Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

29 avril 2012

Billevesée du dimanche #18

Quel enfant n'a jamais joué avec des Lego ? Mes frangins, frangines et moi en avions des pleins seaux : quel bonheur de renverser le tout sur la moquette et de bâtir des trucs improbables. À cette époque déjà, je montrais des prédispositions à la monomaniaquerie puisque je ne faisais que des constructions symétriques en forme et en couleur. Et ouais, j'étais déjà bien frappée... Le nom Lego vient du danois [leg godt] qui signifie [joue  bien]. Le latin [lego] signifie [j'assemble], mais il semble que la coïncidence ait échappée... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

28 avril 2012

Atar Gull, ou le destin d'un esclave modèle

Bande dessinée d’après le roman d’Eugène Sue. Scénario de Fabien Nury. Dessin de Brüno. En Afrique, le conflit entre les petits et les grands Namaquas a pris un nouveau visage avec la traite des noirs. Désormais, la tribu victorieuse livre les vaincus aux blancs qui les embarquent dans des vaisseaux qui partent vers les colonies américaines. Voilà qui fait bien l’affaire des négriers pour qui l’homme noir n’est qu’une marchandise : ils se pensent tellement supérieurs et mieux éduqués, ces avides commerçants : « Ils ont... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 avril 2012

L'intranquille - Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou

Autobiographie de Gérard Garouste, avec l'aide de Judith Perrignon. Le texte s’ouvre sur la mort du père de Gérard Garouste. Immédiatement, les émotions sont dissonantes. « Il était mort et j’étais soulagé. » (p. 11) Le fils qui ne s’émeut pas de la mort de père, on voit ça depuis Œdipe. Mais jamais la disparition de l’homme qui fut le père n’a su calmer les angoisses du fils, même devenu homme. « Sa mort ne change pas grand-chose. Elle ne résorbe rien. Je vis depuis toujours dans la faille qui existe entre lui et moi.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 avril 2012

Les expressions idiomatiques

Ouvrage grammatical de Marie-Dominique Porée-Rongier. Ce petit ouvrage recense de nombreuses expressions idiomatiques françaises et leurs pendants étrangers. Mais de quoi s’agit-il ? « Ainsi donc, une expression idiomatique est une locution dont le sens ne peut se lire ou de déduire de la seule et simple addition des mots qui la constituent. Elle est tellement propre à une langue, à un parler, qu’il sera dès lors très difficile, sinon impossible, de la traduire telle quelle, à l’identique. Tant mieux d’ailleurs. »... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 avril 2012

Billevesée du dimanche #17

L'alliance est cet anneau que les fiancés s'échangent lors du mariage. C'est surtout une métonymie puisque l'alliance-bijou représente l'alliance-mariage : l'objet pour l'idée. Ce grammatical billet ultra court a surtout pour but d'adresser tous mes voeux de bonheur à une amie très chère qui s'est fait passer la bague au doigts (ou qui a passé la corde au cou de son homme, c'est au choix...) Vivez encore plus heureux, jeunes mariés ! Alors, billevesée ?  
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2012

L'enfant noir

Récit autobiographique de Camara Laye. Ceci est le récit de l’enfance et de la jeunesse de l’auteur. Enfant, il a entendu les légendes sur le petit serpent noir qui protège sa race et qui parle à son père pendant la nuit. Il a vu son père forger les métaux et façonner l’or. « Toujours, je l’ai vu intransigeant dans son respect des rites. » (p. 33) Entre Tindican, à la campagne, et Kouroussa, à la ville, il a grandi, il a appris les traditions et les contes. Camara sait qu’il que la magie existe et il ne cherche pas à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 avril 2012

American tragedy - L'histoire de Sacco & Vanzetti

Bande dessinée de Florent Calvez. Sur un banc d’un parc new-yorkais, un vieil homme et son petit-fils disputent une partie de dames. Et l’aïeul raconte l’histoire de Bartolo Vanzetti et Nicola Sacco, « des anarchistes italiens qu’on a condamnés à la chaise électrique. Une erreur judiciaire. » (P. 4) Leur procès a marqué les années 1920 et n’en finit pas d’interroger la légitimité de la peine de mort. Dans une Amérique qui attire de nombreux immigrés qui cherchent à faire fortune, les injustices sociales se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 17:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2012

A Midsummer Night's Dream

Pièce de théâtre de William Shakespeare. À Athènes, Thésée s’apprête à épouser Hippolyte, reine des Amazones. Toute la ville est en fête. De leur côté, Hermia et Lysander aimeraient se marier, mais le père de la jeune fille l’a promise à Demetrius, dont Helena est éperdument amoureuse. Lysander a beau plaider sa cause, tout semble vain : « You have her fathers’love, Demetrius : Let me have Hermia’s. Do you marry him. » (p. 48) Résolus à échapper à la tyrannie paternelle, Hermia et Lysander s’enfuient. Dans la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2012

Guide de l'incendiaire des maisons d'écrivains en Nouvelle-Angleterre

Roman de Brock Clarke. À 18 ans, Sam Pulsifer a malencontreusement mis le feu à la maison d’Emily Dickinson, détruisant la bâtisse et tuant deux personnes. Après dix ans passés en prison, il retrouve ses parents qui ne veulent plus de lui. Il reprend alors ses études et rencontre Anne Marie. Leur mariage est sans nuages pendant huit ans. Jusqu’au jour où le fils des deux personnes mortes dans l’incendie se présente à la porte. Alors que Sam que a tout dissimulé de son passé d’incendiaire, de meurtrier et de prisonnier à sa femme et à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 avril 2012

Une affaire de charme

Recueil de nouvelles d'Edith Wharton. Il y a cette vieille femme dont le seul bonheur est la vue qu’elle a sur la cour depuis sa fenêtre. Il y a l’épouse de ce très respectable professeur qui s’éprend d’un jeune Anglais. Il y a ce peintre qui doit réaliser un portrait de la femme qu’il aime, mais pour le mari de celle-ci. Il y a cet homme dévoré d’ambitions qui se sert de la tentaculaire famille de son épouse pour développer ses affaires et ses relations. Il y en a bien d’autres. Ils composent la société américaine de la fin du 19e... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :