Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

11 septembre 2008

Mon bel oranger

Roman de José Mauro de Vasconcelos. Zézé a cinq ans. Son père est au chômage. Zézé est un petit garçon rêveur et intelligent, mais il a le diable au corps et enchaîne les bêtises et les espiègleries en tout genre. Souvent battu et puni, il trouve refuge au pied de son petit oranger. Auprès de celui-ci, il vit de merveilleuses aventures imaginaires. C'est en compagnie du Portugâ, un homme généreux et mystérieux, qu'il découvre la tendresse et la vraie valeur de l'amitié. On peut avoir 22 ans et lire encore les romans pour la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 septembre 2008

Millenium 1: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Premier tome de la trilogie de Stieg Larsson. Mikael Blomkvist est journaliste, rédacteur de la revue d'investigation Millenium, qui dénonce les fraudes sociales, industrielles et économiques. Mikael publie un papier révélateur sur Hans-Erik Wennerström. Manipulé, il se retrouve au coeur d'un scandale judiciaire et médiatique. Accusé de diffamation, il perd toute crédibilité, et se retire de Millenium. Il est rapidement contacté par Henrik Vanger, le grand patron des entreprises Vanger. Depuis des années, le vieil homme enquête sur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2008

Sauve-moi

Roman de Guillaume Musso. Juliette, 28 ans, s'apprête à quitter New-York où elle a perdu ses rêves d'actrice. Sam, pédiâtre, ne s'est pas remis du suicide de son épouse. Quand ils se rencontrent, ils vivent quelques jours de passion. Mais Sam ne sait pas retenir Juliette. Et l'avion de celle-ci explose en plein vol. Pour Sam, c'est le début d'une improbable aventure dans laquelle il va apprendre à combattre la mort. Surfant sur la vague du romantisme fantastique dont Marc Lévy a fait ses délices, Guillaume Musso livre un texte... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 septembre 2008

Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer

Roman de Dany Laferrière. Deux jeunes noirs expérimentent la vie de Bohême dans un quartier pauvre de Montréal. L'un d'eux tente d'écrire un roman qui sera le récit de son existence. L'autre vit couché sur un divan, partageant son attention entre Freud, le Coran et l'amour. Mais pas n'importe quel amour: il lui faut des filles blanches pour se venger des siècles d'esclavage endurés par les noirs. Ce livre est plein d'humour féroce. La connaissant plutôt bien, j'ai senti la ville de Montréal au détour de chaque ligne. Je le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 août 2008

Odette Toulemonde et autres histoires

Nouvelles d'Eric-Emmanuel Schmidt. Huit femmes d'aujourd'hui, en quête d'amour ou d'un peu de bonheur. Huit femmes ordinaires même si tout les différencie. Vendeuse, milliardaire, midinette, princesse ou trentenaire, elles sont les héroïnes de leur quotidien. J'ai trouvé toutes ces histoires bien plates. Je n'y ai pas goûté le piquant que j'attends des nouvelles. Dommage, certaines d'entre elles avaient de quoi me plaire, mais il y avait un je-ne-sais-quoi un peu brouillon. Dommage...
Posté par Lili Galipette à 23:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 août 2008

Un ciel de glace

Roman de Mirko Bonné. 1914, Merce Blackborro, un jeune Gallois épris d'aventure, embarque clandestinement sur L'Endurance, un bateau qui part en Antartique, sous le commandement de Sir Ernest Shakleton. Rapidement déniché de sa cachette, Merce intègre l'équipage et devient l'assistant personnel de Shakleton. L'expédition, initialement bien menée, tourne au cauchemar. Pris dans les glaces de la mer de Weddell, le bateau dérive et finit par sombre. Prisonnier de la banquise, l'équipage débarque sur la banquise et cherche à survivre.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 août 2008

Le père Goriot

Roman d'Honoré de Balzac. Eugène de Rastignac, jeune provincial, arrive à Paris nourri d'illusions. Dans la pension de Madame Vauquer où il loge, il rencontre le père Goriot, un pauvre homme qui s'est ruiné pour marier ses filles à des partis honorables. Abandonné, renié, ignoré de ses filles et de ses gendres, le vieil homme persiste à croire en la bonté de ses enfants. Rastignac s'éprend de Delphine et accorde son affection à Goriot. Mais il perd peu à peu ses illusions sur la société parisienne: tout n'est que vanité, et un être... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 août 2008

Le testament d'un poète juif assassiné

Roman d'Elie Wiesel. Paltier Kossover est un poète. Juif russe, il est partagé entre le communisme et sa fidélité au judaïsme. Des années 1920 à 1975, il traverse l'Europe et les grands conflits de ce siècle rouge. C'est son testament que son fils découvre, et avec cet écrit, c'est toute une philosophie qui le rattrape. Le jeune homme, héritier d'un univers mental exceptionnel, partage cette richesse poétique avec un veilleur de nuit, attendant vainement que sa mère le rejoigne en Israël. Ce texte ne se lit pas sans une certaine... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 août 2008

Citations...

Quelques mots, phrases, qui ont marqué mon chemin de lectrice... Hannah Arendt - Dans la solitude, je suis "parmi moi-même", en compagnie de moi-même, et donc deux-en-un, tandis que dans la désolation, je suis en vérité un seul, abandonné de tous les autres. Jean Gabin - Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau. Hélène Cixous, Le rire de la Méduse - Je suis pour toi ce que tu veux que je sois au moment où tu me regardes telle que tu ne m'as encore jamais vue: à chaque instant. Colette, L'entrave - Si tu... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 août 2008

Lettres à Lou

Recueil de lettres de Guillaume Apollinaire. A la caserne, puis sur le front, le poète n'oublie pas sa belle amante Louise, affectueusement nommée Lou. Dans ses lettres où se mêlent vers et esquisses, il lui répète son amour, son désir et sa tendresse. Il raconte aussi la réalité de la guerre et la vie de soldat. Même quand "son cher Lou" le quitte, Apollinaire ne cesse pas de lui écrire. Il lui recommande son ami Toutou. Ces deux-là s'aiment, et le poète s'en réjouit. Bien qu'amer et menaçant, il n'est pas jaloux puisque... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]