Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

25 août 2012

Le ventre de Paris

Roman d'Emile Zola. Florent a été accusé à tort de meurtre lors des affrontements qui ont marqué la fin de la république en 1848. Évadé du bagne de Cayenne, il retrouve Paris après des années d’absence. Il est accueilli à bras ouverts par son frère Quenu, heureux propriétaire d’une charcuterie prospère et époux de la belle Lisa Macquart, une maîtresse femme débordante de santé grasse. Florent ne leur ressemble pas, lui qui a eu faim toute sa jeunesse pour élever son frère, puis faim lors de son enfermement. « Il était devenu... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:50 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2012

Le triomphe de la nuit

Recueil de nouvelles d’Edith Wharton. La cloche de la femme de chambre – Miss Hartley devient la femme de chambre de Mrs Brympton, une jeune femme à la santé fragile, dans une lugubre demeure de l’Hudson. Mais ses attributions sont bien floues. « Voilà qui était bien étrange : une femme de chambre que la bonne devait aller chercher chaque fois que sa maîtresse avait besoin d’elle ! » (p. 22) En effet, la cloche de Miss Hartley ne sonne jamais et il plane sur la maison le spectre de l’ancienne femme de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2012

Libre et légère, suivi de Expiation

Textes d'Edith Wharton. Libre et légère – La jeune et très jolie Georgie est une demoiselle capricieuse parfaitement au fait de ses défauts. « Moi, Georgie Rivers, une petite pauvresse et dépravée… une coquette lascive et paresseuse. » (p. 29) Amoureuse de Guy Hastings, son cousin, elle rompt pourtant leurs fiançailles et accorde sa main au vieux et riche Lord Benton. La raison financière l’emporte sur celle du cœur et Georgie  sait imposer ses désirs. « J’ai tellement l’habitude d’agir à ma guise qu’il serait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
20 août 2012

Le silence de la mer

Roman de Vercors. Dans une demeure sur le bord de mer, un vieil homme et sa nièce doivent subir l’occupation allemande en la présence de Werner von Ebrennac. « Cela était naturellement nécessaire. J’eusse évité si cela était possible. Je pense que mon ordonnance fera tout pour votre tranquillité. » (p. 22) Devant l’intrus, l’homme et la jeune fille observent un silence farouche. Mais l’Allemand est un être poli, cultivé, amoureux de la France. Il comprend que ses hôtes ne peuvent résister à l’invasion qu’en se taisant.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:45 - Commentaires [14] - Permalien [#]
20 août 2012

La cité des livres qui rêvent

Roman de Walter Moers. Dans la citadelle des dragons, en Zamonie occidentale, Hildegunst Taillemythes est un jeune dragon qui se pique d’écriture dans un monde où les livres sont omniprésents. « Je parle d’un pays où la lecture peut rendre fou. Où les livres risquent de blesser, d’empoisonner, et même de tuer. » (p. 9) Quand Dancelot, son parrain d’écriture, est sur le point d’expirer, il lui lègue un manuscrit anonyme. Le texte est si réussi qu’il pourrait ôter toute volonté d’écrire. Hildegunst part alors pour... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 août 2012

Le diable au corps

Roman de Raymond Radiguet. La guerre de 1914 a éclaté. Un jeune prodige inscrit au lycée Henri-IV déserte sa classe après avoir rencontré la jeune Marthe, mariée à Jacques, un soldat parti au front. Le garçon a à peine 16 ans, Marthe à peine 19 ans. Les deux enfants s’aiment follement. Marthe surtout est amoureuse et sincère. Pour le jeune narrateur, les choses sont différentes. « Manquer la classe voulait dire, selon moi, que j’étais amoureux de Marthe. Je me trompais. Marthe ne m’était que le prétexte de cette école... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:25 - Commentaires [9] - Permalien [#]

19 août 2012

Billevesée du dimanche #34

Vous aussi, vous avez chaud ce matin ? Normal, nous subissons un épisode de canicule. Mais savez-vous d'où vient ce mot ? En latin, canicula signifie la petite chienne. C'est l'autre nom de l'étoile Sirius qui se lève et se couche en même temps que le soleil entre le 24 juillet et le 24 août. Dans l'Antiquité, certains pensaient que l'apparition de cette étoile était en lien avec l'apparition des grandes chaleurs. Quoi qu'il en soit, étoile ou pas, restez au frais ! Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
18 août 2012

Watership Down

Roman de Richard Adams. Hazel et Fiver sont deux frères lapins dont la seule préoccupation est de chercher à manger en compagnie de leurs amis. Leur vie aurait pu se poursuivre sur ce mode idyllique, mais Fiver est doté d’un don de prémonition : « If I start feeling there’s anything dangerous, I’ll tell you. » (p. 18) Le jeune lapin est en quelque sorte les yeux et les oreilles de la garenne, et son frère Hazel a toute confiance en ses capacités. « He can often tell when there’s anything bad about, and I’ve found... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 août 2012

La mère

Roman de Pearl Buck. Dans un village de Chine, une femme est heureuse. Elle est mère de deux enfants, son mari est beau et la vie, bien que rude, lui offre un grand contentement. Les grossesses ajoutent un surcroît de peine aux journées de travail. « Cependant elle était heureuse, plus heureuse que jamais, lorsqu’elle se trouvait enceinte et débordante de vie. » (p. 20) La mère est efficace, vaillante, vigoureuse, tendre avec sa belle-mère, affectueuse avec ses enfants et son époux. Elle incarne l’alma mater épanouie... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 août 2012

Fille noire, fille blanche

Roman de Joyce Carol Oates. « Minette n’a pas eu une mort naturelle, et elle n’a pas eu une mort facile. » (p. 9) Ainsi s’ouvre le récit de Genna Meade qui raconte sa relation avec Minette Swift, sa camarade de chambre en 1974 au Schuyler College. Tout opposait les deux jeunes filles. Genna est blanche, Minette est noire. Genna est riche, Minette est boursière. Genna est timide et effacée, Minette est déterminée et vigoureuse : « Si des branches tombées lui barraient le passage, elle les écartait d’un coup de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]