ancêtres dont une accorte ethnologue traque le passé à travers lui... Que ses... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 mai 2018

911

Roman de Shannon Burke. Quatrième de couverture : Lorsqu'il devient ambulancier dans l'un des quartiers les plus difficiles de New York, Ollie Cross est loin d'imaginer qu'il vient d'entrer dans un monde fait d'horreur, de folie et de mort. Scènes de crime, blessures par balles, crises de manque, violences et détresses, le combat est permanent, l'enfer quotidien. Alors que tous ses collègues semblent au mieux résignés, au pire cyniques face à cette misère omniprésente, Ollie commet une erreur fatale : succomber à l'empathie, à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 avril 2018

Apostasie

Roman de Vincent Tassy. Anthelme, jeune homme qui ne trouve pas sa place dans le monde, se réfugie dans une forêt d’arbres rouges, au sein d'un univers magique et enchanté. Il ne la quitte que pour emprunter des dizaines de livres à la bibliothèque. Il découvre un jour un texte qui parle de son abri et rencontre l’auteur de cette œuvre. Il fait enfin la connaissance d’Aphélion, le maître de la Sylve rouge. Dans la tour du sombre château de ce dernier, Anthelme croise des suppliciés qui s’infligent les pires sévices pour que leur plus... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Kenilworth

Roman de Walter Scott. Résumé – Robert Dudley, favori d'Élisabeth Ire, est partagé entre une ambition dévorante et son amour pour Amy Robsart. Il épouse en secret cette dernière. Mais la jeune femme supporte mal d'être tenue recluse dans un manoir. Elle s'enfuit. Elle gagne le château de Kenilworth, où son mari s'apprête à recevoir la reine. Pas de quatrième de couverture, mais un résumé trouvé sur Wikipedia qui ne semble pas trop déflorer l’histoire. Et je signe avec ce roman mon premier abandon de l’année. J’ai commencé à lire ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
12 décembre 2017

Tout est sous contrôle

Roman de Hugh Laurie. Tout commence avec une bagarre bien burnée, à grand renfort de bras tordus et de coups de poing tous azimuts. « Je l’ai frappé parce qu’il a essayé de me tuer. Je suis comme ça. » (p. 15) Entre ensuite une femme. Suivent des menaces adressées au père de la dame. Et… Et rien. J’ai refermé le livre au bout de 60 pages. L’humour viril et potache n’est pas déplaisant et l’intrigue semble savoir où elle va. Mais j’ai senti que ça ne collerait pas. Et l’argument « Mais c’est écrit par l’acteur vedette... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 septembre 2017

Les frères Karamazov

Roman de Fédor Dostoievski. Fiodor Pavlovitch est un propriétaire terrien qui gaspille sa fortune en beuveries et débauches. Il n’a élevé aucun des trois fils issus de ses deux mariages et a fait de son bâtard un de ses serviteurs. L’assassinat de Fiodor par un de ses enfants est le nœud de l’intrigue : lequel a tué le père, chacun ayant des motifs profonds de ressentiment à son égard ? Et c’est encore un abandon, à toutes jambes qui plus est ! Décidément, le style de Dostoievski ne passe pas : il m’étouffe,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 juillet 2017

Han d'Islande

Roman de Victor Hugo. Résumé trouvé sur Babelio – L'action se passe au XVIIe siècle dans un royaume scandinave que terrorise un être bestial, Han, qui vit seul avec un ours et ne se nourrit que de sang humain. Un monstre, une révolte populaire, des amours contrariées qui évoquent celles de Hugo et d'Adèle Foucher, et une prison où est enfermé un ministre innocent que délivrera un chevalier à la Dürer. Han, c'est à la fois Frankenstein et la préfiguration de Quasimodo, et le roman témoigne de la fascination qu'ont exercé sur le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 mai 2017

La tristesse des éléphants

Roman de Jodi Picoult. Quatrième de couverture : La mère de Jenna, Alice, a disparu lorsque celle-ci n'avait que trois ans. Aujourd'hui, elle en a treize et est bien décidée à retrouver sa trace. Elle n'a qu'une certitude : jamais sa mère ne l'aurait abandonnée. Jenna se met à relire le journal de bord d'Alice, une scientifique qui étudiait le deuil chez les éléphants. Pour progresser dans sa quête, elle s'adjoint les services de Serenity Jones, une voyante qui prétend être en lien avec l'au-delà, et de Virgil Stanhope,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 mai 2017

Ces douleurs que l'on cache

Roman de Carine Petit. Luce et Xavier forment un couple heureux et complice. Ils savent avoir trouvé le partenaire de leur vie et rien ne semble pouvoir briser leur bonheur. Hélas, quand Luce tombe dans le coma après un grave accident de voiture, Xavier est démuni, d’autant plus qu’il découvre peu à peu les nombreux secrets de sa bien-aimée. Finalement, le bonheur est plus fragile qu’il n’y paraît… à moins que l’on sache surmonter les non-dits et les incompréhensions et ouvrir son cœur à l’autre pour l’accepter comme il est, avec ses... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 mai 2017

La Jaune

Roman de Jean-Pierre Fontana. Un cataclysme chimique inexpliqué envahit la ville : un nuage de gaz jaune se répand partout, gagne tous les espaces. « Les victimes, pour la plupart, n’avaient guère que le temps de vomir avant de rendre l’âme. » (p. 27) Pour échapper à La Jaune et à l’air vicié et acide, une seule solution : fuir. Dans l’exode paniqué de voitures et de piétons, une bande de voyous ultra violents attaquent, volent, violent et pillent. « À présent, un cadavre de plus sur le macadam déjà... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]