Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

19 mars 2017

Billevesée #273

Avoir l'oeil qui frise signifie avoir un regard coquin, aguicheur, séducteur. Mais crotte de bique, je n'ai pas trouvé l'origine de cette expression, du moins pas de façon claire et nette. Cette fois-ci, à vous de bosser : si vous en savez plus, je vous attends dans les commentaires ! Alors, billevesée ? Je n'ai pas trouvé d'illustration pour cette expression. Je vous ai mis des bichons. C'est mignon, les bichons. C'est frisé, les bichons. Un jour, j'aurai un bichon.
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2017

L'animal et son biographe

Roman de Stéphanie Hochet. Une jeune auteure est invitée à présenter ses livres lors d’un festival littéraire dans le sud de la France. « Je comprends que je ne suis qu’une curiosité supplémentaire sur un lieu de vacances où les gens prennent du bon temps. » (p. 16) Sa rencontre avec le maire de Marnas bouleverse le tranquille programme de son été. L’édile est fasciné par l’aurochs et pour le célébrer, il demande à l’écrivain d’écrire une biographie de cette bête préhistorique disparue. Loin de la grande ville où elle... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2017

366 histoires de lapins

Album de Francisca Fröhlich. Illustration de Christl Vogl. Adaptation française de Maïca Sanconie. Dans le Bois Profond vit la famille Grandes-Zoreilles : le père, la mère et les onze enfants. Roberta, Margot, Hip et Hop, Charlie, Tom, Bibi, Gus, Jeannot, Zoé et Riquet ne tiennent pas en place et chacun a sa façon de se démarquer. Zoé a des taches de rousseur. Bibi a les cheveux trop longs. Roberta est un garçon manqué. Margot est très coquette. Charlie dort tout le temps. Tom passe son temps à lire. Gus a les oreilles... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2017

Un enchantement

Bande dessinée de Christian Durieux. Tout commence par de grandes cases sans paroles. Une soirée au Louvre, sous le tableau du sacre de Napoléon. Rapidement, l’homme que l’on célèbre, ancien ministre, s’éclipse avec deux bouteilles, préférant le musée désert à la société hypocrite. « Je suis à un âge où c’est un devoir de ne plus dîner en aussi piètre compagnie. » (p. 19) Devant un mur de tableaux, il trouve une jeune femme qui l’entraîne dans les couloirs du musée endormi. Déchaussés, ces deux resquilleurs en quête de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 mars 2017

Billevesée #272

Je suis gourmande (NON, SANS BLAGUE ?), mais je suis aussi gourmet (gourmette, ça fait bizarre...) S'agissant des confiseries, si je me laisse parfois tenter par des bonbons au coca (chimique, bonjour !), je préfère de loin un certain délice bleu et chocolaté. J'ai nommé le coussin de Lyon, confiserie faite d'une ganache de chocolat parfumé au curaçao, entourée de pâte d'amande candie vert pâle. Là, je fonds, je bave, je me régale ! Voilà, vous savez quoi m'offrir si vous voulez me faire plaisir ! Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2017

Seul dans le noir

Roman de Paul Auster. Depuis un accident de voiture qui l’a laissé très diminué, August Brill vit chez sa fille Myriam qui peine à se remettre de son divorce. Avec eux vit Katya, la fille de Myriam, qui ne se pardonne pas la mort de son ex-copain en Irak. Torturé par des douleurs intenses et par un esprit jamais en repos, August dort peu. « C’est ce que je fais quand le sommeil se refuse à moi. Couché dans mon lit, je me raconte des histoires. » (p. 12) Il invente un personnage, Owen Brick, catapulté dans une Amérique... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 mars 2017

Une panthère dans la cave

Roman d’Amos Oz. Pendant l’été précédant la fin du protectorat anglais en Israël, Profi, un gamin rêve de vengeance et de gloire guerrière pour son pays. « Quand le libre état hébreu verrait enfin le jour, nul criminel au monde n’oserait plus jamais tuer ou humilier les Juifs. Dans le cas contraire, il se repentirait de ses actes car, un jour, nous aurions le bras très long. » (p. 37 & 38) Avec ses amis, il élabore des plans pour chasser l’occupant anglais et repousser l’assaillant arabe. Quand il rencontre le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2017

Paris est une fête

Texte d’Ernest Hemingway. Le jeune Hemingway raconte ses années à Paris, après la Première Guerre mondiale, avec son épouse, Hadley. Le couple vit dans des petits appartements minables et court souvent après l’argent, surtout depuis qu’Hemingway a décidé d’arrêter le journalisme pour se consacrer uniquement à l’écriture. « Pauvres de nous, dit Hadley, dont toute la fortune tient dans un encrier. » (p. 120) Mais Hemingway n’a pas peur : confiant en son talent et optimiste de nature, il voit plus loin que la faim du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 mars 2017

Billevesée #271

Je tombe souvent sur des mots bizarres dans mes lectures. Et je suis sympa, j'aime partager. Une vénus flexueuse, quoi qu'est-ce ? C'est une femme qui se laisse facilement séduire. L'étymologie de "flexueux" renvoie à ce qui laisse fléchir. À placer dans le prochain repas de famille un peu chiant long. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2017

Borderline

Roman de Marie-Sissi Labrèche « Je suis si jeune pour être triste. Trop jeune. Vingt-six ans. Mais c’est comme si j’en avais cent tellement ma vie est lourde à traîner. » (p. 151) Sissi est une jeune femme atrocement seule. Solitaire. Isolée. Abandonnée. Elle a grandi entre une mère folle et suicidaire et une grand-mère autoritaire et assez peu bienveillante. Son manque d’amour est insondable, alors elle se donne à tout va. « Mais par-dessus tout, ce dont j’ai le plus peur, c’est de ne pas être aimée. Alors... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]