Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

28 octobre 2020

Les graciées

Roman de Kiran Millwood Hargrave. En 1617, une tempête ravage les abords de l’île de Vardø, au nord du cercle polaire. Elle emporte presque tous les hommes, partis en mer pour refaire les réserves de poissons. Privées de leurs fils, époux, père ou fiancés, les femmes s’organisent et apprennent à pêcher. « Ce n’est pas la première catastrophe que nous essuyons […]. Nous avons déjà perdu des hommes et nous avons survécu. » (p. 24) Mais cette indépendance n’est pas du goût d’Absalom Cornet, délégué du roi, bien décidé à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 octobre 2020

Efface toute trace

Roman de François Vallejo. Plusieurs collectionneurs d’art sont retrouvés morts, à Hong-Kong, New York et Paris. L’Expert qui mène l’enquête va de surprises en déconvenues, à mesure que chaque nouvel indice soulève toujours plus de mystères. « Mon projet de n’établir que des faits assurés est une fois de plus mis à mal. Le flou idéologique s’en empare aussitôt et anéantit toute tentative d’interprétation. » (p. 22) S’agit-il d’un règlement de compte sur fond de drogue, d’une vengeance par jalousie ou d’un complot ? Un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2020

Regarder

Roman de Serge Mestre. Quatrième de couverture - En 1933, à Leipzig, Gerta Pohorylle ne s’appelle pas encore Gerda Taro. Arrêtée à tort, la jeune juive de Galicie répond avec dédain à la brute nationale-socialiste qui l’interroge, laissant son esprit vagabonder vers ses deux amoureux du moment. Dans la cellule où elle est jetée, son aplomb et son élégance détonnent. D’abord méfiantes, ses codétenues sont vite conquises par la générosité et l’inaltérable joie de vivre de cette jeune fille si libre, audacieuse et séduisante. La... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2020

Une femme en contre-jour

Roman de Gaëlle Josse. « Sa surexposition posthume est aussi brillante que sa vie fut obscure. » (p. 28) D’origine française et autrichienne, née à New York de parents immigrés, Vivian Maier a produit une œuvre considérable derrière ses appareils photo. « Où sont-ils, que sont-ils devenus, d’ailleurs, tous ces clichés pris chaque jour pendant ces dizaines d’années, par milliers, par dizaines de milliers ? Elle n’en a pas vu beaucoup. Tout dort dans des boîtes, des cartons, des valises, au fond d’un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2020

Regards paranoïaques - La photographie fait des histoires

Texte de Martine Ravache. « Les sept récits qui suivent sont une lente montée vers la lumière comme le bain du révélateur infuse dans la pénombre avant de laisser apparaître l’image en douceur. C’est bien la capacité de révélation, propre à la photographie, qui est le sujet de ce livre. » (p. 26 & 27) Pour ceux qui n’ont pas encore compris, je découvre depuis peu les dessous du huitième art. Regarder un cliché, je sais faire. Le comprendre, c’est autre chose... Et pour cela, le livre de Martine Ravache est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 septembre 2020

Je suis le carnet de Dora Maar

Texte de Brigitte Benkemoun. Quatrième de couverture - Il était resté glissé dans la poche intérieure du vieil étui en cuir acheté sur Internet. Un tout petit répertoire, comme ceux vendus avec les recharges annuelles des agendas, daté de 1951. A : Aragon. B : Breton, Brassaï, Braque, Balthus… J’ai feuilleté avec sidération ces pages un peu jaunies. C : Cocteau, Chagall… E : Éluard… G : Giacometti… À chaque fois, leur numéro de téléphone, souvent une adresse. L : Lacan… P : Ponge, Poulenc… Vingt pages où s’alignent les plus grands... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2020

Arles, les rencontres de la photographies - Une histoire française

Ouvrage de Françoise Denoyelle. Quatrième de couverture - Des rencontres entre un petit groupe de photographes en 1970 à un million de visites en 2018, c’est toute une saga de la photographie qui s’inscrit sur les terres arlésiennes. À l’origine, Lucien Clergue, photographe, Jean-Maurice Rouquette, conservateur, Michel Tournier, écrivain, militent pour la reconnaissance de la photographie, choisissent le festival pour se faire entendre. Ce ne fut pas sans combats, broncas et fêtes jusqu’au bout de la nuit. Des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2020

Insolente veggie - Une végétalienne très très méchante

Bande dessinée de Rosa B., tirée de son blog. L’autrice/dessinatrice est végétalienne depuis plus de 10 ans. Elle n’a pas de carence ni sa langue dans sa poche. Pour défendre son choix alimentaire et répondre aux questions/commentaires rarement bienveillants des carnistes, elle a pris la plume. Et, à l’instar de la viande, elle ne mâche pas ses mots. Son agressivité est hilarante, mais surtout parfaitement justifiée, parce que ses arguments sont valides et pertinents, mais qu’ils se heurtent à la bêtise et aux raisonnements... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 juillet 2020

Sur face

Livre de photographies de Martin d’Orgeval. Texte d’Erri de Luca. S’il ne fallait retenir qu’un mot pour définir cet album, ce serait « élégance ». Élégance soulignée par la mise en page qui n’a pas peur du vide, du grand blanc silencieux de feuilles entières. Élégance de la lumière qui déborde jusqu’à la saturation de l’objectif et, au-delà, de l’œil du spectateur. Je suis complètement charmée par la monomanie poétique que montre l’artiste pour les détails, qui va jusqu’à l’abstraction. D’une image complète, il extrait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2020

Les morts ont tous la même peau

Bande dessinée de Jean-David Morvan, German Erramouspe et Mauro Vargas, d’après le roman de Vernon Sullivan/Boris Vian. Daniel est un métis blanc, obsédé à l’idée que ses origines noires soient découvertes. Habité d’une violence bouillonnante, il donne libre cours à ses instincts brutaux dans le bar où il est videur. Quand son frère Richard, dont la peau est vraiment noire, le retrouve et menace de tout révéler à Sheila, son épouse, Daniel perd pied. Il refuse de voir sa vie de blanc voler en éclats. Il refuse de perdre Sheila et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :