Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

16 décembre 2016

Shirley

Roman de Charlotte Brontë. Robert Moore voit son commerce de draps péricliter en raison de la guerre qui oppose la France et l’Angleterre. En outre, ses ouvriers refusent qu’il installe des métiers à tisser dans la fabrique, craignant de perdre leur emploi. À ses côtés, sa sœur Hortense tient le ménage et à fort à faire avec des domestiques indisciplinés. Leur cousine, la douce et jolie Caroline, orpheline de père et de mère, est très éprise de Robert et désespère d’en être aimée en retour. Mais le jeune homme ne se préoccupe que de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

14 décembre 2016

Sombres félins

Recueil de nouvelles. Illustrations de Stéphane Maillard Peretti, Arnaud S. Manick et Nejma El Gouzmilli. Le chat, objet de tant de fantasmes, de légendes et de superstitions. Avec sa fourrure douce qui dissimule des griffes dangereuses et son regard à la fois pénétrant et réfléchissant, il nourrit les peurs et les angoisses. C’est ce que les auteurs de cette anthologie ont tenté de mettre en mots. De célèbres figures de chats sont retravaillées, d’autres pourraient devenir votre futur pire cauchemar. « Tu ne risques rien,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2016

Le soleil se lève aussi

Roman d’Ernest Hemingway. Jacob Barnes, dit Jake, est un Américain expatrié, journaliste en France. Blessé pendant la Première Guerre mondiale, il garde des séquelles, notamment une impuissance sexuelle qui l’empêche de consommer son amour avec Brett, jeune femme qui se donne à tous les hommes pour combler sa frustration. Il doit en outre supporter les frasques de son ami Robert Cohn, juif complexé qui boxe à tour de bras et ne sait comment se débarrasser d’une femme encombrante. Entre les folles soirées parisiennes de l’après-guerre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Billevesée #259

Pas de révélation fracassante aujourd'hui. L'aumônière est la bourse que l'on portait à la ceinture et qui servait à faire l'aumône. Le temps et la mode passant, elle est devenue un accessoire d'apparat, changeant de taille et d'objet. Si je parle de ça en ce dimanche frileux, ce n'est pour culpabiliser personne. Chacun fait selon ses moyens et sa conscience. C'est juste que, au gré de mes déplacements dans Paris et sa région, je vois de plus en plus de personnes sans abri, dormant à même le sol. SDF français ou migrants, pour moi,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2016

Le bazar des mauvais rêves

Recueil de nouvelles de Stephen King. Entre autres horreurs, vous trouverez ici : Une voiture carnivore, La mort de quelques chiens, Un vieux monsieur cleptomane, Une dune prophétique, Un sale gosse, Un idiot accusé à tort, Un homme d’Église qui veut connaître la puissance du péché, Une vision de la vie après la mort, Une liseuse pas comme les autres, Des mères célibataires fatiguées, Des vieux en maison de retraite, La forme de la douleur, Des nécrologies puissantes, Des survivants après la fin du monde. Pour... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 décembre 2016

1275 âmes

Roman de Jom Thompson. Nick Corey est le shérif du canton de Potts. Sa stratégie pour se faire réélire est simple : ne surtout pas se mêler des affaires des autres. C’est dire qu’on ne prend pas vraiment au sérieux ce shérif débonnaire qui se laisse rosser par des voyous et mener à la baguette par une épouse acariâtre. Mais Nick est un bon gars qui trouve du réconfort auprès des femmes et de la bouteille. « Nick, combien de temps crois-tu pouvoir continuer comme ça ? À ne faire strictement rien ? Tu t’imagines... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

05 décembre 2016

La goutte d'or

Roman de Michel Tournier. Idriss, jeune berbère, garde son troupeau dans le désert autour de l’oasis de Tabelbala. Passe une belle femme blonde dans une Land Rover. Elle photographie Idriss et lui promet de lui envoyer le cliché. Mais l’image n’arrive jamais. « Les vieux n’aiment pas trop les photos. Ils croient qu’une photo, ça porte malheur. Ils sont superstitieux, les vieux… » (p. 43) Le jeune garçon décide de partir en France, à Paris, pour retrouver son portrait et pouvoir le clouer sur un mur. De Tabelbala en... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 décembre 2016

Billevesée #258

Quand j'avais les cheveux longs, très longs, je les portais souvent tressés, mais j'aimais aussi faire des chignons. J'ai cherché l'étymologie du mot "chignon" et je suis tombée sur plein de choses ! Grosso modo, on en revient toujours à l'idée de retrousser/relever les cheveux longs vers l'arrière de la tête, en hauteur ou sur la nuque. Voilà, pas de quoi se le crêper, le chignon. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 10:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2016

Le bureau des jardins et des étangs

Roman de Didier Decoin. À paraître le 28 décembre. Katsuro pêchait les plus belles carpes dans la rivière Kusagawa. Tout Shimae le respectait pour l’honneur qu’il faisait rejaillir sur le village en livrant ces superbes poissons au Bureau des jardins et des étangs pour en orner les bassins des temples d’Heiankyô. À sa mort, sa veuve, la jeune et frêle Miyuki, décide d’honorer la commande passée à Katsuro et de livrer les dernières carpes pêchées par son époux. « Si elle échouait, le village tout entier serait déshonoré de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2016

Au revoir Monsieur Friant

Texte de Philippe Claudel. Souvenirs d’enfance, mélodie des jours passés, amours scolaires et juvéniles, douceur de la grand-mère et de la mère. En visitant son passé, Philippe Claudel compare certains tableaux de son existence avec des toiles d’Émile Friant, peintre du siècle précédent. Il se retrouve dans les scènes immortalisées par l’artiste, mais également dans sa révolte. « Car j’ai toujours senti dans certains tableaux de Friant, dans ceux des jeunes années, une sorte de défi au monde, de hurlement, comme s’il avait livré... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]