Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

12 novembre 2016

Bureau des spéculations

Roman de Jenny Offill. « Les animaux souffrent-ils de la solitude ? Les autres animaux, j’entends. » (p. 16) Le mariage, le bébé, le quotidien, les ambitions qui s’éteignent, la routine qui ternit tout, l’infidélité. Voilà la vie de cette femme qui décide de prendre la plume pour s’adresser à cet époux qui lui échappe. « J’ai encore le cœur tordu. J’ai cru qu’aimer follement deux personnes le remettrait d’aplomb. » (p. 47) De souvenirs en citations littéraires en passant par des proverbes et des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2016

Les animaux fantastiques, par Newt Scamander

Ouvrage de J. K Rowling. Tout élève sorcier qui se respecte doit avoir le livre Newt Scamander (Norbert Dragonneau en français) parmi ses manuels scolaires. « Vous avez entre les mains une copie de l’exemplaire personnel de Harry Potter avec les notes documentaires que ses amis et lui-même ont ajouté dans les marges. » (p. 14) Notes hautement sérieuses et déterminantes, comme vous le constaterez… Dans cet ouvrage indispensable, vous croiserez loup-garou, centaure, troll, licorne, gobelin, fée, acromantule,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 novembre 2016

Celui-là est mon frère

Roman de Marie Barthelet. « J’avais cessé de t’attendre et tu paraissais. » (p. 10) Après dix ans de séparation, un jeune monarque voit revenir celui avec qui il a grandi. Très vite, la joie laisse place à la peur et à l’interrogation. Le fils prodigue a bien changé. « La raison que tu avais de revenir n’était pas celle que je souhaitais. » (p. 16) Les deux gamins inséparables, unis par le cœur à défaut du sang, ont grandi et sont devenus frères ennemis. Le revenant représente la minorité opprimée du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
07 novembre 2016

Le charme discret de l’intestin – Tout sur un organe mal aimé…

Essai de Giulia Enders. Illustrations de Jill Enders. « Il y a des gens sympas qui avalent des substances fluorescentes et se font radiographier pendant qu’ils font caca, tout ça pour servir la science. » (p. 24) Cette phrase annonce le ton général de ce texte au succès inattendu dans lequel l’auteure nous invite à nous réconcilier avec notre ventre, mettant en évidence le rapport entre le cerveau et l’intestin, le second n’étant pas moins intelligent, ni moins performant que le premier. Cet intérêt pour le système... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
06 novembre 2016

Billevesée #254

Le caviar est composé d'oeufs d'esturgeon. Ce n'est pas une information follement originale, alors regardons du côté de l'étymologie. (Oui, encore, je fais ce que je veux.) Avant d'être fixé dans la graphie que nous connaissons, le caviar s'est écrit "cavyaire" ou "caviat", décliné du vénitien "caviaro", issu du tur "kavyar", lui-même emprunté au persan "khāviār" qui signifie "porteur d'oeufs". Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2016

D'autres royaumes

Roman de Richard Matheson. Au soir de sa vie, Alexander White, connu sous le nom de plume d’Arthur Black, raconte l’étrange aventure qu’il a vécue après la guerre et qui a donné naissance à sa vocation d’écrivain. « En avant pour l’histoire de fou. J’écris ‘histoire de fou’, mais tout est vrai, permettez-moi de le répéter. » (p. 61) Démobilisé après une blessure dans une tranchée française, Alex a voulu réaliser le souhait de son ami Harold Lightfoot en se rendant à Gatford. La charmante bourgade anglaise est cependant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 novembre 2016

Possédées

Roman de Frédéric Gros. C’est l’émoi dans la cité de Loudun : Scévole de Sainte-Marthe, poète et notable, est mort. Sous son bienveillant patronage, catholiques et protestants vivaient en harmonie. Son jeune ami, Urbain Grandier, tente de maintenir cette concorde, mais c’est moins facile qu’il n’y paraît. Grandier est le curé de Loudun : habile orateur et bel homme, il aime les femmes qui le lui rendent bien. Un écart de trop le condamne à la vindicte des notables et du peuple de Loudun. Désormais, on veut la tête du beau... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
31 octobre 2016

Par un matin d'automne

Roman de Robert Goddard. Quatrième de couverture : Fin des années 1990. Leonora Galloway entreprend un voyage en France avec sa fille Penelope. Toutes deux ont décidé de se rendre à Thiepval, près d’Amiens, au mémorial franco-britannique des soldats décédés durant la bataille de la Somme. Le père de Leonora est tombé au combat durant la Première Guerre mondiale, mais la date de sa mort gravée sur les murs du mémorial, le 30 avril 1916, pose problème. Leonora est en effet née près d’un an plus tard. Ce qu’on pourrait prendre pour... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 octobre 2016

Billevesée #253

La gourgandine est un des nombreux noms que l'on donnait autrefois aux prostituées. Et non, je ne vais pas dresser la liste de ces appellations ! Avant de désigner la femme de mauvaise de vie, la gourgandine désignait un corset qui se laçait sur le devant et qui permettait, si le lacet était lâche, de dévoiler la poitrine. Il n'y a ensuite qu'un petit pas à franchir pour que la femme qui porte ce corset de manière plus ou moins ouverte soit qualifiée de gourgandine. Métonymie, mon amour ! Alors, billevesée ? Sur ce tableeau, la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2016

L'ours est un écrivain comme les autres

Roman de William Kotzwinkle. Dans une forêt du Maine, Arthur Bramhall vient de terminer son roman, son chef d’œuvre. Manque de bol, un ours vole la mallette dans laquelle se trouve le manuscrit et décide de le faire éditer sous son nom, Dan Flakes. Le roman est un succès et l’ours est demandé partout, dans les librairies, sur les plateaux des talkshows, par les publicitaires. « Personne ne vous a jamais dit à quel point vous ressemblez à Hemingway ? / Qui ? / Qui, en effet ! Il se peut fort bien que vous soyez... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]