Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

14 mai 2021

Une joie féroce

Roman de Sorj Chalandon. Jeanne n’a pas 40 ans, mais elle a un cancer. « Je me suis demandé si le mal était entré en moi par effraction ou si je lui avais offert l’hospitalité. S’il s’était invité ou si je l’avais accueilli. » (p. 13) De séances de chimio en perte de cheveux, Jeanne se sent de plus en plus démunie, peu soutenue par son mari. Mais il y a Brigitte, Assia et Mélody, elles aussi atteintes de cancers féminins. Elles l’accueillent dans leur grand appartement et, ensemble, les quatre femmes espèrent des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2021

Tout est bon dans le Breton

Bande dessinée de Fabien Delettres. À paraître le 15 mai. La Bretagne, ça vous gagne ? Peut-être après la lecture de cet album ! J’y ai passé de nombreuses vacances étant enfant et ça reste la région de France que je préfère. C’est aussi celle des Bretons : la Bretagne, ils l’aiment, ils la défendent, ils la revendiquent ! « Le Breton n’est pas chauvin, il est juste lucide ! Pas de pollution, pas de bruit, pas de métro bondé, pas de bouchon, ah si, mais on les fait sauter à l’heure de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2021

Discours de réception du prix Nobel de la littérature - Stockholm, 7 décembre 1993

Discours de Toni Morrison. En 1993, Toni Morrison a reçu le prix Nobel de littérature. Comme c’est l’usage pour chaque lauréat, elle a prononcé un discours à l’occasion de la remise de ce prix. En quelques dizaines de pages, elle développe un texte aux allures de conte africain. « Ce qui inquiète cette femme, c’est que la langue dans laquelle elle rêve, la langue qu’elle a reçue à la naissance, se retrouve manipulée, exploitée, confisquée même, à des fins scélérates. » (p. 11 & 12) Il est question d’une très vieille... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2021

Les sorcières de la république

Roman de Chloé Delaume. 2062, la France trépigne d’impatience à l’ouverture du procès qui va revenir sur le Grand Blanc. Que s’est-il passé entre 2017 et 2020 ? Pourquoi le pays a-t-il voté l’amnésie générale à 98 % ? « Je suis sûre d’avoir voté oui. Voulu quoi, pour éviter quoi ? C’était il y a plus de quarante ans. Et je ne sais toujours pas ce que j’ai eu, à ce point, intérêt à oublier. » (p. 101) Sur le banc des accusés, une seule personne, la Sibylle. Vieille de plusieurs milliers d’années, née du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2021

La Comtesse des digues

Roman de Marie Gevers. À la mort de son père, Suzanne reprend l’activité de Dyckgraef, ou comte des digues. Le long des eaux de L’Escaut, il faut veiller aux rives, aux effondrements et aux marées pour que le polder ne soit pas inondé. La jeune fille connaît son métier et est profondément attachée à son pays d’eau et de champs. Mais au village, on jase. A-t-on jamais vu une Comtesse des digues ? La fonction peut-elle s’exercer sans un homme, sans un mari ? Et la vibrante Suzanne, en proie aux premiers désirs, ne sait à qui... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 mai 2021

Les ronces

Ouvrage poétique de Cécile Coulon. Comment résume-t-on la poésie ? Le peut-on ? Le faut-il ? Cécile Coulon, c’est un génie brut qui parle d’amour et de souvenir, de montagnes et d’enfance, de nostalgie et d’attente, de course à pied et de déambulation dans les sommets. Entre délicatesse et brutalité, ses mots refusent la banalité. « Je voudrais que la poésie soit aussi naturelle à ceux / qui m’entourent que l’émotion / qui jaillissait cette nuit-là, devant cette place, / avec cette facilité improbable des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2021

Nellie Bly - Dans l'antre de la folie

Bande dessinée de Virginie Ollagnier et Carole Maurel. En 1887, la jeune journaliste Nellie Bly se fait passer pour folle et manœuvre pour être envoyée sur l’île de Blackwell afin d’étudier les conditions d’internement des femmes et dénoncer des pratiques inhumaines. Traitée comme les autres pensionnaires, elle endure l’insalubrité, la faim, la cruauté, voire la torture et le sadisme du personnel soignant. Aucune guérison possible entre les murs de l’asile, aucune compassion à espérer. « La folie qu’on attribuait aux femmes... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 avril 2021

Petit Lapin cherche un ami

Album de Céline Claire et Aurore Damant. Comme l’annonce le titre, le petit héros cherche un ami. Il part en forêt et propose à tous ceux qu’il croise de le rejoindre pour un pique-nique dans la clairière. Petit Lapin n’a qu’une crainte, c’est de croiser le loup que l’on dit très dangereux. Mais est-il vraiment prudent de convier toutes les créatures qui peuplent les bois ?  « Petit Lapin a des larmes qui coulent sur ses joues. Il a mal au genou et il a eu si peur… si peur d’être mangé ! » J’ai évidemment... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 avril 2021

La papeterie Tsubaki

Roman d’Ito Ogawa. Hatoko, dite Poppo, a repris la papeterie familiale après la mort de sa grand-mère qui l’a élevée seule. Et comme son aïeule, elle assume la fonction d’écrivain public. Carte de vœux, faire-part, lettre de rupture ou encore courrier de refus, la jeune femme exerce un métier désuet et pourtant indispensable à l’ère du numérique, dans un pays pétri de traditions. « J’écris tout ce qu’on me demande, c’est sûr. Mais c’est pour venir en aide aux gens qui en ont besoin. Parce que je veux leur apporter du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 avril 2021

Le petit livre des gros câlins

Ouvrage de Kathleen Keegan. Illustrations de Mimi Noland. « Les scientifiques du monde entier ont prouvé que les câlins sont aussi indispensables à notre bien-être physique qu’à notre équilibre affectif. » (p. 13) Par personne et par jour, il faudrait 4 câlins pour survivre, 8 pour se maintenir en forme et 12 pour se sentir vraiment heureux. Avec la moitié d’étreinte que me consent Bowie chaque jour, je suis loin du compte ! Ce petit livre ne vous apprendra rien de révolutionnaire, mais il fait office de doux et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]