Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

01 mars 2013

L'oeil du lapin

Texte autobiographique de François Cavanna. François Cavanna est le fils d’immigrés italiens. Dans ce texte, il raconte sa mère, une femme aux ambitions avortées qui reporta tout son désir de réussite sur son unique enfant. « Son insatiable besoin d’aimer, son besoin, surtout, de créer, de façonner de ses mains, maman l’a reporté sur moi. Son fils. Son cadeau du ciel. Maman n’a eu qu’un seul grand amour dans sa chienne de vie : moi. Elle avait son fils, elle n’avait plus besoin de rien d’autre. » (p. 48) Le petit... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2012

Chauds, les lapins

Roman de San-Antonio. Alors que le ministre Alexandre-Benoît Bérurier assiste à une conférence d’Interpol à Amsterdam, sa chère et tendre, l’énorme et insatiable Berthe, visite le quartier des prostituées. Aguichée par un bel homme, elle monte dans un appartement et participe à une partie fine. Laquelle a été dûment immortalisée sur pellicule et expédiée à son époux avec un message d’enlèvement. Le ministre fait alors appel à son camarade de toujours, le commissaire San-Antonio. Une fois l’épouse retrouvée, il faut encore comprendre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2012

Zanzaro Circus : Windows du passé surgies de l'oubli

Roman de Jack-Alain Léger. Quatrième de couverture : En fanfare, Zanzaro, le clownesque auteur de livre, nous invite à le suivre dans le cirque qu’aura été sa vie. On y croise Françoise Sagan, Liz Taylor, Viva Superstar et Derrida. On y souffre avec lui les peines, mais aussi les joies, que lui vaut sa maladie : la psychose maniacodépressive. Comme autant de pop-up surgis sur un écran d’ordinateur, des bribes du passé s’imposent à son souvenir. Et l’on se réjouit de son sens de la dérision. Et on l’accompagne sur la piste... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 juin 2012

99 francs

Roman de Frédéric Beigbeder. Octave est un publicitaire. Pardon, un créatif. Et, à en juger par le succès des campagnes qu’il a proposées, c’est un bon créatif. Mais on risque de lui en demander toujours plus. Alors, c’est décidé, il veut être licencié. Quoi de mieux, pour parvenir à ses fins, que de rédiger un livre sur son métier et de ne rien cacher. « Tout est provisoire et tout s’achète. L’homme est un produit comme les autres, avec une date limite de vente. Voilà pourquoi j’ai décidé de prendre ma retraite à 33 ans.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 21:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
26 mai 2012

La femme du Vème

Roman de Douglas Kennedy. Après une sordide histoire, Harry Ricks a quitté précipitamment les États-Unis, son université et sa famille. Seul dans Paris, il est démuni et déprimé. Il hante les cinémas et tente, sans succès, d’écrire son premier roman. Son existence s’effondre et Harry désespère de reprendre pied. Son épouse lui interdit tout contact avec leur fille et sa réputation est fortement entachée. Les rencontres qu’il fait sont plus désastreuses les unes que les autres : un gérant d’hôtel sans scrupule, un logeur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
01 mai 2012

Serrez sardines !

Album d’Elsa Devernois et Audrey Poussier. Minou, Granule, Dodo Calendo, Taupinette et Patouf s’ennuient. Ils décident de jouer à Serrez Sardines : « L’un de nous part se cacher. Quand quelqu’un le trouve, il se serre contre lui, sans faire de bruit. Et ainsi de suite jusqu’à ce que le dernier trouve tout le monde. » Mais voilà que ce jeu n’amuse pas tout le monde… J’avoue ne pas avoir été sensible à cet album. Je n’ai pas aimé la façon dont les animaux étaient dessinés : il me semble que ce sont des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 02:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2012

Guide de l'incendiaire des maisons d'écrivains en Nouvelle-Angleterre

Roman de Brock Clarke. À 18 ans, Sam Pulsifer a malencontreusement mis le feu à la maison d’Emily Dickinson, détruisant la bâtisse et tuant deux personnes. Après dix ans passés en prison, il retrouve ses parents qui ne veulent plus de lui. Il reprend alors ses études et rencontre Anne Marie. Leur mariage est sans nuages pendant huit ans. Jusqu’au jour où le fils des deux personnes mortes dans l’incendie se présente à la porte. Alors que Sam que a tout dissimulé de son passé d’incendiaire, de meurtrier et de prisonnier à sa femme et à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 février 2012

Les merveilles

Roman de Claire Castillon. Evelyne est une enfant qui croyait à la famille. Et un jour, son père attache Lulu, son chien adoré, à l’arrière de la voiture. Et il démarre, traînant l’animal sur des centaines de mètres, pour lui apprendre à ne plus aboyer. De ce jour, Evelyne garde une rancœur envers son père et une violence qui s’exprime un jour contre sa mère, à coups de marteau. Evelyne a cédé aux cloches qui retentissent dans sa tête, elle a cédé au besoin et au plaisir de faire mal. « Quand je faisais du mal, ça me faisait du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 17:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2011

Ensemble, c'est tout

Roman d'Anna Gavalda. Lettre G de mon Challenge ABC critiques de Babelio. Ce roman d'Anna Gavalda fait partie de ceux dont on parle tellement que je ne veux pas les lire. Mais à force d'entendre des "Oh non, il est trop bien/génial/méga chouette", des "Le meilleur roman que j'ai lu", des "Comment ? Avec tout ce que tu lis, tu n'as pas encore lu celui-là ?" et surtout des "Ce roman ? De la crotte en barre !", j'ai décidé - des siècles après tout le monde - de me frotter à ce texte. Que les personnes qui se reconnaîtront dans... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:14 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2011

Coeur de lièvre

Roman de John Updike. Lettre U de mon Challenge ABC critiques Babelio. Ancienne gloire du basket lycéen, Harry Angstrom, dit Rabbit, étouffe entre son emploi de démonstrateur de produits ménagers et de son épouse Janice, enceinte et trop portée sur la bouteille. Un soir, il prend sa voiture décidé à rejoindre le sud du pays. "Il n'a pas l'intention de jamais revoir Brewer, cette ville pot-de-fleur!." (p. 32) Mais arrivé en Virginie, il revient à Brewer, mais ne rentre pas chez lui. "Quand on a excellé dans quelque chose,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :