Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

07 septembre 2016

La dame en blanc

Roman de Wilkie Collins. Walter Hartwright, professeur de dessin, s’est épris de la douce et belle Laura Fairlie, héritière du domaine de Limmeridge House. Hélas, la jeune femme est déjà fiancée à Sir Percival Glyde qui, sous des dehors charmants, semblent n’en vouloir qu’à la fortune de sa future épouse. « Il existe un autre malheur, […] qui peut frapper une femme et la faire souffrir toute sa vie dans le déshonneur et la réprobation. […] Le malheur d’avoir cru avec beaucoup trop de candeur dans sa propre vertu et dans la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

05 septembre 2016

Mrs Dalloway

Roman de Virginia Woolf. Résumé pris sur Babelio, de la main de Sana Tang-Léopold Wauters (ça change de la quatrième de couverture quand on ne sait pas comment présenter un livre…) : Les préparatifs d'une soirée, l'errance mentale d'un personnage énigmatique... C'est sur ces rares éléments d'intrigue que repose le récit d'une journée dans la vie de Clarissa Dalloway. Dans sa première œuvre véritablement moderniste, Virginia Woolf rompt définitivement avec les formes traditionnelles du roman. Les souvenirs (ceux de Peter... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 septembre 2016

Billevesée #245

Le corso, défilé de chars fleuris, est une fête très populaire dans le sud de la France ou dans les pays méditerranéens, souvent organisée à l'occasion de l'arrivée du printemps. Ce terme italien signie "rue" ou "promenace publique". C'est logique puisque le défilé se fait dans la rue. Alors, billevesée ?    
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2016

Purity

Roman de Jonathan Franzen. Quatrième de couverture : Purity, alias Pip, est étudiante à Oakland, en Californie. Elle qui a grandi sans connaître l'identité de son père, élevée par une mère qui ne dévoile rien de sa vie, elle se tourne naturellement vers le journalisme d'investigation. On la dirige alors vers l'Allemand Andreas Wolf, un lanceur d'alertes charismatique rappelant par bien des côtés Edward Snowden et Julian Assange. Depuis la base secrète de son ONG en Bolivie, Andreas se livre à des attaques ciblées sur internet.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 septembre 2016

La dernière séance

Roman de Larry McMurtry. Sonny et Duane sont lycéens. Entre les cours, les entraînements de football ou de basket et les petits boulots pour gagner quelques sous, ils pensent toute la semaine au samedi soir, moment béni où, dans le cinéma de la ville ou sur la banquette de leur camionnette, ils pourront peloter leurs petites amies respectives. À Thalia, dans le Texas, il n’y a de toute façon pas d’autre chose à faire en 1951. Alors que Sonny s’ennuie avec Charlene et pense à rompre, Duane est fou d’amour pour la jolie Jacy. Hélas,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 août 2016

L'île au trésor

Roman de Robert Louis Stevenson. Faut-il vraiment résumer ce roman ? Bon, d’accord, en quelques mots. Le jeune et intrépide Jim Hawkins accompagne le docteur Livesey et le chevalier Trelawnay dans un voyage maritime vers le trésor de Flint, terrible flibustier disparu depuis des années. Mais le trésor intéresse aussi la bande de Long John Silver, pirate à une jambe. « Je veux que ce chevalier et ce docteur trouvent la marchandise et nous aident à l’embarquer, par tous les diables. » (p. 77) Sur l’Hispaniola, puis sur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 août 2016

La science chez Stephen King

Essai de Loïs H. Gresh et Robert Weinberg. Sous-titre : De Carrie à Cellulaire, la terrifiante vérité derrière la fiction du maître de l’horreur. Si la marque de Stephen King est l’horreur, les ressorts de cette dernière ne sont pas (que) des monstres sanglants, mais des sciences qui ont dégénéré, donnant des personnages inquiétants et dérangeants ou encore des machines animées de sombres intentions envers les hommes. « Avec Stephen King, l’humanité profite rarement de la science. » (p. 8) Les pouvoirs psychiques... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 août 2016

Juste avant le crépuscule

Recueil de nouvelles de Stephen King. En ouvrant ce recueil, vous êtes invités à : Attendre un train pour l’éternité, Courir pour échapper à la mort, Raconter vos rêves pour qu’ils ne se réalisent pas, Intervenir dans une dispute conjugale, Pédaler pour maigrir et échapper à des poursuivants mécontents, Vous débarrasser d’objets venus du passé pour alléger votre culpabilité de survivant, Contempler la fin du monde, Rétablir l’ordre du monde, Vous méfier des chats, Vous méfier des autostoppeurs, Vaincre la maladie... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 août 2016

Billevesée #244

À l'abordage ! Qui ne connaît pas le fameux drapeau noir avec un crâne et deux tibias (ou deux sabres) croisés ? En anglais, ce terrible pavillon s'appelle le Jolly Roger. Ce nom vient du français "joli rouge" : dans les codes maritimes, le drapeau rouge signifiait qu'il ne serait pas fait de quartier pendant la bataille. À l'origine, le Jolly Roger était donc rouge et pas noir. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
26 août 2016

Bug-Jargal

Roman de Victor Hugo. Le capitaine Léopold d’Auverney se bat farouchement et désespérément dans tous les combats. À croire qu’il veut aller au-devant de la mort. À la demande de ses camarades, il raconte un soir son histoire, comment il a perdu la femme qu’il aimait, mais aussi un ami inattendu en la personne d’un esclave noble et fier. Tout cela s’est déroulé à Saint-Domingue où la longue opposition entre Blancs et Noirs a fini par éclater dans un sanglant affrontement. « Il existait seulement entre les blancs et les mulâtres... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]