Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

09 mars 2013

Automne – 2 histoires d’arrière-saison

Roman graphique de Jon McNaught. Prix Révélation du festival d'Angoulême 2013. (Et c'est parfaitement mérité !) Nous sommes à Dockwood, petite ville américaine parmi d’autres. Et c’est une journée comme les autres. À la maison de retraite Elmview, le commis de cuisine prépare et distribue les repas des pensionnaires. À la sortie du collège, un jeune garçon effectue sa tournée de distribution de journaux avant de rentrer chez lui pour s’asseoir devant un jeu vidéo. C’est une journée d’automne parfaitement ordinaire et le quotidien... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2013

Poil d'or, le lapin géant

Album de Marie Barrillon. Illustrations de Sieskja. Poil d’or est un lapin géant qui répand la joie et la gentillesse partout où il passe. « Poil d’or donnait des poils magiques à tous les gens, à tous les animaux dans le besoin et toujours ses poils repoussaient, et toujours ils étaient magiques. Et toujours… ils faisaient le bonheur de ceux qui en possédaient un. » (p. 11) Au village, tout le monde aime ce grand lapin magique. Mais un jour, Poil d’or tombe malade et disparaît. C’est l’effervescence au village et tout... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
19 février 2013

Sang d'encre

Roman de Stéphanie Hochet. Le narrateur est fasciné par les tatouages. Il en dessine pour Dimitri, son ami qui est artiste tatoueur. Lors d’un voyage en Italie, le narrateur découvre une devise inscrite sur un cadran solaire : Vulnerant omnes, ultima nequat. Cette phrase l’obsède et le charme tellement qu’il décide de sauter enfin le pas et de se faire tatouer, juste sur le plexus solaire. « Étrange impression d’être marqué comme le bétail, et en même temps se sentir distingué, protégé par ce signe-talisman. Tel un croyant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
08 février 2013

Syngué sabour - Pierre de patience / Le film

Hier soir, j’ai eu la chance d’assister à l’avant-première de Syngué sabour – Pierre de patience, dans le cadre du festival L’avenue du cinéma : les cinémas des Champs-Élysées offrent une semaine d’avant-premières à tous les curieux et mordus de cinéma ! Ce film est adapté du roman éponyme d’Atiq Rahimi, prix Goncourt 2008. Réalisé par l’auteur lui-même, le film raconte l’histoire d’un héros de guerre afghan, blessé d’une balle dans la nuque et totalement immobile et inexpressif. Son épouse lui prodigue les meilleurs... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
01 février 2013

Dictionnaire indispensable et commenté des insultes, surnoms et autres expressions [...]

TITRE COMPLET : Dictionnaire indispensable et commenté des insultes, surnoms et autres expressions à l’usage des lecteurs érudits de La chair de la salamandre et de L'assassinat du mort Dictionnaire de Jean-Louis Marteil et de quelques doux dingues de son entourage (Y paraît même que j’en fais partie. Vous me trouverez parmi les furies.) Tout est dans le titre qui est vachement long, me direz-vous. Ignares ! Fainéants ! Jean-Foutre ! Comme si un titre faisait le moine ! Oui, c’est un dictionnaire puisque l’auteur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2013

Avant toi

Roman de Jojo Moyes. À paraître le 22 mars 2013. Quand Louisa Clark, 27 ans, apprend que le café où elle travaille est sur le point der fermer, elle est vraiment inquiète. Sa famille ne roule pas sur l’or et la crise bat son plein. Alors, quand on lui propose de tenir compagnie un tétraplégique pendant 6 mois, elle surmonte ses réserves et ses craintes et elle accepte le poste. Louisa est plutôt enjouée, bavarde et originale. Mais face à Will Traynor, elle est démunie. Le jeune homme est amer, voire hostile.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2013

Comprendre Camus

Essai graphique de Jean-François Mattéi. Illustration d’Aseyn. À paraître le 31 janvier 2013. Albert Camus est un homme de paradoxes. Pour Jean-François Mattéi, il est surtout un homme de malentendus. Ce bref essai vise à rétablir certaines vérités et à balayer les jugements à l’emporte-pièce. C’est en analysant les trois cycles de l’œuvre camusienne que Mattéi fait le jour sur les troubles et les paradoxes de l’auteur. L’absurde est le premier convoqué, suivi par la révolte et bouclé par l’amour. Jean-François Mattéi rappelle tout... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2013

Louis de Funès – Regardez-moi là, vous !

Biographie de Sophie Adriansen. Qui est Louis de Funès ? Derrière les mimiques et la trogne pointue, qui sait que l’homme était un pianiste émérite ? Qui sait la générosité, la fidélité, le sérieux et l’acharnement professionnel de l’acteur ? Plutôt qu’une biographie linéaire, Sophie Adriansen a choisi de présenter la vie de Louis de Funès sous différents angles, en se postant du côté d’une personne qui a marqué la vie de l’acteur. Qu’il s’agisse de sa mère, de son épouse, de ses fils, de ses amis, des réalisateurs et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2013

Madame Hemingway

Roman de Paula McLain. D’aucuns disent qu’il y a toujours une femme derrière un grand homme. Pour Ernest Hemingway, la première d’entre elles, c’est Hadley. La première, oui, car il y en eut d’autres, même si Hadley Richardson fut la première épouse. Nous sommes en 1920, c’est l’époque des Roaring Twenties où le jazz et la prohibition contournée marquent une sortie de guerre sous les couleurs de l’euphorie et de l’insouciance. « Prenons une bonne cuite. / D’accord. Ça, on a toujours su faire. » (p. 413) Dans ce roman,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2013

La loge écarlate

Bande dessinée de Pierre Colin-Thibert (scénario) et Stéphane Soularue (illustrations). En 1770, le prince San Severo perd sa fille, Rosalia. Dévasté de chagrins, il est persuadé que son passé le rattrape. « Dieu me punit d’avoir voulu, jadis, percer les secrets de sa création… Ou alors, ce maudit Salerno a enfin réussi à m’atteindre, à me jeter un sort. » (p. 14) De Palerme à Venise, le récit remonte en 1750, quand le prince a rencontré le docteur Salerno, un savant qui voulait percer les mystères de la vie et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :