Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

21 novembre 2012

Pages intérieures

Roman graphique de Jacky Beneteaud et Stéphane Courvoisier. Un jour de pluie, une jeune fille se réfugie à la bibliothèque. Elle y remarque un homme qui est présent à chaque fois qu’elle revient, et qui écrit. Elle interroge l’inconnu qui lui dit que « tout pouvait être le début d’une histoire. » (p. 13) Au détour des rayonnages de la bibliothèque, elle observe à la dérobée cet homme solitaire. La jeune fille cherche un livre qui n’est jamais disponible. Son titre ? Pages intérieures. Il paraît que c’est un livre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 novembre 2012

Entre ciel et terre

Roman de Jon Kalman Stefansson. Précision : l’orthographe des noms et des lieux n’est pas celle du livre, mais je n’ai pas les caractères nécessaires pour les transcrire exactement. Pour s’être mis en tête de retenir quelques vers du Paradis perdu de Milton, le pêcheur Bardur a oublié sa vareuse. En pleine mer, par un matin de tempête glaciale, cet oubli est fatal et Bardur meurt de froid sous le banc de la barque de pêche. « Un homme sans vareuse se retrouve ruisselant en un temps infime, le froid s’empare de lui comme un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
18 novembre 2012

Billevesée du dimanche #47

L'argot est parfois appelé "la langue verte". En dépit de mes nombreuses recherches, je n'ai pas trouvé pourquoi. Serait-ce parce qu'elle est particulièrement fleurie ou qu'elle est si vilaine qu'elle pourrit métaphoriquement la bouche ? Si vous avez des informations, je suis preneuse ! Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2012

Pot-Bouille

Roman d'Émile Zola. Octave Mouret arrive de Plassans avec la furieuse envie de conquérir Paris en passant par les femmes. Commis en tissus, il est embauché au Bonheur des Dames et rêve de séduire la patronne, Mme Hédouin. Octave loge dans l’immeuble de M. Vabre. Chaque étage accueille un parent du propriétaire et chaque ménage se veut honnête et bien arrangé. Lors des soirées bourgeoises où les voisins sont toujours invités, on discute des affaires de la famille. Mais, surtout, on essaie de marier les filles. C’est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2012

Figures et formes de la décadence

Essai de Jean de Palacio. La Décadence, également appelée esthétique de fin de siècle, s’illustre dans des motifs comme la décollation ou la femme dévorante. Le recours au merveilleux païen et la convocation d’antiques dieux déchus sont également des caractéristiques fortes de ce courant artistique qui mêle de nombreuses influences. « Cette loi de mosaïque et d’amalgame qui est une des caractéristiques de l’écriture décadente » (p. 81) compose des tableaux et des romans foisonnants, parfois inquiétants, souvent... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 novembre 2012

Chauds, les lapins

Roman de San-Antonio. Alors que le ministre Alexandre-Benoît Bérurier assiste à une conférence d’Interpol à Amsterdam, sa chère et tendre, l’énorme et insatiable Berthe, visite le quartier des prostituées. Aguichée par un bel homme, elle monte dans un appartement et participe à une partie fine. Laquelle a été dûment immortalisée sur pellicule et expédiée à son époux avec un message d’enlèvement. Le ministre fait alors appel à son camarade de toujours, le commissaire San-Antonio. Une fois l’épouse retrouvée, il faut encore comprendre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

12 novembre 2012

Une page d'amour

Roman d’Émile Zola. Hélène est veuve depuis quelques années et n’est occupée que du bonheur de sa fille Jeanne, une enfant à la santé et aux nerfs fragiles. « Veillez surtout à ce qu’elle mène une vie égale, heureuse, sans secousses. » (p. 22) Dans leur appartement de Passy, la mère et la fille vivent bienheureuses, sortant rarement et rencontrant peu de monde. Un soir de fièvre, Hélène fait appel à son voisin, le jeune docteur Henri Deberle. Le trouble qui s’empare d’eux est d’abord timide et chaste, mais bien vite,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2012

Jojo Lapin et la carotte magique

Recueil de textes d’Alain Royer et Emmanuel Baudry. Illustrations de Jeanne Bazin. S’il y a une chose qui ne change pas dans la forêt, c’est que Maître Renard, Compère Loup et Frère Ours veulent sans cesse attraper Jojo Lapin pour le manger. « Maître Renard ne pouvait pas supporter l’idée de laisser passer l’occasion de manger Jojo. » (p. 69) Qu’il s’agisse de le transformer en pâté ou de le faire cuire dans une montgolfière, les trois gredins ne manquent pas d’idées, mais Jojo Lapin est plus rusé qu’eux. « Ces... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2012

Billevesée du dimanche #46

L'inspiration est l'action par laquelle l'air entre dans les poumons. Elle s'oppose à l'expiration. Le mot vient du terme latin [inspiratio]. Par analogie, elle représente le souffle, divin ou non, qui pousse vers une action. Pris sous ce sens, l'inspiration peut avoir pour synonyme l'enthousiasme, mot grec qui signifie que le souffle de Dieu possède l'humain. Ainsi, l'artiste est inspiré quand il crée. Mais le religieux est également inspiré quand il vit une extase. L'inspiration. C'est ce qui me manque aujoud'hui pour écrire ma... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2012

Le descendant africain d'Arthur Rimbaud

Roman de Victor Kathémo. Racho est un artiste au génie certain : il transforme de vieux métaux en sculptures époustouflantes qui laissent souvent perplexes. « Je n’entrais dans aucun moule d’artiste, pourquoi entrer dans un moule si l’on n’est pas mou et laid ? » (p. 20) Il tire son talent de son ancêtre : en effet, son aïeule a eu une brève aventure avec Arthur Rimbaud. Et Racho est obsédé par cette glorieuse ascendance. « Je menais une vie paisible avant de répondre à l’appel du large pour... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]