Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

01 août 2012

Zanzaro Circus : Windows du passé surgies de l'oubli

Roman de Jack-Alain Léger. Quatrième de couverture : En fanfare, Zanzaro, le clownesque auteur de livre, nous invite à le suivre dans le cirque qu’aura été sa vie. On y croise Françoise Sagan, Liz Taylor, Viva Superstar et Derrida. On y souffre avec lui les peines, mais aussi les joies, que lui vaut sa maladie : la psychose maniacodépressive. Comme autant de pop-up surgis sur un écran d’ordinateur, des bribes du passé s’imposent à son souvenir. Et l’on se réjouit de son sens de la dérision. Et on l’accompagne sur la piste... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 juillet 2012

L'horizon

Roman de Patrick Modiano. Jean Bosman rencontre Margaret Le Coz dans le métro. La jeune femme est inquiète et dit craindre d’être retrouvée par un certain Boyaval. De son côté, Bosman garde un souvenir douloureux de l’emprise avare d’une femme aux cheveux rouges et d’un prêtre défroqué. Au gré des petits boulots qu’il décroche, le couple semble fuir une menace insidieuse tapie dans la ville. Fuyant un passé et tentant de se projeter vers un horizon plus clément, Bosman et Margaret forment un couple vain et sans force : chacun... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 juillet 2012

Bêtes de somme - Mal de chiens

Bande dessinée d’Evan Dorkin (scénario) et Jill Thompson (dessins). Âme égarée – Bégueule le beagle ne peut pas dormir dans sa nouvelle niche parce qu’elle est hantée. Les chiens du quartier font appel au sage Berger, un bobtail bien avisé. Pour aider Bégueule à retrouver le sommeil, cinq chiens et un chat appellent l’esprit tourmenté du fantôme. La nuit, tous les chats… – Des hordes de chats noirs envahissent la communauté de Sommers Hill et annoncent le retour de sorcières qui veulent réveiller une ancienne divinité. Les chiens... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 juillet 2012

Billevesée du dimanche #31

Aujourd'hui, séquence nostalgie... L'an dernier, j'ai vécu à Mayotte pour raisons professionnelles pendant plusieurs mois. Je me suis régalée de plats locaux et de paysages superbes. J'ai aussi vécu les agitations sociales de l'automne, mais ce n'est pas le plus marquant de mon séjour. J'ai croisé beaucoup de bestioles que je n'ai pas l'habitude de voir sous mes latitudes parisiennes, notamment les moustiques. Mais les bêbêtes qui m'ont fait craquer, ce sont les MAKIS ! Oubliez les spécialités japonaises à base de poisson, je vous... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
26 juillet 2012

Loin du centre

Premier roman de Jacques Braunstein. À paraître le 23 août 2012. Le narrateur, DJ parisien d’une certaine notoriété, raconte à une jeune fille sa jeunesse dans les années 1980. « J'arrive à l'âge où chaque jour je m'invente un nouveau regret. Et je me laisse aller à les explorer. Ils me permettent de me replonger dans ma jeunesse passée. J'envisage ce que j'aurais pu ou dû faire. Ai-je fait les bons choix ? Pas toujours. D'autres auraient-ils été plus justes ou plus profitables ? Sans doute. Même s'ils n'auraient rien... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
25 juillet 2012

Le ravissement de l'été

Roman de Luisa Etxenike. Raul ne décolère pas depuis que sa mère lui a encore refusé de l’argent. Le jeune homme veut tout obtenir d’elle, son attention et sa fortune, mais il veut aussi se venger de cette femme si distante et méprisante. « Je devais découvrir à tout prix le passage menant à l’intimité de ma mère ; et une fois à l’intérieur, trouver son point faible, le fil lâche sur lequel tirer. Jusqu’à la défaire. » (p. 19) Raul ressasse un ressentiment qui remonte à l’enfance, à ces deux étés qu’il a... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2012

Les mondes de Thorgal - Louve - Raïssa

Bande dessinée de Yann (scénario) et Roman Surzhenko (dessins). Louve est la fille de Thorgal. Elle possède le don de parler aux animaux et de se faire comprendre d’eux. Elle rencontre une vieille louve qui a été chassée de sa meute par une congénère avide de puissance. « Tu sais quoi, Griz ? Moi, Louve, fille des étoiles, je vais t’aider à chasser cette Raïssa et à redevenir le chef de ton clan. » (p. 17) Mais ce n’est pas des loups dont Louve doit le plus se méfier. La part sauvage qui est en elle et qui effraie... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 juillet 2012

Platon

Essai de François Châtelet. « Platon est mort il y a vingt-trois siècles. Quel intérêt y a-t-il donc, pour nous qui sommes plongés dans les problèmes confus et complexes de la civilisation technicienne, problèmes dont l’étrange et constante nouveauté ne cesse de nous exalter et de nous accabler, à interroger un penseur si lointain, si évidemment vieilli ? » (p. 13) L’auteur présente la pensée de Platon, ainsi qu’une certaine histoire du platonisme. En projetant cette philosophie antique sur le monde moderne, il... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 17:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 juillet 2012

Les mondes de Thorgal - Kriss de Valnor - Je n'oublie rien !

Bande dessinée de Giulio de Vita (dessins) et Yves Sente (scénario). Kriss de Valnor est citée à comparaître devant le tribunal des Walkyries. Avant de décider si elle est digne d’entrer au paradis des guerriers, elle doit se soumettre au jugement de Freyja, la grande Walkyrie. « Nous ne savons pas qui tu étais avant que tu ne croises la route et ne pourrisses la vie du valeureux Thorgal. Si tu veux échapper à l’enfer, tu vas devoir me convaincre que tu mérites d’être sauvée. » (p. 8) Pour prouver sa valeur, Kriss de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 juillet 2012

Billevesée du dimanche #30

Dans un journal, si vous cherchez les mentions légales obligatoires, il faut lire l'ours. L'origine de ce terme reste floue. Pour certains, il s'agirait du surnom donné aux ouvriers pressiers chargés d'encrer les formes : leurs gestes lourds les faisaient ressembler aux animaux plantigrades. Pour d'autres, il s'agirait du terme anglais "les nôtres". À vous de choisir ! Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]