Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

06 août 2008

A rebours

Roman de Joris-Karl Huysmans. Des Esseintes brûle sa jeunesse en alcool, en jeux, en passions et en femmes. Très vite usé et malade, il est pris d'un immense dégoût du monde. Il acquiert une demeure à Fontenay et souhaite y finir ses jours, retiré du monde et de son agitation pernicieuse, seul parmi ses collections. Cherchant le raffinement le plus poussé, il dédaigne les oeuvres communes que le peuple plébiscite. Esthète et exigeant, il est en quête d'inédit, de fabuleux et de sublime. Mais il souffre: la névrose l'étreint, ses... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2008

La fausse veuve

Roman de Florence Ben Sadoun. La narratrice raconte sa position de maîtresse, au chevet de l'homme qu'elle aime. Elle n'est personne, n'a aucun droit sur ce corps presque mort que tout le monde s'approprie: médecins, infirmières et journalistes. Seule face au drame du "locked-in syndrome", elle dit sa détresse de vivre un amour muet et sans contact. Elle se rappelle leurs souvenirs, leurs étreintes, leurs codes et leur bonheur avant l'accident. Elle refuse de ne voir en lui qu'un malade, qu'un corps branché à des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2008

Une ardente patience

Roman d'Antonio Skarmeta. Mario est facteur sur l'Ile Noire, au Chili. Son unique client est le poète Pablo Néruda. Le jeune homme un peu rustre et le poète se lient d'amitié. Au contact de Néruda, Mario apprend à séduire la très jolie Béatriz, la fille de l'aubergiste du village. Tout pourrait être un bonheur définitif, si le Chili ne vivait pas les dernières heures de sa démocratie. Le président Allende meurt, Pablo le poète décède aussi et Mario est en danger. J'avais lu ce livre il y a bien longtemps. Je l'ai retrouvé dans... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 août 2008

Le grand Meaulnes

Roman d'Alain Fournier. Quand Augustin Meaulnes arrive en pension chez les Seurier, il vit les dernières heures de son adolescence. Une escapade qui vire à la fugue, et le voilà au milieu d'une fête étrange, organisée pour une jeune romantique qui veut présenter sa fiancée au monde. Mais la fête tourne court. De retour au pensionnat, Meaulnes garde la nostalgie de cette nuit enchantée et le doux souvenir d'Yvonne. Il veut retrouver le château magnifique où s'est tenue cette fête curieuse et magique. Meaulnes passera sa vie à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 août 2008

Le père de la petite

Roman de Marie Sizun. La petite, tout juste quatre ans, vit avec sa mère, une femme fantasque qui l'adore. Pour la petite, il n'y a qu'elles deux, et le bonheur au quotidien. Mais brutalement, la réalité et les contraintes font irruption dans l'existence simple et joyeuse de l'enfant. Nous sommes en 1944. Le père de la petite, prisionnier depuis des années, retrouve le foyer familial. Et l'ordre est bouleversé. Le lien d'amour fou et exclusif qui unissait la petite à sa mère se brise. La petite se met d'abord à haïr ce père qui... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2008

My fair Lily

Biographie de Valérie Hanotel. Emilie Langtry écrit ses mémoires, dans une villa de Monaco. Nous sommes en 1924. Emilie, ou Lily, fut une beauté tapageuse de l'Angleterre de la reine Victoria. Maitresse du prince héritier Edouard et de nombreux milliardaires, elle fut aussi l'amie de Sarah Bernhardt et d'Oscar Wilde. Actrice célèbre au talent contesté, Lily a toujours cherché le luxe et à gravir l'échelle sociale. On l'a peinte, photographiée, critiquée, copiée, mais personne n'a pu entraver sa marche vers le succès. Le problème... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2008

Saga

Roman de Tonino Bénaquista. Louis, Jérôme, Mathilde et Marco sont réunis par une chaîne de télé qui leur commande un feuilleton de 90 épisodes, en leur laissant la plus totale liberté. Ayant les mains libres et l'esprit farfelu, les quatre scénaristes créent Saga, une série étrange et fascinante. Convaincus que personne ne prêtera attention à ce programme, ils laissent parler leur imagination et enchaînent des péripéties plus folles les unes que les autres. Leur surprise est totale quand on leur apprend que 20 millions de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2008

Sous un ciel de marbre

Roman de John Shors. En 1632, l'empereur des Indes, Shah Jahan ordonne la construction du Taj Mahal. Ce superbe édifice en marbre blanc est un mausolée dédié à son épousé adorée, Mumtaz Mahal, morte en couches. L'empereur confie à sa fille, la jeune princesse Jahanara, la supervision des travaux. Elle est l'assistante de l'architecte Ustad Isa. Entre les deux êtres que la construction du sublime monument réunit, l'amour s'épanouit. Mais Jahanara est mariée, et elle est fille d'empereur. Les intrigues de cour se multiplient à mesure... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juillet 2008

Autobiographie d'un amour

Roman d'Alexandre Jardin. Après sept ans de mariage, Alexandre prend conscience que son épouse Jeanne n'est pas heureuse à ses côtés. Son couple a échoué. Il quitte alors les Nouvelles-Hébrides, sa femme et ses enfants. Deux ans plus tard, c'est Octave, le frère jumeau d'Alexandre qui fait son apparition. Subtilement, par le biais d'un jeu galant, il redonne confiance à Jeanne qui redécouvre sa féminité. Mais Octave est-il l'homme qu'il prétend être? Léger, subtil et drôle, encore un joli roman d'Alexandre Jardin. Même si je... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 juillet 2008

Le portrait de Dorian Gray

Roman de Oscar Wilde. Dorian Gray est un ête d'une beauté éclatante. Le peintre Basil a trouvé en lui son idéal, son modèle parfait. La pureté du jeune homme ainsi que sa sérénité vont vite se ternir au contact de Lord Henry, grand amateur de plaisirs et d'excès. Pour conjurer la menace du temps qui passe, Dorian fait un voeu: que son portrait vieillisse à sa place et porte les marques de ses villenies. Par malheur, sa demande est entendue, et les ravages ne touchent pas que la toile. Le récit est excellent! Une intrigue simple... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 03:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]