Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

06 avril 2016

Croc-Blanc

Roman de Jack London. Issu des amours sauvages d’une chienne et d’un loup borgne, Croc-Blanc vit ses premiers mois libre dans la nature. « Le droit à l’existence consistait pour l’un à manger l’autre ; il consistait pour l’autre à ne pas être mangé. » (p. 49) Il rencontre les hommes et se soumet à Castor-Gris, un Indien, après bien des punitions et des brimades. Instinctivement, il sait qu’il doit accepter la domination de l’homme, Castor-Gris étant un maître dur, mais juste. « Finalement, il se coucha aux pieds... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

05 avril 2016

Le scandale de Zacharias Ascaris

Nouvelle de Nicolas Dickner. Une auteure inconnue, Jane P. Menard, rencontre un succès inattendu avec son livre Zacharias Ascaris. Le texte se vend par millions, par milliards.  Mais un phénomène bizarre entoure ce livre. « Quelques centaines de clients d’Amazon signalèrent un étrange problème technique : tous leurs livres électroniques avaient été contaminés ou remplacés par un autre texte. » (p. 4) Le livre parasite, c’est celui de Jane P. Menard. Peu à peu, il infecte tous les livres numériques, tous... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 avril 2016

Mangez-le si vous voulez !

Roman de Jean Teulé. Alain de Monéys est le nouveau premier adjoint de Beaussac. En dépit d’une légère claudication et d’une faible constitution, ce jeune homme généreux s’est porté volontaire pour combattre les Prussiens. Dans quelques jours, il partira rejoindre son bataillon. Mais aujourd’hui, c’est la foire à Hautefaye et Alain s’y rend pour saluer ses connaissances et rendre quelques menus services. « J’aime aussi Hautefaye et ses braves gens. » (p. 4) Hélas, il fait très chaud, trop chaud, ce jour-là.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 avril 2016

Billevesée #223

Il y a aujourd'hui un léger a priori négatif quand on évoque le métier de secrétaire. On imagine soit la jolie gourde qui se fait les ongles derrière son téléphone, soit la vieille coincée à lunettes qui aligne son agrafeuse avec sa gomme et qui classe tout méthodiquement. Si on reprend l'étymologie, le secrétaire est celui à qui l'on confie des secrets (et ça vaut aussi pour le meuble) et ça, ça a de la gueule ! Notons que les secrétaires étaient traditionnellement des hommes, parce que les femmes, c'est bien connu, pour garder des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2016

Sale gosse

Nouvelle de Stephen King. En prison, quelques jours avant son exécution, George Hallas explique à son avocat pourquoi il a commis ce crime atroce, pourquoi il a tué un petit garçon. Tout a commencé quand il était lui-même un enfant, quand il a rencontré pour la première fois ce sale gosse aux cheveux roux et à la casquette à hélice. « Il ressemblait à un petit garçon, mais c’était pas des paroles de petit garçon qui sortaient de sa bouche. » (p. 15 & 16) À chaque fois qu’il surgissait, sans jamais vieillir au fil des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 mars 2016

Le prince disparu

Roman de Frances H. Burnett. Depuis qu’il est enfant, Marco voyage dans l’Europe avec son père, Stefan Loristan. « Pas un seul garçon au monde n’avait un père comme le sien, pas un ! C’était son idole et son chef. » (p. 7) Ce dernier lui a fait prêter serment de toujours rester au service de la Samavie, leur cher pays perdu. « Dussions-nous ne jamais voir notre pays de nos propres yeux, nous devons quand même lui donner notre vie. » (p. 9) Marco et son père sont accompagnés par Lazare, un vieux soldat au... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

28 mars 2016

La cabane à 13 étages

Roman d’Andy Griffiths et Terry Denton. Andy et Terry sont copains et vivent dans une cabane à 13 étages qui possède une piscine, un bowling, une salle de jeux, un laboratoire secret souterrain, un bassin à requins, et bien d’autres pièces tout aussi surprenantes. « Cet arbre, c’est notre maison, et c’est aussi l’endroit où on fait des livres ensemble. Moi j’écris les histoires, et Terry dessine. » (p. 23) Un matin, Terry peint en jaune le chat de leur voisine Jill. Et voilà que des ailes poussent sur le matou et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2016

Billevesée #222

Je suis un peu maniaque. J'aime bien quand les choses sont rangées ou en ordre. Et ça vaut aussi pour les chiffres, et notamment l'heure. J'aime quand il est 01h23, 12h34 ou 23h45... Mais sinon, je vais bien, hein ! Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 mars 2016

Un visage dans la foule

Nouvelle de Stephen King et de Stewart O’Nan. Dean Evers est veuf depuis peu. Son épouse lui manque terriblement. Pour occuper ses soirées, il regarde des matchs de baseball à la télévision et ne peut s’empêcher de se moquer des pitres qui font tout pour attirer l’attention des caméras. « Regardez-moi. […] Je passe à la télé, donc j’existe. » (p. 4) Un soir, au troisième rang du stade Tropicana Field, il aperçoit le visage d’un homme qui ne devrait pas être là. Le lendemain, c’est un autre homme qui surgit de la foule,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 mars 2016

Solange te parle

Recueil de textes d’Ina Mihalache, sous son nom de Solange. Solange te parle, c’est une chaîne YouTube où Ina donne la parole à son alter ego, Solange. Cette Québécoise installée à Paris depuis une dizaine d’années est comédienne, artiste, vivante. Ce livre reprend le texte de certaines de ses vidéos et compile quelques-uns de ses tweets les plus fameux. « Femme défaite cherche homme à tout faire. » (p. 64) Ina se cache-t-elle derrière Solange ? Ou est-elle plus libre derrière son masque ? Finalement, c’est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]