Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

29 juillet 2016

Le hussard sur le toit

Roman de Jean Giono. Angelo Pardi est un jeune colonel des hussards. Ce Piémontais est sur le chemin du retour, vers l’Italie, pour rejoindre les combattants de la liberté. Il doit retrouver Giuseppe, son frère de lait, à Manosque afin d’organiser la révolution des carbonari piémontais qui gronde en 1830. Mais dans une fin d’été étouffante, alors que les récoltes sont prêtes pour la moisson, le sud de la France est frappé par le choléra. « Cela est dans l’air. Cet air gras n’est pas naturel. Il y a autre chose là-dedans que le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

27 juillet 2016

Ô Verlaine !

Roman de Jean Teulé. « Ah, il en aura fait du mal à ceux qui l’ont entouré ! Tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à pas être là ! » (p. 10) Paul Verlaine est un vieil homme sans le sou, malade et harcelé par deux amantes rivales qui lui soutirent des poèmes qu’elles revendent ensuite à Vanier, l’éditeur du poète. Même au pire de la déchéance, l’artiste reste superbe, en dépit des attaques narquoises de François Coppée, académicien dont les œuvres s’arrachent. Heureusement, Verlaine compte encore quelques... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 juillet 2016

La trilogie de Gormenghast

Trilogie de Merwyn Peake. Si vous avez suivi mes billets dans la journée, vous avez dû voir que j'ai passé des heures délicieuses et pleines de frissons avec La trilogie de Gormenghast. Retrouvez mes critiques en cliquant sur les couvertures.         Avec cette lecture, j'inscris une nouvelle participation au Défi des 1000 de Daniel Fattore : 592 + 653 + 323 = 1568 pages que je vous recommande sans hésiter ! J'ai retrouvé le plaisir de la lecture avec la très bonne mini-série produite par la BBC... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 17:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 juillet 2016

La trilogie de Gormenghast : Titus errant

Roman de Mervyn Peake. Titus a profité de la confusion qui règne à Gormenghast après la terrible inondation pour quitter le château. Finelame est mort, Fuchsia est morte, la menace est morte. Tant pis. Aux orties, son titre de soixante-dix-septième comte d’Enfer ! « Tournant selon son humeur vers le nord, le sud, l’est et l’ouest, il perdit un à un tous ses repères. Disparu l’horizon de sa montagneuse demeure. Disparu le monde déchiqueté de tours. Disparu le lichen gris ; disparu le lierre noir. Disparu le labyrinthe... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 juillet 2016

La trilogie de Gormenghast : Gormenghast

Roman de Mervyn Peake. Après l’incendie de la bibliothèque et la mort de Lord Tombal, dévoré par des hiboux, Gormenghast appartient désormais à Titus. Au début de second volume, le jeune comte a vu sa mère sept fois en sept ans et passe ses journées à étudier le rituel dans le collège du château, souvent brimé par ses camarades. « Titus a sept ans. Son monde, Gormenghast. Nourri d’ombres ; sevré dans les linges du rituel : ses oreilles sont vouées aux échos, ses yeux à un labyrinthe de pierre ; pourtant, dans son... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juillet 2016

La trilogie de Gormenghast : Titus d'Enfer

Roman de Mervyn Peake. Un héritier vient de naître à Gormenghast. Il est le soixante-dix-septième comte de la lignée d’Enfer. « La comtesse venait d’avoir un fils. Était-ce le moment de se montrer raisonnable ? » (p. 33) Pourtant, cette grande nouvelle agite bien peu le château dont rien ne semble pouvoir briser l’éternelle routine. Lord Tombal n’est pas un père comblé et lève à peine le nez de ses livres et de sa profonde mélancolie. Lady Gertrude ne pense qu’à retourner à ses chats blancs et à ses oiseaux. La... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 juillet 2016

Billevesée #239

Prenons l'expression "au fur et à mesure" qui signifie "progressivement" ou "à proportion". Prenons maintenant le mot "fur" : en ancien français, il signifie "proportion". Il est singulier de constater que ce mot est parvenu jusqu'à nous grâce à l'expression "au fur et à mesure", figé dans cet ensemble lexical : ce terme n'est jamais utilisé seul dans le langage courant. Alors, billevesée ? Essayons donc d'illustrer ça !
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
22 juillet 2016

L'Ogre de Mouflette Papillon

Album de Magali Bonniol. Mouflette Papillon ne peut pas se coucher parce qu’un gros ogre très triste est assis sur son lit. « Il n’arrête pas de pleurer. C’est embêtant un ogre qui pleure : il y a des flaques par terre, et l’oreiller de Mouflette est tout trempé. » Alors Mouflette réconforte ce pauvre ogre. Ici, les monstres ne font pas peur aux enfants à l'heure du coucher et ce sont ces derniers qui mènent la danse. Petite magicienne en pyjama rouge, Mouflette Papillon redonne le sourire à son nouvel ami et chacun... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 juillet 2016

Piou Piou

Album de Wakiko Sato et Eigore Fritamata. Petit Poussin se promène dans les bois et échange des bruits d’animaux. De piou piou en waf waf, Poussin a finalement bien de la chance d’échapper au chat glouton. Et de retour à la ferme, il ne sait plus quoi dire à sa maman. « Non d’un petit bonhomme ! Tu as perdu ta langue ??? » Drôle de promenade que celle de ce petit poussin. Je me demande ce qu’il serait advenu s’il avait rencontré un humain… Aurait-il appris une phrase ? Les dessins sont simples et charmants,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 juillet 2016

Tous les deux

Album de Sarah V. et Stibane. Papa ours et sa fille sont très complices. Ils se promènent ensemble et racontent des histoires. Tous les jours, Papa accompagne sa fille à l’école. C’est chouette, l’école. « Mais juste avant d’aller dans les rangs, je cours lui faire un gros bisou, parce qu’une journée sans lui, c’est long. » À l’école, il y a Simon, un nouveau. Et Papa, compréhensif, laisse sa petite fille jouer avec son nouvel ami. Adorable histoire sur l’affection unique unit père et fille. J’ai la chance d’avoir un papa... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]