Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

24 mars 2010

Amour dans une petite ville

Roman d'Anyi Wang. Danseurs au sein de la même troupe, dans une petite ville de Chine, un jeune homme et une jeune fille ne peuvent résister à l'attraction qui s'exerce entre eux. De leur toute jeune adolescence à leurs années adultes, ils se cherchent, s'attrapent, se repoussent, se détestent et se retrouvent. Pas de prénom à poser sur ces deux personnages. La fille est épaisse et puissante comme un homme. Le garçon est petit comme un enfant, marqué de cicatrices. L'histoire se déroule dans une narration distanciée. On a... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 mars 2010

Les fruits du Congo

Roman d'Alexandre Vialatte. Lettre V de mon Challenge ABC 2010. Quatrième de couverture: Les fruits du Congo, c'est une affiche. Elle représente une magnifique négresse qui porte des citrons d'or. Les collégiens d'une ville d'Auvergne rêvent devant cette affiche qui symbolise pour eux l'aventure et l'extrême poésie de l'existence. Qu'est-ce que l'adolescence? Telle est la question à laquelle Alexandre Vialatte répond avec ce grand roman. En fait, il n'y répond pas: il nous montre l'adolescence, avec ses extravagances, ses... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 19:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2010

La Cucina

Premier roman de Lily Prior. "La 'cucina', c'est le coeur de la 'fattoria' et la toile de fond sur laquelle s'inscrit la mémoire de notre famille, les Fiore." (p. 35) Rosa est la seule fille de la famille Fiore, installée depuis des générations dans le village de Castiglione, en Sicile. Née sur la table de la cucina familiale, entre une pâte prête à lever et des filets d'anchois, Rosa fait très vite de la cuisine son lieu d'élection. Réputée pour ses talents de cuisinière infatigable, Rosa puise réconfort et force dans la préparation... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 mars 2010

La vie en rose...

La couleur girly par excellence, c'est le rose!  Et le bleu pour les garçons! Pardon? Un cliché, dites-vous? Tant pis, j'assume! Sur le blog de Latite, j'ai trouvé ce tag que je reprends même sans avoir été taguée: photographier 7 objets de couleur rose de notre quotidien. J'ai fait dans le "fifille" à fond!         1: Des post-it - 2: Du papier à lettres - 3: Des boucles d'oreilles - 4: Du maquillage - 5: Un lait hydratant - 6: Des petits lapins en peluche - 7: Mon téléphone. ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:08 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2010

La grosse

Roman de Françoise Lefèvre. Livre lu et prêté par Clara. Céline Rabouillot est garde-barrière. Mais pour tout le monde, avant tout, elle est grosse. Trop grosse. "Tu as vu la grosse?" (p. 9) Cent kilos qui dérangent. Son histoire, sa jeunesse à l'Est, son amour pour un vagabond, son enfant disparu, tout le monde s'en moque. Mais la médisance des autres ne l'atteint pas. Digne et royale, elle déborde de joie et d'amour. Elle comprend les enfants, sait se faire aimer d'eux. Elle est l'amie d'Anatolis, un vieillard malade... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:53 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2010

Tolstoï est mort

Texte de Vladimir Pozner. Au terme de son existence, Léon Tolstoï fuit son domaine d'Iasnaïa Poliana, quitte sa famille et "sa femme, surtout sa femme" (p. 24). Accompagné de sa fille Alexandra, il prend le train. Mais rattrapé par la maladie et la vieillesse, il doit faire halte en gare d'Astapovo, un bourg de cheminots, qui, pendant quelques jours, "devint la capitale de la Russie." (p. 11) Les journaux du pays entier envoient sur place des correspondants. La mort du plus grand auteur russe est suivie minute... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2010

Mort de Bunny Munro

Roman de Nick Cave. Après le suicide de Libby, son épouse, Bunny Munro est à la dérive. Vendeur au porte-à-porte de produits de beauté, il part avec son fils, Bunny Junior, sur les routes du sud de l'Angleterre, avec sa valise d'échantillons et le sentiment de sa mort imminente. Aiguillonné par un désir sexuel permanent, il enchaîne les relations de quelques instants, entre deux gorgées d'alcool et une bouffée de Lambert & Butler. Bunny Junior attend son père toute la journée, sur le siège passager, son encyclopédie sur les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 14:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 mars 2010

Le Petit Prince

Roman et illustrations d'Antoine de Saint-Exupéry, aviateur et auteur. Lecture commune avec Cynthia. Après une avarie, un aviateur se croit perdu en plein Sahara. Sa surprise est grande quand un petit garçon à l'écharpe dorée l'interpelle et lui demande: "S'il vous plaît, ... dessine-moi un mouton." (p. 11) Ce Petit Prince vient de l'astéroïde B612 et il a exploré l'univers en s'arrêtant sur différentes planètes. Après sa visite sur la planète du roi, du vaniteux, de l'ivrogne, du businessman, de l'allumeur de réverbères... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2010

Les sentiments humains

Dernier album de Pierre Lapointe, en concert hier soir au Train-Théâtre de Portes-lès-Valence, dans le cadre du festival Aah! Les Déferlantes!        Je ne suis pas suffisamment calée en musique pour me risquer à produire une critique avec comparaisons ou références. Je ne vais parler que de sentiments. Le concert se résume en un mot, l'énergie! Pierre Lapointe dégage un dynamisme époustouflant. Les textes sont de l'émotion pure, de l'émotion tortueuse et torturée, de la poésie noire et douloureuse. ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2010

Comment Wang-Fô fut sauvé (Nouvelles orientales)

Nouvelle extraite des Nouvelles Orientales de Marguerite Yourcenar. Wang-Fô, accompagné de son disciple Ling, sillonne les routes du royaume de Han. Arrêté par le Fils du Ciel, empereur tout puissant, il est accusé d'avoir mystifié la réalité en peignant des toiles d'une beauté telle qu'elle a illusionné le monarque et l'a rendu amer, avide de ce qu'il ne pourrait jamais voir ni avoir. Pour se sauver de la condamnation à mort qui pèse sur ses vieilles épaules, Wang-Fô doit faire de la peinture le plus puissant des charmes. ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :