Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

04 mars 2013

La tour sombre - Tome 5 : Les loups de la Calla

Roman de Stephen King. Illustrations de Bernie Wrightson. Depuis plusieurs générations, les loups descendent de Tonnefoudre et enlèvent les enfants de la Calla. Quand les enfants reviennent, ils sont crânés et toute étincelle d’intelligence et d’âme a disparu : ils ne sont plus qu’« un corps énorme sous une tête vide. » (p. 31) Dans ce pays où ne naissent presque que des jumeaux, les loups n’enlèvent qu’un enfant par paire et nul ne sait pourquoi, ni ce qu’il advient des enfants à Tonnefoudre. Pendant ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

03 mars 2013

Billevesée du dimanche #62

Fille de militaire, je crois que j'ai eu le béguin pour tous les (beaux) collègues de mon papa. Difficile de résister au prestige de l'uniforme. Et comme je suis très attachée à la discipline, j'ai toujours aimé voir les militaires faire leur fameux salut, main au niveau de la tempe. Durant l'Antiquité, lever sa main ouverte était un signe de paix, preuve qu'on ne tenait pas d'arme. Au Moyen-Âge, ce salut pacifique est devenu un geste de courtoisie : lors de combats singuliers, le chevalier levait la main droite pour soulever la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
01 mars 2013

L'oeil du lapin

Texte autobiographique de François Cavanna. François Cavanna est le fils d’immigrés italiens. Dans ce texte, il raconte sa mère, une femme aux ambitions avortées qui reporta tout son désir de réussite sur son unique enfant. « Son insatiable besoin d’aimer, son besoin, surtout, de créer, de façonner de ses mains, maman l’a reporté sur moi. Son fils. Son cadeau du ciel. Maman n’a eu qu’un seul grand amour dans sa chienne de vie : moi. Elle avait son fils, elle n’avait plus besoin de rien d’autre. » (p. 48) Le petit... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
25 février 2013

Les blagues Carambar

Anthologie d’histoires drôles. Est-il besoin de faire un résumé ? Les blagues Carambar sont aussi célèbres que le bonbon lui-même ! Que ne ferais-je pas pour un Carambar ? Mélange de caramel et de cacao, ce long bonbon fait plaisir à déguster : on peut le mâchouiller, le tordre, l’étirer… Mais le plus drôle, ce sont bien les blagues imprimées à l’intérieur du papier. D’aucuns ricanent niaisement et haussent les épaules, mais qui n’a jamais ri franchement devant une de ces blagues ? Les pitres de cours de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
24 février 2013

Billevesée du dimanche #61

Dire d'une femme qu'elle est un bas-bleu est particulièrement péjoratif : sont ainsi qualifiées les dames dont les hommes estiment qu'elles se piquent de prétentions trop intellectuelles ou littéraires. Bref, c'est une expression de misogyne, de macho, voire de butor ! Chers messieurs à l'esprit étroit, sachez que nous devons cette expression à un homme qui se présenta un jour dans un cercle littéraire chaussé de bas bleus ! Au 18° siècle, une Anglaise du nom d'Elizabeth Montagu tenait salon et affirmait qu'elle recevait plus... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2013

Le condamné à mort et autres poème, suivi de Le funambule

Recueil de poèmes de Jean Genet. Le condamné à mort  est dédié « à Maurice Pilorge, assassin de vingt ans ». C’est un long poème qu’un amant adresse à son aimé, séparé de lui dans une autre cellule. Cette élégie carcérale, ce sont les dernières amours d’un condamné. « Tristesse dans ma bouche ! Amertume gonflant / Gonflant mon pauvre cœur ! Mes amours parfumées / Adieu vont s’en aller ! / Adieu couilles aimées ! / Ô sur ma voix coupée adieu chibre insolent ! » (p. 13) Aucun remords ou... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 février 2013

La tour sombre - Tome 4 : Magie et cristal

Roman de Stephen King. Illustrations de Dave McKean. Roland, Eddie, Susannah, Jake et Ote sont lancés à pleine vitesse dans un train suicidaire. Leur seule chance de survie est de se livrer à un petit jeu fatal de devinettes. Au terminus, le ka-tet aura changé de monde, une fois encore. « Nous voilà tout près de la fin de l’Entre-Deux-Mondes et tout près du commencement du Monde Ultime. La première grande étape de notre quête est terminée. » (p. 97) Momentanément détourné du Sentier du Rayon, le groupe doit prendre le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 février 2013

Sang d'encre

Roman de Stéphanie Hochet. Le narrateur est fasciné par les tatouages. Il en dessine pour Dimitri, son ami qui est artiste tatoueur. Lors d’un voyage en Italie, le narrateur découvre une devise inscrite sur un cadran solaire : Vulnerant omnes, ultima nequat. Cette phrase l’obsède et le charme tellement qu’il décide de sauter enfin le pas et de se faire tatouer, juste sur le plexus solaire. « Étrange impression d’être marqué comme le bétail, et en même temps se sentir distingué, protégé par ce signe-talisman. Tel un croyant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2013

Billevesée du dimanche #60

Faites l'amour, pas la guerre ! Peace and love ! Autant de slogans souvent accompagnés du signe suivant : ☮ ! Mais savez-vous ce que veut dire ce signe largement repris par le mouvement hippie ? Il réunit les lettres N et D de l'alphabet sémaphore de la marine britannique et signifie Nuclear Disarmament. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2013

Earl & Mooch – L'amour donne des ailes

Bande dessinée de Patrick McDonnell. Mooch est amoureux ! L’élue de son cœur s’appelle Chnelly et c’est une chatte d’appartement. Le matou va tout faire pour attirer l’attention de sa belle : sa sérénade sera-t-elle entendue ? Pendant ce temps, les oiseaux pondent et Earl est toujours aussi dingue de son maître. Mais le cabot a un doute : est-ce que son ami Mooch n’aurait pas d’autres fréquentations ? Oui, Earl se sent un peu abandonné. Pas de panique : entre Earl et Mooch, c’est du solide ! Voilà... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]