Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

16 février 2014

Billevesée #112

Depuis septembre, je travaille à deux pas (disons trois parce que j'ai des petites jambes) des Folies Bergère. Il n'a dû échapper à personne que je suis un peu psychorigide quand il s'agit de justesse orthographique. Alors, depuis septembre, je me pose tous les jours la même question : pourquoi n'y a-t-il pas de [s] à Bergère ? (Ma vie est pleine de questions de la plus haute importance !) Cette salle de music-hall doit son nom à la rue Bergère qui est toute proche. À l'origine, la salle de spectacle s'appelait les Folies Trévise, du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2014

Une collection de trésors minuscules

Roman de Caroline Vermalle. Frédéric Solis est un self-made-man à la française : avocat brillant en passe de devenir associé dans le cabinet qui l’embauche, il est dans les petits papiers des pontes de la finance et des stars du show-business. Grand amateur d’art, il collectionne les tableaux impressionnistes dans son superbe appartement parisien. Quand il apprend qu’un héritage l’attend, il est convaincu qu’un tableau de maître va enrichir sa collection. Mais l’héritage n’est constitué que de quelques tickets de transport et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2014

Le Roi des Aulnes

Roman de Michel Tournier. Abel Tiffauges est un garagiste persuadé d’avoir un destin grandiose à accomplir. « Ma vie fourmille de coïncidences inexplicables dont j’ai pris mon parti comme d’autant de petits rappels à l’ordre. Ce n’est rien, c’est le destin qui veille et qui entend que je n’oublie pas sa présence invisible mais inéluctable. »(p. 88) Doté d’une force physique hors du commun, Abel Tiffauges est fasciné par les jeunes garçons. Il les photographie, enregistre leurs voix et observe leurs jeux innocents. Son... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 février 2014

De là, on voit la mer

Roman de Philippe Besson. Louise est écrivain. Pour créer en toute tranquillité, elle quitte Paris pour Livourne, laissant François, son mari, dans la solitude et l’attente. « Elle est sans amarres. L’unique attache est au livre en train de s’écrire. » (p. 22) Dans le chaud et troublant automne italien, Louise rencontre Luca, trop jeune pour elle. Pourquoi résister ? Elle entame une liaison avec cet homme qui pourrait être son fils. « Elle a la légèreté des femmes coupables ayant occulté leur culpabilité. »... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
11 février 2014

#1Blog1Séance avec Les Toiles Enchantées

PriceMinister – Rakuten s’associe aux Toiles Enchantées pour offrir grâce aux blogueurs des séances de cinéma aux enfants et adolescents hospitalisés ou handicapés. Du 03/02 au 28/02, un article publié sur votre blog ou site se transforme en un don de 15€ de PriceMinister – Rakuten aux Toiles Enchantées pour les soutenir dans leur merveilleuse démarche d’offrir gratuitement aux enfants et adolescents hospitalisés ou handicapés les films à l’affiche sur grand écran, comme au cinéma. Il suffit de répondre à ce petit... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2014

Mélo

Roman de Frédéric Ciriez. 30 avril. Il fait chaud. Tout le monde ne pense qu’à la soirée qui précède le jour férié. Mais chacun y pense à sa façon et l’histoire s’attache aux pas de trois personnages. Il y a un syndicaliste aux tendances suicidaires. « Affolé par son incapacité à être banal, il se sent vain, se hait. » (p. 85) Il y a Parfait, chauffeur de camion-poubelle le jour, sapeur de la plus grande classe le soir. « Parfait de Paris, le maître incontesté de l’élégance masculine made in Bacongo, digne... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2014

Billevesée #111

La première occurrence du mot "volcan" est attestée dans un ouvrage de 1598. L'étymologie de ce mot renvoie à Vulcain, dieu latin du feu et des forges. Comment les habitants de Pompéi ont-ils donc désigné le Vésuve ? Bon, puisqu'ils ont presque tous péri, ils ne devaient sûrement pas se préoccuper de vocabulaire. Mais moi, ça m'intrigue ! Quelqu'un pour m'éclairer ? Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2014

Le retour d'Eusèbe

Parlons bien, parlons lapin. Oui, encore. Ceux qui râlent dans le fond me feront 100 lignes pour demain : Je ne dois pas dire "encore" ni soupirer quand Lili Galipette parle de lapins. Je disais donc, parlons lapin. L'été dernier, je me suis régalée avec le coffret intégral de la magnifique bande dessinée d'Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, De cape et de crocs. La classe, non ? Les héros sont les valeureux et fringants Don Lope de Villalobos y Sangrin et Armand Raynal de Maupertuis. Mais il ne faut jamais - JAMAIS -... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
05 février 2014

Premier de cordée

Roman de Frison-Roche. Chez les Servettaz, on est guide de haute montagne de père en fils. Mais pas Pierre : son père Jean, guide émérite, en a décidé autrement. Son unique fils n’exposera pas sa vie, il sera hôtelier. Déçu, mais obéissant, Pierre se plie à la volonté paternelle. Mais voilà qu’en emmenant un riche client vers un sommet dangereux, Jean Servettaz est foudroyé. Pierre est volontaire dans la cordée qui part chercher la dépouille. Plein de tristesse et d’imprudence, il décroche lors de l’expédition. Une fois remis de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 février 2014

Ce qu'il advint du sauvage blanc

Roman de François Garde. Narcisse Pelletier est un jeune matelot français. Il a 18 ans quand, pour une raison inconnue, la goélette Saint-Paul sur laquelle il a embarqué le laisse à terre après une mission de ravitaillement. « Ce n’était pas un abandon délibéré, une trahison qui le visait personnellement, mais la conséquence d’une situation périlleuse. » (p. 15) C’est en tout cas ce que Narcisse préfère croire. Seul sur une plage d’Australie, il est d’abord persuadé que le navire va faire venir le chercher, mais... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]