Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

13 juin 2015

Salem

Roman de Stephen King. Au début du roman, un homme et un enfant ont fui Salem, devenue ville fantôme. « Pas un seul enfant, rien que des boutiques obscures, des maisons désertes, des pelouses en friche et des routes défoncées. » (p. 15) Que s’est-il passé là-bas et pourquoi l’homme veut-il y retourner ? Retour en arrière. Ben Mears, écrivain au succès déjà bien établi, revient à Salem pour exorciser de vieux souvenirs liés à Marsten House, cette vieille demeure en ruine qui surplombe la ville. Voilà qu’un enfant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 juin 2015

Le germe

Roman de Tarjei Vesaas. Il est une île dans les eaux norvégiennes, un morceau de terre isolée où l’été inonde la nature de sa générosité. La journée est belle, entre deux périodes de moisson. Tout le monde vit un peu plus lentement, se repose et profite de la beauté de l’île. Il suffit qu’un bateau débarque un passager pour que l’image s’étoile et se fissure. « Un étranger arrivait ici, Andreas Vest, dans sa quête éperdue d’un coin de terre qui puisse le guérir. » (p. 16) Mais qu’importe son nom et qu’importe les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 juin 2015

Abraham de Brooklyn

Roman de Didier Decoin. Simon a quitté la France pour New York. Peu de temps après avoir accepté de travailler sur le pénible chantier de construction du pont qui doit relier New York et Brooklyn, il épouse Gelsomina, dite Mina. « Travailler sous la mer, pourquoi pas ? Aux aurores, dans le froid, presque à jeun, le cri des mouettes était propre, il y avait tant de blancheur dans cet ouvrage qu’on vous proposait – dans ces précautions que l’on prenait avec vous. » (p. 16) Simon espère gagner de l’argent très vite... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 juin 2015

Madame Boute-en-Train

Album de Roger Hargeaves. Madame Boute-en-Train est toujours toujours toujours de bonne humeur. Et elle veut partager ça avec tout le monde. « Madame Boute-en-Train avait toujours quatre idées en tête : S’amuser. Danser. Faire la fête. Et inviter beaucoup de monde à ses fêtes. » Tant pis si Monsieur lui marche sur les pieds en dansant. Tant pis si Monsieur Endormi s’endort au milieu d’une rumba. Tant pis si Monsieur Grand casse une vitre. Madame Boute-en-Train est encore et toujours en forme pour s’amuser. Mais elle... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 juin 2015

Les trois poussins

Album d’Elisabeth Ivanovski. Trois poussins que le temps gris attriste décident de partir chercher le soleil. En chemin, il demande à l’escargot, à la pie, à la cane, au lièvre, au hérisson et à la lune : mais où est le soleil ? « J’ai parcouru […] beaucoup de pays, mais le pays du soleil est si lointain que je ne l’ai jamais atteint. »Après un grand voyage, toute cette bande d’amis comprend que le soleil s’était endormi derrière un nuage. Tous ensemble, ils aident le soleil à se réveiller à retrouver son éclat. ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juin 2015

Ambre

Roman de Kathleen Winsor. Orpheline, Ambre Saint-Clare a grandi à la campagne. Quand elle rencontre Lord Bruce Carlton, sa vie tout entière prend un chemin nouveau : adieu la campagne, bonjour Londres. Sa très grande beauté et son inextinguible ambition sont des armes qu’elle manie avec talent. « S’il est une chose que jamais une femme ne pardonne à un homme, c’est de ne pas avoir envie de coucher avec elle. » (p. 95) Follement éprise de Bruce Carlton, elle est toutefois déchirée entre son amour pour lui et son... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 juin 2015

Billevesée #180

Encore un peu d'étymologie avec un autre terme emblématique des États-Unis, le motel. C'est un mot-valise composé des mots "motor" et "hotel". Largement développé aux États-Unis, avec le culte de l'automobile et des voyages interminables, cette solution d'hébergement permet au client d'accéder à sa chambre d'hôtel en garant sa voiture directement devant la porte. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2015

Dites aux loups que je suis chez moi

Roman de Carol Rifka Brunt. Dans les années 1980, June est une toute jeune adolescente quand son oncle Finn décède, emporté par cette maladie encore inconnue, le SIDA. Ce qui lui reste de cet homme qu’elle aimait tant, c’est un tableau d’elle et de sa sœur Greta. Et des souvenirs qui sont surtout douloureux parce qu’ils ne seront jamais suivis de nouveaux souvenirs. Convaincue que sa sœur la déteste et délaissée par ses parents qui travaillent beaucoup, June s’isole dans sa mémoire et dans la forêt qui s’étend derrière le lycée.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
05 juin 2015

La marquise de Sade

Roman de Rachilde. Fille d’un colonel des hussards et d’une mère poitrinaire, Mary grandit au gré des changements de garnison. Vivement impressionnée par la mort d’un bœuf, cette enfant nerveuse et à la sensibilité bridée grandit en sachant qu’on l’aurait mieux aimée si elle avait été un garçon. Sa haine du mâle croît à mesure qu’elle comprend le pouvoir qu’elle peut avoir sur le sexe fort. « Elle semblait née pour jouer ce rôle de jolie cruelle avec ses yeux rapprochés comme ceux des félins, sa lèvre dédaigneuse et ses dents... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 juin 2015

Goodnight Moon - 1 2 3 : A Counting Book

Album de Margaret Wise Brown. Illustration de Clement Hurd. Une grand-mère dans une chaise à bascule qui tricote. Deux petits chats qui jouent avec une pelote de laine. Trois oursons assis sur des chaises. Quatre vaches qui sautent par-dessus la lune. Etc., jusqu’à cent étoiles qui brillent doucement dans le ciel. Parce que compter les moutons, ce n’est pas toujours suffisant, on peut aussi compter ce qu’il y a dans la chambre. Tout cela pour un petit lapin couché qui va bientôt s’endormir. « Goodnight stars, goodnight... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :