Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

24 février 2009

Je pense à toi tous les jours

Chroniques d'Héléna Villovitch. Lettre V de mon Challenge ABC 2009. La narratrice évoque son emploi, ses jobs, son quotidien, ses maris, ses amis. Quelle purge! Une suite de considérations oiseuses sur des sujets traités par dessus l'épaule. Aucune cohérence dans le propos, un humour qui se veut caustique et qui vire au potache. Des photos en noir et blanc étranges, dont je me demande encore ce qu'elles ont à voir avec le texte. Une langue simpliste, une narration décousue. Heureusement que le texte est court! Aucun intérêt!
Posté par Lili Galipette à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2008

Les années

Autobiographie d'Annie Ernaux. L'auteure fait le récit de sa jeunesse, au sortir de la guerre, dans une Libération euphorique où les jeunes ne veulent rien d'autre qu'aller plus loin que leurs parents. Entre une sexualité faussement débridée et valeurs familiales tenances, les existences se démarquent tout en restant dramatiquement banales. Ce livre sera le troisième de ma vie de lectrice que je n'achève pas. Il y a eu l'Iliade que j'ai abandonné quand j'avais 10 ans (Un peu ardu à cet âge... mais je devrais retenter... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 04:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 juin 2008

La Tracadienne

Roman historique de Louis Haché. Peggy Doyle a quitté l'Irlande pour le Québec en suivant son mari. Très vite, elle se retrouve seule avec ses deux enfants. À la fin du 19ème siècle, il est mal vu qu'une femme occupe des métiers d'hommes. Mais Peggy a décidé de se tirer de la misère et de gagner le respect. C'est long à démarrer, ça s'emballe vers le milieu et ça retombe comme un soufflé. Aucune homogénéïté dans la narration. On passe d'un personnage à l'autre sans savoir pourquoi. Les ellipses sont honteusement masquées par des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2008

Qui verra vivra

Roman historique de Yves Breton. Martin Talbot a quitté La Rochelle à 18 ans. Nourri des récits des conteurs, il sait qu'il sera coureur des bois en Nouvelle-France. Après un an dans une famille de paysans canadien, il s'embauche dans l'équipe de Joseph de la Treille. Pendant six mois, il va explorer le Canada, chasser et amasser des peaux pour les revendre à Ville-Marie (Montréal), se défendre des Indiens, connaître l'existence exaltante des coureurs de bois. De retour à Ville-Marie, trois ans après son départ de France, il décide... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]