Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

12 octobre 2022

Vagabond des mers du Sud

Récit de Bernard Moitessier. Quatrième de couverture – Marie-Thérèse est toute sa vie. Cette belle jonque du golfe de Siam aux formes harmonieuses en ferait rêver plus d'un. Bernard Moitessier en est tombé amoureux. Une cantine métallique, un mince matelas cambodgien, un sextant, et le voilà parti à l'assaut de l'océan Indien. Conditions bien précaires pour affronter une mousson de quatre-vingt-cinq jours ! Les éléments auront raison de sa témérité : Marie-Thérèse ne résistera pas au banc de corail de l'atoll de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2022

Qui es-tu, Belle Captive ?

Roman de Kathleen E. Woodiwiss. Quatrième de couverture – Certes, Maxim Seymour est marquis, séduisant, valeureux. Il n'en est pas moins traître et assassin. Voilà l'avis d'Elise sur celui que l'on destinait à sa cousine. Quelle chance pour la douce Arabella d'avoir échappé à si déshonorante union ! Demain, dans le château du marquis exilé, elle épousera son rival : belle revanche... Ivre de jalousie, Maxim en décide autrement : il fait enlever Arabella ! Mais quand, de retour dans ses terres du Nord, il tend les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2022

Eux

Roman de Joyce Carole Oates. Loretta a 16 ans quand sa vie bascule, un chaud matin de 1937. « Les hommes vous décevaient toujours… il n’y avait rien à espérer d’eux, rien. » (p. 34) Finis les beaux rêves d’une vie différente. En quelques années, elle est mère plusieurs fois. Après elle, ce sont deux de ses enfants dont le récit suit alternativement le point de vue. Jules est prêt à tout pour l’étrange femme dont il est amoureux, Maureen veut tout faire pour échapper à la pauvreté laborieuse et triste à laquelle... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 octobre 2022

Usagi Yojimbo - 22

Bande dessinée de Stan Sakai. Miyamoto Usagi profite d’un repos bien mérité dans la province de Geishu, invité du clan du même nom, auprès de Tomoé, fine lame au service du jeune seigneur Noriyuki. « Usagi est un ami du clan Geishu et nous a aidés bien des fois. » (p. 89) La remarquable épéiste raconte son histoire au ronin et la façon dont elle a gagné sa place au sein du clan. D’entraînements en repas copieux, les amis partagent de précieux moments de complicité, notamment une superbe cérémonie du thé détaillée sur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2022

Le château des Bois-Noirs

Roman de Robert Margerit. « Cette pesante architecture qui évoquait bien davantage la prison que la gentilhommière [suscitait] dans le crépuscule, déjà en lui-même suffisamment sinistre, les pires idées de désolation et d’irrémédiable ensevelissement. » (p. 9) C’est ainsi qu’Hélène, jeune épouse, découvre la Vernière, le triste et lourd château de son mari, Gustave Dupin. L’hobereau auvergnat est taciturne, simple et fruste par nature, mais Hélène ne doute pas que sa tendresse le transformera en un compagnon agréable.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 septembre 2022

Belles de jour - Figures féminines dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Nantes, 1860-1930

Ouvrage collectif. Pendant sa rénovation, le Musée des Beaux-Arts de Nantes a prêté des œuvres de ses collections à d’autres musées, dont au Palais Lumière d’Évian qui a organisé une exposition autour de la figure féminine dans l’art pictural entre 1860 et 1930. « Au cours de cette soixantaine d’années, les mutations économiques et politiques ont profondément bouleversé le rôle et la place des femmes dans la perception sociale. » (p. 4) Cette mise en valeur de plusieurs dizaines de tableaux donne une idée de la politique... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 septembre 2022

Le boiseleur - Tome 2 : L'esprit d'atelier

Bande dessinée d’Hubert et Gaëlle Hersent. Suite directe de Le boiseleur : Les mains d'Illian. Alors qu’il n’aspire qu’à vivre en paix auprès de ses parents, loin de l’art, Illian est approché par un maître sculpteur. Tullio Hamzari, venu de la superbe cité de Bélizonde tout entière consacrée aux arts, cherche un nouvel apprenti pour sauver son atelier. « L’artiste n’était pas mort en Illian. Il avait même mûri. Son art s’était approfondi, passant de la simple imitation de la nature à son évocation poétique. » (p. 22)... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 septembre 2022

Le boiseleur - Tome 1 : Les mains d'Illian

Bande dessinée d’Hubert et Gaëlle Hersent. Dans la ville reculée de Solidor, Illian est l’apprenti de maître Koppel. Dans l’atelier de ce dernier, il travaille sans cesse pour produire des cages ouvragées et finement ciselées qui accueilleront les oiseaux qui font la renommée de la cité. Le jeune homme est un sculpteur talentueux, exploité par son employeur et impatient de gagner enfin son indépendance. Mais plus que tout, il aime les oiseaux. « Illian désirait tellement avoir un oiseau à lui qu’il se serait contenté d’une... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2022

La plume magique de Gwendy

Roman de Richard Chizmar. Suite du roman Gwendy et la boîte à boutons, écrit avec Stephen King. Gwendy est désormais adulte, mariée et autrice à succès. Mais ce qui mobilise actuellement toute son énergie, c’est son mandat à la chambre des représentants. Son quotidien est très occupé et elle attend avec impatience le retour de son époux qui couvre les événements tragiques au Timor. Décembre 1999 tire à sa fin et tout le monde craint vaguement le grand changement de l’an 2000. De retour à Castle Rock pour passer les fêtes... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 septembre 2022

Déviriliser le monde

Essai de Céline Piques. «  Et si l’utopie féministe visait autant à émanciper les femmes qu’à déviriliser la société toute entière ? Baisser le niveau de violence dans la société en combattant l’idéologie viriliste, tel pourrait être le nouveau paradigme. » (p. 7) En dénonçant l’impunité des agresseurs et la culture du viol et en pointant les violences systémiques faites aux femmes et le manque de formation dans la justice et la police, l’autrice propose une démonstration claire et argumentée où elle invite les femmes... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]