Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

17 février 2009

Elle s'appelait Sarah

Roman de Tatiana de Rosnay. Julia Jarmond est chargée par son directeur d'écrire un article sur la rafle du Vel d'Hiv. Très vite, elle s'investit corps et âme dans les recherches, découvrant l'horreur des arrestations, la séquestration dans le grand stade couvert, la première déportation jusqu'aux camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, la séparation des familles, le départ pour Auschwitz. Elle découvre que sa belle-famille est de très près liée à ce moment douloureux de l'histoire française. Julia part à la recherche de Sarah... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 février 2009

Fleur de Neige

Roman de Lisa See. Fleur de Lis et Fleur de Neige sont nées le même jour de la même année. Fleur de Neige est issue d'une famille noble, tandis que Fleur de Lis a été élevée dans la misère. Mais Fleur de Lis a un destin particulier: la perfection de ses pieds bandés et son exceptionnelle beauté lui permettent de devenir la laotong - l'âme soeur - de Fleur de Neige. Pendant des années, les deux jeunes filles, puis les femmes qu'elles deviennent, grandissent en échangeant leur savoir. Fleur de Neige apprend à son amie le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 février 2009

Cent ans de solitude

Roman de Gabriel Garcia Marquez. Lettre G de mon Challenge ABC 2009. José Arcadio Buendia et sa femme Ursula ont traversé le pays pendant des mois avant de s'installer de l'autre côté du marigot. L'homme fonde Macondo, une ville nouvelle que la mort n'a pas encore visité. Des débuts de la petite cité à sa décadence, on suit le destin de la famille Buendia, de ses innombrables enfants, ses garçons têtus et entrepreneurs, ses filles belles comme le jour. Les mariages se succèdent, les adultères aussi. Certaines filiations se perdent... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 février 2009

Enfance

Autobiographie de Nathalie Sarraute. L'auteure écrit son enfance sous forme de dialogue. Son double la corrige et nuance chacun de ses souvenirs. Elle raconte la Russie et Paris, sa mère et son père séparés, la nouvelle femme de celui-ci et leur bébé, sa passion pour l'école et tous ses plaisirs. De souvenirs en évocations, on voit se dessiner le portait d'une petite fille qui porte en elle toutes les réussites de l'adulte. Moi qui suis souvent mauvais public des autobiographies, je dois dire que celle-ci m'a bouleversée. La... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 22:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 février 2009

La chasse aux enfants

Roman de Jean-Hugues Lime. Raymond, treize ans à peine, est envoyé à Belle-Île, dans la Colonie Agricole de Redressement, qui n'est rien d'autre qu'un bagne pour enfants. Mais dans les murs, pas de place pour l'enfance. Les surveillants excitent les haines, encouragent les vices et divisent pour mieux régner. Les jeunes détenus subissent au quotidien punitions, brimades, privations et vexations. Un jour, c'en est trop. Les petits bagnanrds affichent un front uni et se révoltent. Tiré d'un fait divers du début du siècle, ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2009

Petit dictionnaire chinois-anglais pour amants

Roman de Xiaolu Guo. Quand Zhuang Xiao Qiao arrive à Londres, c'est pour répondre au souhait de ses parents. Une fois qu'elle maîtrisera l'anglais, elle pourra revenir en Chine et faire de l'entreprise familiale une firme internationale. Mais ce n'est pas simple pour la jeune Chinoise de trouver des repères en "Occident". Rapidement surnommée "Z", car son prénom est imprononçable, elle essaie d'améliorer sa pratique de la langue et sa compréhension du pays. Sa rencontre avec un quadragénaire désabusé, marginal... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 21:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

30 janvier 2009

Dans la main du diable / L'enfant des ténèbres

Roman en deux tomes d'Anne-Marie Garat. Dans la main du diable. 1913. Gabrielle Demachy attend depuis des années le retour de son fiancé, Endre Kertész, parti en Birmanie. Avec Agota, sa tante hongroise exilée à Paris, la mère d'Endre, elle va d'administration en ministère pour découvrir ce qui est arrivé au jeune homme. Une convocation au ministère de la guerre apprend aux deux femmes qu'Endre est mort, et qu'il ne reste de lui qu'une malle contenant quelques effets personnels. Pour Gabrielle, ce n'est pas assez. Elle décide... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 janvier 2009

L'acacia

Autobiographie - Roman de Claude Simon. Le narrateur raconte son enfance entre ses deux tantes et sa mère veuve. Il raconte sa mère jeune fille et son père enfant. Il raconte les errements sur les plaines dévastées de 1918, à la recherche d'une tombe. Il se raconte: sa vie, sa guerre, son épouse, son désir d'écrire. Je n'ai pas vraiment aimé et pas vraiment détesté. J'ai surtout été incapable de faire un lien entre toutes les histoires. Le nouveau roman n'est décidément pas ce que je préfère...
Posté par Lili Galipette à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2009

De l'autre côté du lit

Roman d'Alix Girod de l'Ain. Ariane s'occupe toute la journée de la maison et des enfants. Hugo rentre chaque soir épuisé de sa journée au bureau. Après une énième dispute sur les tâches de chacun, ils décident d'échanger leurs vies. Hugo devient père au foyer et tente de gagner en "futilité". Ariane prend la tête de l'entreprise de son époux et essaie d'être plus nonchalante. Coachés par Maurice, l'huissier qui a pris note de ce changement de situation et qui drague la mère d'Ariane, Hugo et Ariane tentent de comprendre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 janvier 2009

Verrines, apéros et gourmandises

Livre de recettes de José Maréchal, illustré des clichés de Akkiko Ida. Joli petit livre, avec de très belles photographies, vraiment appêtissantes! J'en ai testées quelques-unes et je me suis régalée. Je conseille vraiment les verrines en apéritif! Rien de tel pour se mettre en jambes avant un bon repas, sans pour autant arriver gêné à table et ne pas faire honneur au service! De même, une petite verrine fraîche en dessert est idéale pour clôre un festin sur une note sucrée et légère!
Posté par Lili Galipette à 11:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]