Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

06 janvier 2010

Les chiennes savantes

Roman de Virginie Despentes. Lettre D de mon Challenge ABC 2010. Louise travaille dans un peep-show. Le métier la contente. Elle fait ça sans effort, soutenue par l'alcool et les drogues. Elle vit la nuit, ne rencontre pas beaucoup de nouvelles personnes. Elle aimerait parfois être ailleurs. Mais elle continue, jour après jour, d'avancer sur le même chemin. Un soir, le peep-show où elle travaille n'ouvre pas. Elle est convoquée par la Reine-Mère, celle qui chapote tout le réseau de la prostitution et de l'exhibition de la ville.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:32 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2009

Tropique du Cancer

Texte largement autobiographique d'Henry Miller. Lettre X de mon Challenge ABC 2009 (je n'avais pas d'auteur pour la lettre X, et il paraît que Miller, c'est classé X...) Le narrateur, écrivain américain isolé en France, fait le récit de ses nuits de débauche et de ses amitiés masculines. Il aspire à devenir un écrivain du vice. Il suit le fil de ses pensées, entre considérations littéraires et vitupérations antisémites. Voilà un texte abandonné à la page 164. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Mais décidément, je ne suis pas... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 19:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2009

Fragments d'un discours amoureux

Texte de Roland Barthes. "La nécessité de ce livre tient dans la considération suivante: que le discours amoureux est aujourd'hui d'une extrême solitude. Ce discours est peut-être parlé par des milliers de sujets [...], mais il n'est soutenu par personne." (p. 5) Pourquoi faire un résumé imparfait quand l'introduction est si claire? Le texte présente les états du l'état amoureux au travers du langage qui les sanctionnent. Il y a des jolies réflexions. "Le langage est une peau: je frotte mon langage contre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 19:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 octobre 2009

Oscar et la dame rose

Roman d'Éric-Emmanuel Schitt. Oscar a une leucémie. L'opération de la dernière chance a échoué. Personne ne peut affronter le petit garçon. Personne, sauf Marie Rose, la "dame rose" qui visite les enfants. Elle lui conseille d'écrire à Dieu. Pendant douze jours, Oscar grandit de dix ans et il confie ses pensées à Dieu. Première page et déjà, ça commence mal: "Écrire, c'est rien qu'un mensonge qui enjolive." (p. 9) Monsieur Schmitt, je ne suis pas d'accord. L'écriture, c'est la révélation de ce qu'on... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 septembre 2009

Petite soeur

Roman de Patricia Macdonald. Beth apprend la mort de son père et quitte Philadelphie pour régler les affaires courantes de la maison et de l'enterrement. Elle retrouve sa jeune soeur Francie. Celle-ci s'est amourachée d'un jeune garçon au passé lourd et aux intentions douteuses. Il ne compte pas partager Francie avec qui que ce soit, et surtout pas la propre soeur de celle-ci. Pour éviter qu'on l'éloigne de celle qu'il aime, il commet l'irréparable. Premier et dernier essai avec Patricia Macdonald. Circulez, y'a rien à voir! Je... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2009

L'obéissance

Roman de Suzanne Jacob. Lettre J de mon Challenge ABC 2009. D'abord, il y a eu Hubert et Florence. Mariés à toute vitesse, parents tout aussi rapidement pour échapper à la solitude du couple. Alors sont venus Rémi, garçon un peu attardé, et sa petite soeur Alice, bien trop intelligente. Florence ne trouve de satisfaction en aucun de ses enfants. Elle veut leur apprendre l'obéissance, mais se heurte sans cesse au quotidien, où rien ne va comme il faudrait. Puis viennent Marie et Jean qui ne savent pas vraiment s'aimer, qui ont... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 19:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2009

Pas ce soir, je dîne avec mon père

Chroniques de Marion Ruggieri. Marion à la trentaine. Elle est très proche de son père, un cinquantenaire qui refuse de vieillir et qui multiplie les conquêtes avec plus ou moins de bon goût. Marion jette un regard critique sur cette génération de parents qui se veut plus jeune que ses enfants. Elle passe aussi au crible ses aventures amoureuses et ses échecs relationnels. Pouah! Je ne suis pas contre un peu de vulgarité quand c'est justifié. Mais là, y'a de l'abus! Tout n'est que turpitude et grivoiserie! Et la finesse a été... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 avril 2009

Roman

Texte d'Onuma Nemon. Impossible de dire de quoi traite ce texte. J'ai abandonné après quarante pages. Sans mots vulgaires ou termes choquants, la narration est violente, la façon même d'utiliser la langue est agressive. L'impression qui me reste après quelques pages, c'est l'oppression. Il est rarissime que j'abandonne un livre avant la fin, sans lui donner sa chance, sauf quand il me fait peur... Si certains l'ont lu, j'attends leurs avis et commentaires.
Posté par Lili Galipette à 07:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 mars 2009

La der des ders

Roman de Didier Daeninckx. René Griffon est un ancien soldat, reconvertit en détective. Le colonel Fantin recquiert ses services pour démasquer un maître chanteur. Griffon est vite pris par un jeu de faux-semblant. Décidément, je n'aime pas les romans policiers. D'autant que celui-ci est tellement mal écrit que c'est une vraie douleur de supporter la langue et la syntaxe de l'auteur!
Posté par Lili Galipette à 10:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 février 2009

Je pense à toi tous les jours

Chroniques d'Héléna Villovitch. Lettre V de mon Challenge ABC 2009. La narratrice évoque son emploi, ses jobs, son quotidien, ses maris, ses amis. Quelle purge! Une suite de considérations oiseuses sur des sujets traités par dessus l'épaule. Aucune cohérence dans le propos, un humour qui se veut caustique et qui vire au potache. Des photos en noir et blanc étranges, dont je me demande encore ce qu'elles ont à voir avec le texte. Une langue simpliste, une narration décousue. Heureusement que le texte est court! Aucun intérêt!
Posté par Lili Galipette à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :