Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

02 janvier 2013

Dans la ville des veuves intrépides

Roman de James Canon. À Mariquita, petit village perdu de la Colombie, les hommes ont disparu un matin de 1992. Les guérilleros communistes sont venus et les ont emmenés. Désormais, le village ne compte que des veuves, des vraies et des veuves de fait, privées d’époux. « Son Mariquita chéri s’était mué en un village de veuves dans un pays d’hommes. » (p. 33) Le gouvernement n’entend pas les demandes répétées des femmes et le village tombe lentement dans l’oubli, comme effacé des cartes et du temps. D’hommes, il ne reste que... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

01 janvier 2013

La cloche de détresse

Roman de Sylvia Plath. Esther Greenwood est une jeune fille talentueuse, invitée à New York pendant un mois après avoir remporté un concours d’écriture. Au fil des nuits, elle expérimente les débauches les plus diverses. Mais cet abus d’exubérances la laisse froide, rien ne lui semble ressembler à la vie. Peu à peu, l’obsession de la mort s’empare d’elle. « Je ne pouvais m’empêcher de me demander quel effet cela fait de brûler vivant tout le long de ses nerfs. » (p. 13) Lassée des soirées et des mondanités, elle... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
31 décembre 2012

Habibi

Roman graphique de Craig Thompson. Dodola et Zam sont deux enfants qui ont trouvé refuge dans un navire échoué dans les sables « Le désert est un cimetière pour les hommes et les bêtes et les déchets des hommes. Habibi avait trouvé ce bateau échoué et nous en avions fait notre maison. (p. 25) Habibi, c’est le bien-aimé : la jeune fille aime le garçon comme un frère, comme un fils. « Es-tu ma maman ? Non. On est orphelin. On est comme frère et sœur. » (p. 97) Dodola et Zam se sont trouvés sur un marché aux... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
30 décembre 2012

Billevesée du dimanche #53

Pour les fêtes de fin d'année, on aime sortir ses plus beaux atours. Et quelle plus belle occasion de se saper que de le réveillon du Nouvel An ? On doit le verbe "se saper" à la Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes, la SAPE. Il s'agit d'un courant vestimentaire populaire né après les indépendances des deux Congo. La SAPE s'inscrit dans la droite ligne du dandysme : les jeunes gens s'habillent chez de grands couturiers et accordent une importance marquée à leur apparence. Rien à voir avec les sapeurs-pompiers, donc... ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2012

Les Lapinos à Lapinpinland

Roman jeunesse d’Ann Rocard. Illustrations de Pierre Couronne. Ce dimanche matin, Philipon, Petipol et Pâquerette ont décidé de faire une surprise à Papa et Maman Lapinos : un petit déjeuner au lit ! Mais Papa et Maman Lapinos ont également une surprise : toute la famille va passer la journée à Lapinpinland, « le grand parc d’attractions pour lapins malins ! » (p. 19) Dans la voiture, les trois petits lapins chantent à tue-tête et se réjouissent de cette belle journée. À Lapinpinland, il y a des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
28 décembre 2012

Jojo Lapin

Recueils d’histoires d’Enid Blyton. Illustrations de Jeanne Bazin. Les bons tours de Jojo Lapin Biquette est la meilleure pâtissière de la région. Frère Ours, ce grand gourmand aimerait bien un baba au rhum aussi immense que lui. Mais les enfants de Biquette proposent un concours pour gagner le gros gâteau. « Si quelqu’un réussit à faire jaillir de la poudre de perlimpinpin d’un rocher, tu feras un baba aussi gros que Frère Ours. Mais ce sera le gagnant du concours qui aura le droit de le manger. » (p. 7) À votre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2012

Tu mourras moins bête* - Tome 1 : La science, c’est pas du cinéma.

Bande dessinée de Marion Montaigne. La professeure Moustache, affublée de la susdite pilosité et de deux protubérances ridicules que l’honnêteté nous empêche de qualifier de seins, a deux passions : les beaux gosses et la vulgarisation scientifique. Elle répond aux questions des curieux et décortique les effets spéciaux et autres invraisemblances des films d’action, de science-fiction et des séries télé. Grâce à la professeure Moustache, vous comprendrez pourquoi les sabres lasers ne peuvent pas exister et pourquoi les experts... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 décembre 2012

Parva : L'éveil de l'océan

Roman graphique d’Amruti Patil. Sous les traits d’une très belle femme, un fleuve raconte l’origine du monde et toute la cosmogonie indienne. Dans cette transmission par le conte, il veut éveiller son auditoire à plus de sagesse. « Voici une mise en garde et un secret : faites confiance à qui déroule humblement le fil d’un récit. Méfiez-vous du fanfaron qui embellit ou complique à souhait. Ne lâchez pas l’histoire, même lorsqu’elle passe de main en main. Ne la lâchez pas. » (p. 6) Car ce qui compte, ce n’est pas... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 décembre 2012

La joie de vivre

Roman d’Émile Zola. Orpheline à 10 ans, Pauline est recueillie par des parents éloignés. Elle quitte l’exubérance grasse du Ventre de Paris pour Bonneville, un village normand assez reculé. La fille de la belle Lisa et du charcutier Quenu se prend très vite d’affection pour son cousin Lazare, un adolescent rêveur aux projets sans cesse changeants. Mme Chanteau nourrit de grandes ambitions pour son fils, mais l’indolence placide de son époux et la goutte qui le frappe entravent ses projets. La maladie est accusée de tous les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
23 décembre 2012

Billevesée du dimanche #52

Avec la période des fêtes reviennent les papillotes, ces chocolats ou pâtes de fruits entourés d'un message et de papier brillant. Cette gourmandise aurait vu le jour à Lyon : un jeune commis confiseur aurait eu l'idée d'envoyer à sa belle des friandises entourée d'un mot d'amour. Surpris par son patron, le voleur amoureux aurait été renvoyé. Mais le confiseur aurait trouvé l'idée si bonne qu'il aurait décidé de la commercialiser. Alors, billevesée ? Avec deux jours d'avance, je vous souhaite un très joyeux Noël !
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :