Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

03 novembre 2011

Stupeur et tremblements

Roman d'Amélie Nothomb. Lettre N du Challenge ABC critiques de Babelio. La narratrice, Amélie, est belge et nul ne saurait ignorer qu’elle est un avatar de l’auteure. Passé ce premier constat, voici l’histoire. En 1990, Amélie est embauchée dans l’entreprise japonaise Yumimoto, au 44° étage. Comme elle le dit elle-même, « après tout, ce que j’avais voulu, c’était travailler dans une entreprise japonaise. J’y étais. » (p. 14) Après tout ? Oui, parce que le beau rêve d’Amélie tourne vite au réveil doux-amer. L’entreprise... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2011

Le coupeur de roseaux

Roman de Junichiro Tanizaki. Lettre de T du Challenge ABC critiques de Babelio. Un homme se rend dans le sanctuaire de Minase, un ancien palais impérial. Obsédé par un très vieux poème adressé à l’empereur, il déambule dans les lieux avec admiration et émotion. « Sans doute l’aspect des montagnes au-dessus de la rivière et le cours de celle-ci avaient-ils dû subir quelques changements en l’espace de sept cent ans, mais le paysage qui se peignait dans mon âme, chaque fois que je récitais le poème de l’empereur retiré, ressemblait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2011

Les derniers Géants

Album jeunesse de François Place. L’explorateur Archibald Leopold Ruthmore fait l’acquisition d’une dent de géant couverte d’inscriptions. Parmi elles, il distingue une carte qui mène au pays des Géants, quelque part au bout du Fleuve Noir. Il quitte l’Angleterre pour un périple de plusieurs mois à travers les jungles et les déserts. Quand il arrive enfin au pays des Géants, il découvre un cercle restreint de ces créatures légendaires. Les Géants parlent au ciel dans une langue étrange et leur peau se tatoue elle-même de toutes les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 novembre 2011

La route

Roman de Cormac McCarthy. Dans un monde de cendres froides et de jour indistinct, après une apocalypse dont l’origine reste incertaine, un homme et son fils vont vers le sud, vers la mer, sur la route, « noir ruban du macadam menant de ténèbres en ténèbres. » (p. 230) Poussant un caddie chargé de maigres et éphémères ressources, ils vivent une odyssée noire et désertique. La peur au ventre, ils se cachent des voleurs et des hordes de cannibales qui sillonnent le territoire à la recherche de proies. Il est impossible de rien... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2011

♪♫ Dimanche en paroles ♪♫ N° 44 - Molly Johnson

Encore un choc musical éprouvé grâce à un film. Steven Spielberg sortait en 1985 (très bonne année !) le film La couleur pourpre, d'après le roman éponyme d'Alice Walker. Et il faisait interpréter au truculent personnage de Sugar le titre 'Miss Celie Blues'. La belle chantait alors pour Celie, la pauvre héroïne de l'histoire, magistralement jouée par Whoopi Goldberg ! C'est à l'origine un titre de Molly Johnson, chanteuse canadienne connue pour avoir chanté pour Nelson Mandela et Quincy Jones. 'Miss Celie Blues', c'est la main... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
29 octobre 2011

Haute fidélité

Roman de Nick Hornby. Rob a 35 ans, il est disquaire à Londres. Et Laura vient de le quitter.  Déboussolé, persuadé que son destin est de se faire plaquer, il passe en revue sa vie amoureuse et revient sur ses cinq relations sentimentales les plus marquantes. « Ce serait bien de penser qu’avec l’âge, les choses ont changé, que les relations sont devenues plus subtiles, les femmes moins cruelles, les carapaces plus épaisses, les réactions plus fines, l’instinct plus développé. » (p. 13) Sa conclusion est assez... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:15 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

28 octobre 2011

Une gourmandise

Premier roman de Muriel Barbery. Au seuil de la mort, un critique culinaire de renommée internationale cherche à mettre la langue sur une saveur perdue, douceur plus fine que tous les festins auxquels il s’est attablé. « Plus rien n’a d’importance à ce point. Sauf cette saveur que je poursuis dans les limbes de ma mémoire et qui, furieuse d’une trahison dont je n’ai même pas le souvenir, me résiste et se dérobe obstinément. » (p. 20) Sa quête est un chemin à rebours du temps. Il revient aux premières découvertes culinaires... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 octobre 2011

Asphodèle me gâte !

Ai-je vraiment paru si affamée quand j’étais à Mayotte ? Mes cris de détresse gourmande ont-ils vraiment traversé la planète ? C’est ce qu’il faut croire si j’en juge le colis que ma belle Asphodèle m’a envoyé. Elle m'a déjà envoyé en début de semaine le premier roman d'Estelle Nollet, On ne boit pas les rats-kangourous. Et voilà que ça continue !    J’avais été prévenue que je devais m’attendre à quelque chose, mais un truc pareil, je ne l’aurais jamais cru ! Un gros colis rien que pour moi avec plein de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:20 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
26 octobre 2011

Il était une fois un vieux couple heureux

Roman de Mohammed Khaïr-Eddine. Lettre K du Challenge ABC critique de Babelio. Au Maroc, dans l’arrière-pays montagneux, un Vieux et une vieille vivent heureux. Pieux et généreux, ce couple sans enfant vit sereinement le crépuscule de son existence. Les journées s’écoulent paisiblement, entre un passage au souk, un couscous aux navets et de longues discussions qui rendent grâce au Ciel. Le Vieux est heureux dans « un quotidien calme qu’il appréciait car il n’avait aucun souci à se faire, et sa seule obligation était de vivre et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2011

Inoubliables, portraits de femmes

Photos de Jean Lattes, rassemblées par Janine Lattès. Jean Lattès a été photographe pour Elle, Nouveau Femina, Look et d’autres magazines de renom. C’est dire s’il en a vu des femmes ! Portraitiste de talent, il a immortalisé entre 1950 et 1975 des femmes sur qui le temps semble glisser. Au gré des femmes dont s’est saisi son objectif, Jean Lattès nous donne une leçon de féminité et d’élégance. Dans sa préface, Juliette Gréco remercie le photographe et donne une clé de son art : « Comme il nous a aimées !... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,