Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

08 juillet 2012

Billevesée du dimanche #28

Le pique-nique reste un moment convivial incontournable de l'été. Sortons les nappes, les paniers et tout ce qui est bon et direction les parcs, les berges et les sous-bois ! L'étymologie du mot ne trompe pas : on sait où l'on va avec ce mot ! Il s'agit de picorer (pique) des petites choses (nique). Mais attention, à trop picorer de petites choses, on peut quand même faire un gros repas. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

06 juillet 2012

Carnet de Corée

Ouvrage de Serge Delaive. En rangeant une armoire, Serge Delaive retrouve le carnet qui l’a accompagné lors de son séjour en Corée du Sud. Il était parti avec son épouse Sandra et leurs deux enfants à la rencontre de la famille biologique de Sandra, adoptée dans les années 1960. « À la fin des années 1960, les enfants coréens représentaient le meilleur rapport qualité-prix sur le marché, ils étaient vite “servis” et culturellement acceptables en Occident. Alors ils ont été livrés en masse. » (p. 42) Au gré... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
05 juillet 2012

Les racines du yucca

Roman de Koulsy Lamko. Lu dans le cadre du Prix Océans. Le narrateur est un écrivain allergique au papier. « Tout bien pesé, mon allergie au papier n’était peut-être qu’un syndrome parmi tant d’autres. Le syndrome de l’impasse ! » (p. 257) Son médecin lui conseille de voyager, de quitter son quotidien et son confort pour combattre ses manies et ses phobies. L’écrivain part pour le Yucatan, pour animer des ateliers d’écriture. Là-bas, il rencontre Teresa qui lui présente le journal de guerre qu’elle a écrit pendant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 juillet 2012

Romain le lapin magicien

Album d'Antoon Krings. Benjamin le lutin est furieux : quelqu’un lui chipe ses légumes dans son potager. « Ça sent le clapier à plein nez. » Et c’est sûrement Arsène Lapin, un gentleman rongeur qui a déjà visité son jardin. Quelle n’est pas la surprise de Benjamin quand il trouve un chapeau haut de forme entre les rangs de choux-fleurs ! Et deux oreilles blanches qui en dépassent ! « Une petite bête effarouchée apparaît enfin et bondit hors du chapeau : - Non, pitié ! Pas les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 juillet 2012

Malta Hanina

Roman de Daniel Rondeau. Lu dans le cadre du Prix Océans. Daniel Rondeau a été ambassadeur de France à Malte. À la lecture des premières pages, je craignais une autobiographie diplomatique et politique. Il n’en est rien. L’auteur ne se raconte pas, il a trouvé un sujet bien meilleur. « C’est cette petite république catholique dont je veux parler, raconter ce cœur précis des eaux, qui semble dériver sans mourir au fil du temps, et ne réclame à aucun Européen d’abdiquer ses souvenirs. » (p. 16) Mais le texte n’est pas... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juillet 2012

Notre-Dame du Nil

Roman de Scholastique Mukasonga. Lu dans le cadre du Prix Océans. Au Rwanda, le lycée de Notre-Dame du Nil veut former l’élite féminine de demain. Il s’agit surtout de préserver la virginité de ces filles qui feront l’objet de mariages glorieux ou juteux. Pour une famille rwandaise, une fille représente une richesse précieuse. « Elle était assurée que sa fille recevrait au lycée Notre-Dame du Nil l’éducation démocratique et chrétienne qui convenait à l’élite féminine d’un pays qui avait fait la révolution sociale qui l’avait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 21:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juillet 2012

Billevesée du dimanche #27

La serrure est un dispositif de fermeture qui ne peut s'ouvrir qu'avec la clé correspondante. Cette semaine, j'ai quitté le monde des Bisounours et j'ai appris qu'on pouvait aussi l'ouvrir avec n'importe quoi quand on est animé de très mauvais sentiments. Sachant que Saint Éloi est le patron des serruriers, mais aussi de tous ceux qui manient un marteau, dois-je comprendre qu'il est aussi le saint patron du sal..aud qui a tenté de forcer ma porte ? Y'a des jours comme ça où je suis à deux doigts de ne plus avoir la foi... Alors,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2012

Tangente vers l'Est

Roman de Maylis de Kerangal. Lu dans le cadre du Prix Océans. Aliocha et Hélène se retrouvent dans le même wagon du Transsibérien. Le premier est un conscrit russe qui fuit l’appel, la seconde est une Française qui fuit un homme, voire une vie. À bord du train, chacun déserte et part vers l’Est pour un nouveau destin. « Le Transsibérien. La ligne mythique : deux rails en forme de ligne de fuite qui la conduiraient jusqu’au Pacifique. La piste de la liberté qui donnait sur l’océan. » (p. 62) Aliocha et Hélène ne se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 22:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juin 2012

L'inconnue

Premier roman de Philippe Nonie. Prix Nouveau Talent de la Fondation Bouygues Telecom en 2011. La condition de participation à ce prix littéraire est d’intégrer le langage SMS et/ou les messageries instantanées. 1024x768 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
25 juin 2012

Adolphe

Roman de Benjamin Constant. Le jeune Adolphe est un être sensible, taciturne et doté d’une nature sombre. Ouvertement indépendant, il entend mener sa vie à sa guise et nourrir son orgueil par toutes les considérations que les autres pourront lui accorder. Le jour où il décide d’être aimé, il jette son dévolu sur la belle Ellénore. Plus âgée que lui, elle est la maîtresse du comte de P***. « Je ne croyais point aimer Ellénore ; mais déjà je n’aurais pu me résoudre à ne pas lui plaire. » (p. 45) Obtenir l’attention et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:50 - - Commentaires [25] - Permalien [#]