Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

25 octobre 2017

Pétronille

Roman d’Amélie Nothomb. « Boire en évitant l’ivresse est aussi déshonorant que d’écouter de la musique sacrée en se protégeant contre le sentiment du sublime. » (p. 3) Amélie Nothomb apprécie le champagne, et elle apprécie de le partager avec un bon camarade de soûlerie. Lors de ses dédicaces, elle part en chasse du compagnon parfait pour ce faire : elle le trouve en Pétronille Fanto avec qui elle avait échangé quelques lettres. Entre les deux femmes, une amitié étrange prend forme, faite d’urgences et de cuites au... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 octobre 2017

Viol, une histoire d'amour

Roman de Joyce Carol Oates. « Cette femme. C’était couru. Elle le cherchait, cette garce. Habillée comme une pute. Sa parole contre la leur. Qui sait ce qui se passait dans ce parc en pleine nuit ?! » (p. 51) Voilà ce que tout le monde, à Niagara Falls, après le viol de Tina Maguire. Le drame s’est passé sous les yeux de sa fille de 12 ans, Bethie. Mais avec ses cheveux, son sourire, son maquillage, son allure, c’est certain, Tina n’a eu que ce qu’elle méritait. Brisée, recluse, elle se laisse dériver. Bethie aussi est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Billevesée #304

Petit rappel typographique. Ne pas confondre - et _. Ça vous paraît trois fois rien ? Déformation professionnelle : avec mon oeil de rédactrice/correctrice/relectrice, je vois IMMÉDIATEMENT la différence/confusion/erreur. Débrouillez-vous pour vous en souvenir et arrêtez de confondre, OKAY ??? Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2017

Chroniques martiennes

Recueil de nouvelles de Ray Bradbury. « Il est bon de renouveler les sources d’émerveillements, dit le philosophe. Les voyages interstellaires ont refait de nous des enfants. » (p. 9) En 1999, la Terre envoie sa première exploration vers Mars. Suivent plusieurs autres missions qui toutes disparaissent. Que se passent-ils sur Mars ? Les Martiens sont-ils vraiment hostiles ? « Croyez-vous qu’ils savent que nous sommes ici ? / Une présence ancienne ne sent-elle pas toujours l’arrivée d’une... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 octobre 2017

Transport

Roman d’Yves Flank. Un wagon plein d’hommes et de femmes. Un enfant isolé. Un narrateur qui raconte tout ce qu’il voit. Une femme rousse qui évoque le puissant souvenir de son amant. Un homme brun qui n’a jamais porté l’étoile. Des plaintes en yiddish. Des injures en allemand. Des odeurs atroces. Des cadavres. Un voyage vers l’oubli. « Je sais maintenant qu’on ne reviendra pas, il faudrait un miracle pour retourner là-bas, se réveiller du cauchemar, l’indicible se rapproche, nous avons été projetés dans un autre monde, fait de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 octobre 2017

Jumelles

Roman de Saskia Sarginson. Viola et Isolte grandissent avec leur mère au fond des bois, après avoir quitté une communauté hippie. « Nous n’avons pas toujours été jumelles. Au début, nous ne faisions qu’une. » (p. 9) Les jumelles sont inséparables, fusionnelles, même si Isolte semble plus indépendante et plus forte. Elles rencontrent John et Michael, également jumeaux, qui sont presque des enfants sauvages. Les quatre gamins forment désormais une bande qui hante la forêt. Survient le drame dont les conséquences sont sans... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2017

Billevesée #303

Dans les administrations anglosaxonnes, une personne non identifiée (morte ou vivante) n'est pas appelée Monsieur X ou Madame Unetelle, comme nous le faisons en France, mais John Doe (pour les messieurs) et Jane Doe (pour les dames). J'ai toujours trouvé cette dénomination très poétique. Ne me demandez pas pourquoi, c'est comme ça ! :) Alors, billevesée ?    
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 octobre 2017

Inhumaines - Roman des mœurs contemporaines.

Texte de Philippe Claudel. Acheter des hommes, épouser des ourses, perdre son sexe, attaquer des véhicules, oublier le prénom et le sexe de son enfant, torturer le père Noël, congeler des bébés, se suicider en bonne compagnie, etc. Tout cela vous semble atroce, barbare, inhumain ? C’est pourtant à cela que se livre le narrateur. Ici, on tue sans vergogne, par hygiène, voire par amour. La cruauté est goguenarde et décomplexée, à moins qu’elle ne soit lasse et désabusée. Férocité jouisseuse ou désespoir hilare ? À vous de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 octobre 2017

Double diabolique

Roman de Joyce Carol Oates, publié sous son pseudonyme Rosamund Smith. Ancienne mannequin. Danseuse exotique. Très belle femme. Claire d’Étoile ne laisse pas les hommes indifférents. Et elle le sait. « Toujours l’espoir qu’un admirateur sérieux l’aimerait pour elle-même et désirerait l’épouser. » (p. 39) Un jour, sa naïveté vole en éclats et elle comprend qu’elle ne sera jamais qu’un jouet soumis au désir des hommes. « Les hommes sont le masque de Satan. Ils ne regrettent jamais rien. Ils sont infoutus de bander à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 octobre 2017

Dans la forêt

Roman de Jean Hegland. Nell et Eva sont orphelines et vivent seules dans leur maison au fond des bois. Depuis des mois, l’électricité est coupée et le monde est ravagé par des épidémies. « Ici au moins nous étions protégées des obsessions, de la cupidité et des microbes des autres. » (p. 21) Loin de tout, les deux sœurs vivent sur les réserves constituées par leurs parents et attendent un retour à la normale. « Nous arrivons ainsi à faire un seul sachet par semaine, et peut-être que compter les sachets de thé nous... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]