Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

20 mars 2016

Billevesée #221

Le rose, c'est une couleur de fille. Et le bleu, c'est une couleur de garçon. CONNERIES !!! Je suis assez chatouilleuse sur toutes les questions de genre : pour moi, il n'y a pas de couleurs/jouets/vêtements/métiers/nourritures/etc. uniquement pour les filles ou uniquement pour les garçons. Je ne nie pas la différence entre homme et femme, mais je refuse l'idée qu'il faut se cantonner à son sexe... OK OK, un homme ne pourra jamais accoucher, mais il peut être un aussi bon parent qu'une mère. Bref, ce n'est pas le sujet et si je... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2016

Les Hugo

Texte biographique d’Henri Gourdin. Quatrième de couverture : Encore un livre sur Victor Hugo ? Non, sur tous les Hugo. Ceux qui le précèdent, à partir de ses ancêtres lorrains, et ceux qui le suivent, jusqu’à la génération de Jean, le peintre, ami de Cocteau. Cinq générations en dix-huit portraits de personnalités fortes, pittoresques, émouvantes : le général Léopold-Sigisbert Hugo, héros des guerres napoléoniennes, père officiel de Victor ; Sophie Trébuchet, mère du poète et figure dominante de la saga ; le général... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2016

Évariste

Roman de François-Henri Désérable. « Cette histoire est celle d’Évariste Galois, mathématicien de génie qui mourut en duel à vingt ans. » (p. 6) Parfois, il n’en faut pas beaucoup pour résumer la vie d’un homme tout en annonçant une infinité d’évènements. En 1811, Évariste Galois voit le jour. En 1827, il rencontre les mathématiques. Dès lors, il n’a plus qu’une obsession : gravir la Montagne de savoir et de pensée que cette discipline représente. « Lui qui n’avait jamais cru en rien, pas même à la poésie,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 mars 2016

2084 - La fin du monde

Roman de Boualem Sansal. Quatrième de couverture : L’Abistan, immense empire, tire son nom du prophète Abi, «délégué» de Yölah sur terre. Son système est fondé sur l’amnésie et la soumission au dieu unique. Toute pensée personnelle est bannie, un système de surveillance omniprésent permet de connaître les idées et les actes déviants. Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur de la foi sans questions. Le personnage central, Ati, met en doute les certitudes imposées. Il se lance dans une enquête sur l’existence d’un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
13 mars 2016

Billevesée #220

Cette billevesée n'est pas sponsorisée. Et même si elle l'était, et ben prout, je fais ce que je veux. Aujourd'hui, je décrypte pour vous des acronymes que l'on rencontre très souvent sans vraiment savoir ce qu'ils veulent dire, ni même qu'ils sont des acronymes ! Dites-moi merci ! BMW : "Bayerische Motoren Werke" ou "Manufacture bavaroise de moteurs" CEDEX : "Courrier d'Entreprise à Distribution Exceptionnelle" FIAT: "Fabbrica Italiana Automobili Torino" ou "Usine italienne d'automobile de Turin" FNAC : Fédération nationale... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2016

Le tour du monde en quatre-vingts jours

Roman de Jules Verne. Le calme et impénétrable Phileas Fogg prend le pari, face à ses camarades du Reform-Club de Londres, de réussir à faire le tour du monde en quatre-vingt jours, ainsi que l’a calculé le Morning Chronicle. Suivi de Passepartout, son domestique français tout juste embauché, il entame son périple avec un sac de voyage et vingt mille livres en bank-notes, bien décidé à respecter le délai qu’il s’est imposé. « Mais pour ne pas le dépasser, il faut sauter systématiquement des railways dans les paquebots et des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

10 mars 2016

Perrette et les oiseaux

Conte de Zemanel d’après Jean de La Fontaine. Illustrations de Pauline Duhamel. Guillerette, Perrette se rend en ville pour vendre du lait. « Vendre du lait, mais pour quoi ? / Faire de l’argent et voyager ! […] Plus il y a de sous, plus le voyage est grand. » Perrette la jolie fermière rêve d’aller plus loin que son pré, plus loin que la ville, partout dans le monde. En route, elle croise de gentils oiseaux qui accompagnent de leurs voix flûtées son chant d’espoir. Avec l’argent du lait, elle achètera des lapins,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2016

Gracie Lindsay

Roman d’Archibald Joseph Cronin. Au début des années 1910, Gracie Lindsay rentre à Levenferd, petit village écossais que des circonstances troubles lui avaient fait quitter quelques années auparavant. Désormais veuve, elle espère pouvoir jouir de sa liberté et de sa jeune existence. Mais le village n’a pas oublié un certain scandale et ne lui pardonne pas sa conduite trop légère et sa beauté étourdissante. Son oncle, Daniel Nimmo, le photographe du village, est heureux de retrouver celle qu’il a toujours chérie. « Gracie,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mars 2016

Cher amour

Texte de Bernard Giraudeau. Le narrateur, comédien et voyageur, s’adresse à Madame T., une femme imaginée et sublimée. Il lui fait le récit de ses voyages, de ses expériences sur scène et dans le monde et de ses réflexions. « Je vous aime depuis si longtemps, depuis avant le début, voyez-vous. Les récits sont des voyages au pays des hommes. Voyager, on n’en revient jamais. Je vous écris pour prolonger l’instant, en garder une trace, tordre le cou à la fugacité, à l’oubli, à l’impermanence, ceci sans succès bien sûr puisque... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 mars 2016

Billevesée #219

Dans l'ancien temps, à une époque fort lointaine et obscure, l'homme prenait des photos avec des pellicules et pas avec des appareils numériques. Une fois la pellicule développée et les photos tirées, il reste les négatifs. Mais si, souvenez-vous, ce sont les petits rectangles bruns et noirs qui, mis à la lumière, vous montrent l'image que vous avez photographiée. Soyons logique, s'il y a un négatif, il doit y avoir un positif. Et ben oui ! Le positif, c'est la photographie avec les couleurs telles qu'elles ont été vues, le négatif... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :