Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

27 septembre 2021

Diane

Pièce de Fabrice Melquiot. Diane Arbus se réveille sur scène. Sait-elle qu’elle est morte ? Rien n’est certain. Pour l’accompagner dans le récit de son existence, elle convoque des proches, et c’est toute sa vie qui se déroule face à la salle. Elle raconte sa rencontre avec son futur mari et avec la photographie, les célébrités qu’elle a photographiées. « La plupart des gens ont besoin qu’on leur accorde un peu d’attention. Braquer l’appareil photo sur quelqu’un, c’est comme lui dire : tu vois, moi je fais attention à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2021

Les années heureuses

Journal de Cecil Beaton. Quatrième de couverture – En 1944, le célèbre photographe de mode et portraitiste Cecil Beaton est envoyé à Paris par le Ministère de l’Information, à l’occasion d’une exposition de photographies de guerre montrant les ravages du « blitz ». Pendant son séjour parisien, il renoue avec Picasso et fréquente tout un cercle de personnalités du monde de l’art comme André Gide, Jean Cocteau et Gertrude Stein. La guerre terminée, Beaton devient designer et travaille pour le cinéma. En 1946, il s’envole pour New York... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2021

Les nouvelles aventures de Lapinot - Midi à quatorze heures

Bande dessinée de Lewis Trondheim. Lapinot et Camille progressent dans leur relation et les efforts sont de mise des deux côtés pour préserver le couple. Le premier apprend de nouveaux mots pour surprendre son amoureuse intellectuelle et la seconde fait son possible pour calmer son besoin de contrôle. La grande étape pour la jolie lapine est de présenter Lapinot à ses amis, Elsa et Grégory. Mais voilà que ce couple qui semblait indestructible se sépare. Camille est déterminée à le réunir, et Lapinot se retrouve pris malgré lui dans... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2021

L'image et le monde

Essai de Raymond Depardon. Avant-propos de François Soulages. Quatrième de couverture – Le 23 avril 2003, Raymond Depardon présentait librement, pour les membres du Collège iconique de l’INA, les fils entremêlés de son enfance, de son « errance » et de son œuvre. Le présent ouvrage reproduit cette parole vive qui, aux questions posées, répond par des souvenirs qui sont autant de problèmes à travailler. « Depardon crée des images fortes », analyse dans sa préface François Soulages, qui présida la séance : fortes... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2021

Helmut & June : portraits croisés

Texte de José Alvarez. Ami proche du couple, l’auteur a compulsé de nombreux ouvrages pour produire une biographie double. Il commence par celle du petit juif allemand dont la jeunesse berlinoise est marquée par la montée du nazisme et de l’antisémitisme. « Comblé par ses expériences photographiques, Helmut n’en demeure pas moins attentif à la situation politique ainsi qu’aux tourments vécus par sa famille. La haine à l’égard des juifs, les injures proférées à leur endroit l’inquiètent davantage qu’elles ne le bouleversent. Le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2021

Les images profondes : De la photographie, Walker Evans et Baudelaire

Essai d’André Hirt. Quatrième de couverture - Pourquoi le poème nouveau que Baudelaire élabore dans les temps nouveaux du capitalisme prend-il la forme de la photographie ? Cela est pourtant à peine concevable puisque le poète n’avait pas de mot assez dur pour cette technique nouvelle dans laquelle il ne reconnaissait pas un art, c’est-à-dire une image issue du langage et du rêve, du pinceau et de la musique, mais de la seule « industrie » et de la matière. Mieux : de quelle manière et pourquoi ce poème se fixe-t-il comme image... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2021

Ady, soleil noir

Roman de Gisèle Pineau. Adrienne – Ady – Fidelin est une vieille femme qui remonte le fil de ses souvenirs pour raconter son histoire. Un cyclone lui a ôté ses parents alors qu’elle n’a pas 15 ans. Orpheline débarquée à Paris avant ses 20 ans, elle danse et fait de la figuration au cinéma. Tous les samedis, elle s’étourdit au 33, rue Blomet, dans la musique et la chaleur du Tout-Paris antillais, mais aussi artistique. C’est là qu’elle rencontre Man Ray. « Man et moi, on s’est mis ensemble en 1936. Chez nous, rue... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2021

Enfant de salaud

Texte de Sorj Chalandon. « Et peut-être m’aurais-tu parlé. Sans me regarder, les yeux perdus au-delà des montagnes. Tu n’aurais pas avoué, non. Tu n’avais rien à confesser à ton fils. Mais tu aurais pu m’aider à savoir et à comprendre. […] Pourquoi es-tu devenu un traître, papa ? » (p. 16 & 17) L’auteur raconte comment le procès de Klaus Barbie a été pour lui la sinistre occasion de se confronter au passé plus que trouble de son père. Qu’a fait ce dernier pendant la Seconde Guerre mondiale ? Combien... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2021

Au Dieu inconnu

Roman de John Steinbeck. Joseph Wayne est obsédé par la terre et sa fertilité. Dans sa concession de Californie, à la tête de la communauté qu’il a constituée avec ses frères et leur famille, il rêve d’une propriété féconde où la procréation est le maître-mot. « Quand il se remit en selle, il avait la certitude que l’amour de la terre était ancré en lui à jamais. » (p. 18) Son lien avec son terrain vire au paganisme, avec des offrandes bien peu chrétiennes, et d’autant plus à l’approche de la sécheresse qui frappe... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2021

Le miroir des idées

Essai de Michel Tournier. S’inscrivant dans une lignée philosophique qui remonte à l’Antiquité, l’auteur définit 114 concepts-clés et les organise en complémentarité et en opposition dans des binômes. Chaque chapitre s’achève sur une citation qui illustre les deux concepts présentés. Michel Tournier rend ainsi hommage à des auteurs classiques et des théoriciens et fait sienne la sagesse populaire des proverbes. Il met en relation et en confrontation des sujets d’abord très concrets : l’amour vs l’amitié, le bœuf vs le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]