Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

26 mai 2013

Billevesée du dimanche #74

Savez-vous pourquoi le médecin vous demande de dire 33, et pas un autre nombre ? Il se trouve qu'en prononçant ce nombre, vous produisez des sons graves qui résonnent dans la cage thoracique. Armé de son stéthoscope, le médecin peut ainsi entendre plein de choses à l'intérieur de votre corps. Ne me demandez pas quoi, c'est déjà un miracle que j'arrive à vous sortir une information à base de chiffre ! Alors, billevesée ? Hors sujet : bonne fête et bon anniversaire Maman !
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2013

Paradis 05-40

Roman de Charles Dellestable. 1940. Nina, Paul, Oscar et Gaby sont quatre amis, quatre Parisiens artistes qui, chacun à leur manière, ont l’honneur des affiches. Mais les paillettes ne font pas le poids face aux bombes. L’Allemagne vient d’attaquer la France et partout, c’est l’exode. « Je vois des gens affligés d’être des émigrés dans leur pays. » (p. 205) Pour les quatre inséparables, le salut est à New York. Mais avant l’Amérique, il y a toute la France à traverser à bord d’une Bugatti qui n’ira pas plus loin que le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 21:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
23 mai 2013

La fille tombée du ciel

Roman d’Heidi W. Durrow. Après le drame qui a détruit sa famille, Rachel part vivre chez sa grand-mère, femme à la poigne de fer, et chez sa tante, la jolie et douce Loretta. Le seul souvenir qu’elle garde de l’accident, c’est une oreille abîmée. Dans le nouvel univers qu’elle découvre, elle est la petite-fille-toute-neuve qui repart de zéro. Mais comment trouver sa place quand le racisme est latent, sournois ? Rachel est une très jolie métisse à la peau claire et aux yeux bleus et une très bonne élève qui s’attire l’inimitié de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2013

L'argent

Roman d’Émile Zola. Nous retrouvons Aristide Saccard qui avait brassé tant de millions dans La curée, largement cocu et en passe d’être ruiné à la fin du roman. Nous voici 12 ans plus tard : après de sérieux revers de fortune, Saccard a tout perdu et il a dû vendre son superbe hôtel de la rue Monceau pour payer ses créanciers. Mais la rage de réussir tenaille toujours l’ancien spéculateur immobilier et c’est vers la Bourse qu’il tourne des regards avides. Hélas, il se chuchote que l’Empire court à sa fin : de prochaines... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2013

Les New-Yorkaises

Roman d’Edith Wharton. Pauline Manford a la cinquante très active, voire survoltée. Pour tenir le rythme des journées effrénées qu’elle s’impose, entre œuvres de charité, réceptions mondaines et obligations familiales, elle a souvent recours à des guérisseurs et autres gourous pour trouver la paix de l’âme et du corps. Divorcée d’Arthur Wyant dont elle est restée proche et avec qui elle a eu un fils, Jim, elle a épousé en seconde noces l’avocat Dexter Manford. De cette union est née Nona, jeune femme qui regarde avec un peu de mépris... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 mai 2013

Les ruses du lièvre

Conte de Françoise Richard. Illustrations d’Anne Buguet. Le lièvre a un champ de mil qu’il faudrait cultiver, mais il n’a pas du tout envie de le faire lui-même. En promettant la moitié de sa récolte, il réussit à convaincre l’éléphant et l’hippopotame de travailler avec lui, l’un le matin et l’autre la nuit. « Le premier jour, l’hippopotame travaille dans le champ de mil, pour le lièvre. Il travaille dur, et le soir, il s’en va. La nuit à peine tombée, l’éléphant arrive à son tour dans le grand champ de mil. Il travaille dur,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2013

Quelques albums avec des lapins

Au lit, petit lapin ! Album de Gaby Hansen et Jane Johnson. Adaptation en langue française de Sandrine Rogeon. Maman Lapin a réussi à coucher ses cinq petits lapins et elle aimerait bien aller dormir. Mais il semble que le plus jeune des lapereaux n’a pas sommeil. Maman lui fait un gros câlin, lui donne un bon bain et lui prépare un lait chaud. « Un gros câlinou, oui, oui oui, dit petit Lapin, mais “bonne nuit”, ça, non non non ! Il veut profiter de sa maman, encore et encore… » Combien faudra-t-il de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2013

Billevesée du dimanche #73

Je suis incapable de manger un yaourt non aromatisé : le petit goût aigrelet me déplaît fortement. Heureusement, il existe le sucre, la confiture ou encore le sirop d'érable. Depuis quelques temps, ma dernière tocade, c'est la vergeoise, emblématique des pâtisseries du Nord et de la Belgique. Ce sucre est issu de l'affinage du sirop de betterave. Selon le nombre de cuissons, la vergeoise est blonde ou brune. Avec sa saveur caramélisée, elle a conquis mes papilles. Incomparable sur des gaufres ou des crêpes, elle fait aussi un malheur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2013

Jours de colère

Roman de Sylvie Germain. Dans les forêts du Morvan, le hameau du Leu-aux-Chênes est le théâtre de nombreuses folies. Ambroise Mauperthuis est fou d’amour pour Catherine Courvol, qu’il n’a vue et possédée que morte. Edmée Verselay est folle de dévotion mariale et folle d’amour pour sa fille, la monumentale Reine. La folie de Mauperthuis se double d’une colère sourde quand son aîné, Ephraïm, refuse d’épouser la fille Courvol et lui préfère Reine, avec qui il aura neuf fils. C’est au cadet des Mauperthuis d’achever le dessein paternel.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
16 mai 2013

Fuck America

Roman d’Edgar Hilsenrath. Jakob Bronsky est un juif allemand, rescapé des ghettos, arrivé en Amérique au début des années 1950. Sans le sou, il vit de petits boulots et de combines plus ou moins légales. Au milieu des prostituées et des clochards des bas quartiers de New York, il ne pense qu’à écrire son roman sur son expérience de la guerre. « Quelque part dans mes souvenirs, il y a un trou. Un grand trou noir. Et c’est par l’écriture que j’essaie de le combler. » (p. 63) Outre sa plume, son sexe l’obsède et on le suit... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]