Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

21 janvier 2014

La fameuse invasion de la Sicile par les Ours

Roman de Dino Buzatti. Illustrations de l’auteur. Le fils de Léonce, roi des ours, a été enlevé par les hommes. Pour trouver Tonin et pour échapper aux rigueurs de l’hiver dans les montagnes, le roi décide d’attaquer la ville. Son armée de braves guerriers essuie d’abord une cuisante défaite face aux troupes du Grand-Duc. Mais le roi des ours est bien entouré et le second assaut est le bon. Avec l’aide plus ou moins consentie du professeur De Ambrosiis, magicien aux pouvoirs comptés, il prend la tête de la Sicile et instaure un règne... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

20 janvier 2014

L'année des volcans

Roman de François-Guillaume Lorrain. Elle, c’est Ingrid Bergman, la belle Suédoise qui illumina Casablanca. Elle est mariée à Petter Lindström et le trompe avec Robert Capa. Lui, c’est Roberto Rossellini, l’Italien de génie que tout le monde acclame depuis Rome, ville ouverte et Païsa. Lui aussi est marié et trompe sa femme avec Anna Magnani, tyrannique actrice italienne qui le brutalise. « Une actrice, a fortiori de son rang, ne quémandait pas un rôle. Une vague allusion, à la rigueur, lors d’un cocktail, une boutade, un clin... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2014

Billevesée #108

Un proverbe anglais dit la chose suivante : An apple a day keeps the doctor away. Littéralement, "une pomme par jour éloigne le docteur". De manière générale, moins je fréquente de docteurs, mieux je me porte. Et de toute façon, j'aime les pommes. Mais il y a un docteur que je meurs d'envie de vous présenter, il s'agit de Doctor Who, héros d'une série de science-fiction britannique qui dure depuis les années 1960. Je vous laisse consulter l'article Wikipédia qui est plutôt complet. En ce moment, je découvre la saison 5 avec Matt... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
17 janvier 2014

Les vestiges du jour

Roman de Kazuo Ishiguro. Mr Stevens fut le majordome dévoué de Lord Darlington, à Darlington Hall, pendant des années. À la mort du maître des lieux en 1956, le domaine est racheté par Mr Farraday, un Américain installé en Grande Bretagne. Afin de maintenir la tenue de maison à son niveau habituel, Mr Stevens envisage de recruter de nouveaux domestiques. Il songe notamment à Miss Kenton, ancienne intendante du domaine qui s’est mariée des décennies plus tôt. Le majordome entreprend donc un voyage en automobile de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:45 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
15 janvier 2014

La femme d'un homme

Roman de A.S.A Harrison. Jodi a 45 ans. Jodi a un métier qu’elle aime. Jodi a un bel appartement. Jodi a un compagnon qui l’aime. Jodi a un compagnon qui la trompe. Jodi a la trempe d’une future meurtrière. En surface, la psy et l’architecte forment le couple parfait. Mais la surface est fine, le vernis peut craquer à tout moment. « Elle n’avait jamais compris l’intérêt de se battre avec un homme qui n’allait pas changer. » (p. 301) Mais Jodi ferme les yeux et se contente de petites vengeances mesquines et de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2014

Le peintre d'éventail

Roman d’Hubert Haddad. Xu Hi-Han raconte l’histoire de Matabei Reien, son ancien maître qui l’a initié à la peinture d’éventail. « On garde si peu d’une mémoire d’homme. À peine un signe en terre. Quelques images et de rares paroles au meilleur des cas. Moins que son poids de cendre après la crémation. » (p. 18) Dans la pension de dame Hison, le jeune Matabei a fui le traumatisme d’un séisme et cherche la paix dans une contrée reculée. Alors que le traumatisme de la guerre et l’horreur de la bombe sont encore dans... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

13 janvier 2014

Instinct primaire

Texte de Pia Petersen. Livre voyageur d’Asphodèle. Dans cette longue lettre, Pia Petersen s’adresse à l’homme qu’elle aime toujours, mais qu’elle a quitté au pied de l’autel. Elle essaie de reprendre la conversation interrompue par sa fuite et par l’incompréhension hostile de son ancien fiancé. « Il fallait laisser à l’autre la possibilité de changer d’avis mais ça, tu l’as oublié, n’est-ce pas ? » (p. 12) Alors qu’elle occupait depuis longtemps la place de la maîtresse, Pia Petersen s’accommodait parfaitement de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 janvier 2014

Billevesée #107

Certains hommes marquent l'histoire par leur engagement politique, d'autres par leur art. Certains marquent l'histoire en rendant le monde plus confortable. Qui ne connaît pas le préfet Poubelle qui rendit Paris un peu plus propre en imposant massivement l'usage d'une boîte fermée pour contenir les détrituts ? Aujourd'hui, je souhaite remercier Bernard Strapontin, ingénieur des ponts et chaussées et maire de Belay au XIXe siècle, grâce à qui j'ai pu m'asseoir hier dans un cinéma pris d'assault ! Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2014

Mauvais genre

Roman graphique de Chloé Cruchaudet. D’après La garçonne et l’assassin de Fabrice Virgili et Danièle Voldman. Louise Landy et Paul Grappe s’aiment. Ils se marient juste avant que Paul parte faire son service militaire. Et voilà que la Première Guerre mondiale éclate et que l’horreur des tranchées saisit les hommes au fond du cœur. « Qui te dit que tu vas t’en sortir ? Tu vas crever en brave petit soldat obéissant… Ta Louise fera une veuve bien digne… Un bien beau destin ! » (p. 30) Paul ne veut pas mourir sous le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 janvier 2014

Les fourmis rouges

Roman d’Édith Serotte. Marie-Claudine, professeure de langues, a quitté Montréal pour suivre Arnaud à Pointe-à-Pitre. Son amant s’est vu proposer une belle situation professionnelle, mais elle attend en vain un permis de travail. Désœuvrée et meurtrie par le choc culturel, Marie-Claudine s’interroge sur le bien-fondé de ce déracinement. « J’ai pesé longuement le pour et le contre. Non, ce n’est pas vrai. Je n’ai pas réfléchi. Je l’ai suivi, c’est tout. Je ne me voyais pas continuer ma petite vie sans lui. » (p. 31)... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :